Non à la chasse aux trophées ! | Fondation Brigitte Bardot

Non à la chasse aux trophées !

Date de mise en ligne : 21 Août 2015

public://petition/vignette_petichassetroph.jpg
Destinataire(s) de la pétition
  • Monsieur Ban Ki-moon, Secrétaire Général des Nations Unies

JE DENONCE !


Oui, je dénonce haut et fort ce que trop de gens ignorent et dont l’ampleur vient de m’être révélée et confirmée :
Un quota d’animaux sauvages, y compris ceux en voie d’extinction, est autorisé pour des chasses réservées aux FANATIQUES français et internationaux, en recherche de trophées, avec le soutien du W.W.F., cette organisation mondiale de protection de la nature et des animaux !!! Et la bénédiction de nos différents ministres de l’écologie !..


C’EST SCANDALEUX !


Le public se révolte contre le fou qui a assassiné le lion Cecil, pendant que des dizaines d’autres « assassins à fric » font exactement la même chose le plus légalement du monde


QUELLE HONTE !


Il suffit de s’adresser aux multiples agences spécialisées qui organisent avec guide de chasse, la mort programmée de lions, léopards, phacochères, éléphants, rhinocéros, girafes, gazelles, crocodiles, etc. avec la complicité des Directeurs de parcs privés ou nationaux et la bienveillance de certains chefs d’état africains.
Pourtant tous ces animaux sont sous la protection de centaines de rangers qui risquent chaque jour leurs vies face à l’armada super organisée des braconniers.


STOP A L’INADMISSIBLE !


Ce n’est que le début d’un scandale que ma Fondation va faire éclater.


Si, comme moi, vous êtes écoeuré(e), signez cette pétition en masse, s'il vous plaît. Elle sera adressée à Monsieur Ban Ki-moon, Secrétaire Général des Nations Unies, à qui une lettre ouverte, que vous trouverez ci-dessous, a été expédiée le 17 août 2015.  


                                    


Brigitte Bardot
Présidente


 


Monsieur le Secrétaire Général,


L’adoption, le 30 juillet dernier par l’Assemblée générale des Nations Unies, de la 1ère résolution sur la « surveillance du trafic des espèces sauvages » est un espoir pour tous les défenseurs des animaux.


Si le braconnage est une menace qui s’ajoute à la destruction de l’habitat et au changement climatique, qui condamnent la biodiversité, il ne faut toutefois pas minimiser l’impact de la chasse aux trophées qui n’épargne aucune espèce : éléphants, girafes, lions, ours, rhinocéros… tous ces animaux menacés sont monnayables pour le plaisir de chasseurs fortunés qui tuent par jeu et vanité.


Le pouvoir de l’argent permet de s’affranchir de toutes les règles, il permet aussi de corrompre en profitant de la misère humaine, comme nous l’avons encore vu récemment avec le tristement célèbre lion Cecil victime d’un safari pervers.


Ma Fondation dénonce ce scandale depuis des décennies, en particulier lors des conférences CITES où les quotas de chasse sont scandaleusement arrangés « entre amis ». A cette honte s’ajoute celle du « canned hunting », très développé en Afrique du Sud où des milliers de condamnés sont élevés dans le but d’être tués, avec la complicité d’agences de tourisme, tours opérateurs spécialisés dans ce genre de trafic qui permet à de riches collectionneurs d’assouvir leur recherche d’un trophée.


Le film « blood lions » est un témoignage effroyable sur cette pratique ignoble, d’une lâcheté absolue puisque les félins sont incarcérés et abattus dans un espace clos, ce qui banalise et normalise un assassinat à bout portant de grands fauves et accentue, avec la prédation des braconniers, l’extinction de nombreuses espèces.


Monsieur le Secrétaire Général, dans la suite logique de votre résolution du 30 juillet, je vous demande d’intervenir d’urgence auprès du Secrétaire Général de la CITES afin de fixer un quota zéro et d’abolir à jamais toutes les demandes concernant ces scandaleux meurtres « sportifs » et « récréatifs ».


La prochaine conférence des Parties se tiendra l’année prochaine en Afrique du Sud, pays où la chasse aux trophées et le « canned hunting » sont très répandus et doivent être définitivement interdits ! C’est écœurée et les larmes aux yeux que j’attends de vous une forte prise de position, il y a urgence…


Brigitte Bardot
Présidente
 


Objectif : 30 000
27 589
 
SIGNER LA PÉTITION
(*) champs obligatoires
Vous allez recevoir un e-mail de confirmation, pour que votre signature soit prise en compte, ouvrez-le et cliquez sur le lien.
Confidentialité de vos données

imprimer

Partager