11 octobre 2014 : NON aux élevages de visons ! | Fondation Brigitte Bardot
L'élevage vue du ciel
L'élevage vue du ciel
Emagny 2014. Photo Michel Pourny
Emagny 2014. Photo Michel Pourny
Emagny 2014. Photo Michel Pourny
Emagny 2014. Photo Michel Pourny
Emagny 2014. Photo Michel Pourny
Emagny 2014. Photo Michel Pourny
Emagny 2014. Photo Michel Pourny
Emagny 2014. Photo Michel Pourny
Ces animaux vivent dans des conditions déplorables ...
Ces animaux vivent dans des conditions déplorables ...
...et dans un espace plus qu'étroit
...et dans un espace plus qu'étroit
Photo Loan Ego
Photo Loan Ego

11 octobre 2014 : NON aux élevages de visons !

Elevage des 9000 visons à Emagny : Histoire d'une mobilisation

Manifestation du 11 octobre 2014

Le samedi 11 octobre 2014, un grand rassemblement était organisé à Besançon par l’Association Combactive, pour continuer à œuvrer pour la fermeture de l’élevage de visons d’Émagny .

Dès la fin de la matinée, le Village Associatif commence à s’installer sur l’Esplanade des Droits de l’Homme, face à la Mairie de Besançon. Aux environs de 14 h, le Président de l’Association Combactive, explique le déroulement de la manifestation contre cet “élevage de la honte”, qui est en grande partie illégal, et qui exploite les animaux pour son profit en leur faisant subir un véritable calvaire. L’éleveur est sous le coup de plusieurs procédures judiciaires (exploitation de terrain sans autorisation préfectorale, pollution des sols et des rivières, visons en surnombre, etc…), malgré tout, il continue son activité.

Puis c’est le début de la Marche dans les principales rues de Besançon, en un cortège composé d’environ 200 personnes venues de différents endroits de France, et même de Suisse, mais aussi bien sûr de Besançon et de ses environs. En tête de la Marche, une petite mise en scène : une remorque dans laquelle se trouvent trois pauvres visons poursuivis par un couple de cromagnons vêtus de fourrure… Vient ensuite le cortège, avec les habituelles bannières et les pancartes.

Arrivés à Émagny, Un  cortège silencieux se met en place pour ne pas effrayer les visons. Il y a un déploiement important des Forces de l’Ordre, une petite cinquantaine de gendarmes qui attendent, installés le long de l’élevage, et barrant l’accès à la maison de l’éleveur qui se trouve juste à côté. Un sitting en silence  est organisé.
Avant de repartir, Christophe Marie, notre porte parole , déclare qu’une situation comme celle-ci, c’est-à-dire une personne qui détient des animaux d’une manière totalement illégale, avec des installations qui ne sont pas aux normes, ne serait pas acceptée s’il s’agissait d’un refuge, et que ce refuge serait fermé depuis déjà longtemps.

A 18 h 15, une délégation composée des représentants de quatre mouvements (Combactive, FBB, Fourrure Torture, SNDA) est reçue à la Préfecture. Celle ci a reçu l’engagement d’une plus grande fermeté des Services de l’État face aux nombreuses et intolérables irrégularités constatées sur le site d’Emagny. À suivre, donc…

Le dimanche 12 octobre, une “visite surprise » a eu lieu dans cet “élevage de la honte”.

Plus d’infos :

- emagny-elevage-visons.fr

Manifestation du 1er juin 2013

Animavie a rassemblé 400 personnes ! Cette manifestation a eu lieu le samedi 1er juin à partir de 12h, place de la gare d'Emagny. Organisée par l'association Combactive et en partenariat avec Animavie, elle avait pour objectif la fermeture de l'élevage de visons, véritable camp de la mort pour animaux, et ainsi le sauvetage de milliers d'animaux. Cet élevage est le symbole français de la cruauté de la fourrure : il doit tomber

Malgré le coup de projecteur donné sur cet élevage de la honte , qui multiplie les infractions et les condamnations depuis des années, celui-ci a continué son activité au mépris des lois, des administrations et de la justice.

Aujourd’hui, malgré la très curieuse régularisation accordée par l’Administration en 2012 à ce hors la loi multirécidiviste, les infractions sont toujours présentes. Et 10 000 animaux souffrent dans des cages minuscules, attendant d’être gazés et écorchés pour répondre à une mode vestimentaire indigne du XXIème siècle.

Manifestation du 21 janvier 2012

Une manifestation unitaire s'est déroulée le samedi 21 janvier 2012 sur la commune d'Emagny pour demander la fermeture de l'élevage de visons (condamné par le tribunal suite à de nombreuses illégalités) et dire NON à l’implantation d’un élevage de visons sur la commune voisine de Moncley.

250 militants face à l'horreur !

Au 21ème siècle, il existe malheureusement de nombreux élevages de la honte en France. Notamment des élevages d’animaux à fourrure, et certains de visons. Les animaux y sont entassés dans des cages grillagées, minuscules, et finissent gazés pour que leur dépouille se retrouve sur un col, un manteau, un accessoire…

L’industrie de la fourrure en France progresse. Selon les chiffres indiqués, 180 000 visons ont été tués en 2010, contre 150 000 en 2009… Une vingtaine d’élevages de visons est dénombrée en France.

L’un de ces élevages est basé en Franche-Comté dans le département du Doubs, sur la commune d’Emagny (25170) ; loin des regards, entre champs et forêt, sur quelques centaines de mètres carrés, plusieurs milliers de visons sont exploités pour leur fourrure. Ils sont détenus et entassés dans des cages exiguës, à l’air libre. Le fils du propriétaire souhaite implanter son propre élevage sur la commune voisine de Moncley, à quelques centaines de mètres du premier élevage. Une affaire de famille !

L’association Combactive, soutenue dans sa démarche par de nombreuses associations et fondations, organisait donc le samedi 21 janvier une manifestation qui s'est achevée devant les grilles de l'élevage avec des centaines de visons tentant désespérément de fuir leur enfer, malheureusement en vain...

Manifestation à Emagny

Samedi 11 octobre 2014

Manifestation à Emagny

Samedi 1er juin 2013

Manifestation à Emagny

imprimer

Partager