Vol de moutons sur le périph parisien : la FBB interpelle Anne Hidalgo

Vol de moutons sur le périph parisien : la FBB interpelle Anne Hidalgo

×
Envoyer

L'article a bien été envoyé, merci !

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux !

  • Après le vol, le 1er juillet 2019, de six moutons retrouvés dans un véhicule les pattes ligotées, la Fondation Brigitte Bardot dénonce l’expérimentation d’éco-pâturage et interpelle la Maire de Paris dans une lettre ouverte à Anne Hidalgo (pdf).

    Paris, le 09 juillet 2019

    Madame Anne Hidalgo
    Mairie de Paris
    Place de l’Hôtel de Ville
    75196 Paris Cédex 4

    LETTRE OUVERTE

    Madame la Maire,

    Le 1er juillet dernier, six moutons utilisés dans le cadre de votre programme d’éco-pâturage des talus du périphérique ont été volés près de la porte de Vincennes.

    Par chance, lors d’un contrôle routier mené par les policiers du 12ème arrondissement, les animaux ont été découverts toujours vivants, pattes ligotées dans un petit utilitaire.

    Outre l’intérêt très contestable de placer des moutons dans un environnement bruyant, pollué, au cœur d’une circulation automobile dense, sur une herbe rase et parfois jonchée de détritus, exposer ces animaux à quelques semaines du sacrifice de l’Aïd el-Kebir (prévu cette année le 11 août) est une incitation au vol.

    Intervenant chaque année sur sites clandestins en support des services vétérinaires, je peux vous assurer que bon nombre de moutons saisis par notre Fondation – plus de 2000 placés sous notre protection – ont une origine douteuse, certains ayant été volés pour être sacrifiés.

    Madame la Maire, nous vous demandons de suspendre sans délai l’expérimentation d’éco-pâturage afin de placer en sécurité ces moutons dont la valeur ne fera qu’augmenter jusqu’à la date du sacrifice, augmentant d’autant le risque de vol et d’abattage clandestin.

    Ne sous-estimez pas l’importance de ces abattages en Ile-de-France, c’est une réalité que nous connaissons bien et dont vous n’imaginez peut-être ni l’ampleur ni l’horreur.

    Comptant sur votre compréhension et votre action, soyez assurée, Madame la Maire, de notre parfaite considération.

    Christophe Marie

    Directeur Pôle Protection Animale 

    Crédit photos : DR
  • Fermer le menu
    X