Afrique du Sud | Fondation Brigitte Bardot
Daktari
Daktari
Sanwild
Sanwild
Tamsin Nel, la fondatrice de SAMAST
Tamsin Nel, la fondatrice de SAMAST
la vie avec les chiens à Khayelitsha
la vie avec les chiens à Khayelitsha
Bain et traitement anti-parasitaire avec les jeunes de la communauté
Bain et traitement anti-parasitaire avec les jeunes de la communauté
La surpopulation canine
La surpopulation canine
Construction de niches par les jeunes du quartier
Construction de niches par les jeunes du quartier

Afrique du Sud

La Fondation aide Les associations

SANWILD

Les 5000 ha de la réserve de Sanwild forment un véritable sanctuaire, dédié à la réhabilitation de la faune sauvage dans la province du Limpopo en Afrique du Sud. Le sanctuaire accueille lions, léopards, guépards, impalas, koudous, gnous, bubales, cobs, céphalophes gris, nyalas, girafes, zèbres, antilopes, phacochères, rhinocéros, oryctéropes, pangolins, hippopotames et éléphants. Ces animaux sont souvent victimes de chauffards, de chasseurs ou de braconniers, et dans le cas des rhinocéros, sont gravement mutilés après avoir été abattus ou privés de leurs cornes.

SanWild est clairement opposé aux pratiques cruelles utilisées par les chasseurs et les organisateurs de chasse au trophée. Louise Joubert, fondatrice de la réserve, a toujours été très impliquée dans la conservation de la faune sauvage.
Depuis plus de 10 ans, la Fondation vient en aide à SanWild en finançant une grande partie de la nourriture d’une horde de lions, autrefois exploités dans des élevages illégaux, confisqués par les autorités et confiés à Louise Joubert. Ces lions, trop habitués à l’homme, ne peuvent malheureusement pas être réintroduits dans la nature; mais SanWild, aux côtés de notre Fondation, s’assure de leur bien-être au sein de la réserve. 

D’autres rescapés y ont aussi trouvé refuge, comme Tonga, l’hippopotame de cirque sauvé par la Fondation en 2008. Depuis, la Fondation Brigitte Bardot a financé le transport et les soins d’un jeune rhinocéros grièvement blessé par un groupe de hyènes dans une réserve de chasse, ainsi que la nourriture d’un groupe de vervets, la rénovation d’un bassin pour les hippopotames et plus récemment la relocalisation de Tonga dans un nouvel espace de la réserve.

DAKTARI

Daktari est une ONG se trouvant dans la province du Limpopo, à proximité du parc national Kruger. Créée en 2011 par Ian et Michèle Merrifield, elle se consacre aux soins et à la réhabilitation d’animaux sauvages de toutes sortes (Mammifères, Oiseaux, Reptiles), avant de pouvoir les relâcher dans la nature quand cela est possible. Actuellement, l’association s’occupe d’une trentaine d’animaux. Daktari joue également un important rôle de sensibilisation en renouant le contact entre les enfants des écoles voisines et les animaux du centre. Chaque semaine, un groupe d’une dizaine d’enfants vient en classe de découverte afin d'apprendre à connaître ces animaux et prendre soin d’eux.

Depuis 2011, la Fondation soutient Daktari en participant à l’agrandissement du camp et des structures d'accueil pour les animaux.

SAMAST

L'association a installé une clinique dans un container équipé situé dans le quartier défavorisé de Khayelitsha- (100.000 chiens et chats résidants pour un 1,6 million d’habitants) à Cape Town que les propriétaires de chiens peuvent venir faire stériliser et vacciner leurs animaux et que les chiens des rue sont également soignés. Samast a ainsi réalisé près de 5000 stérilisations et traitements gratuits à ce jour.

Elle effectue des aides alimentaires, donne des conseils et construit des niches avec les jeunes du quartier.

De 2013 à 2016 Samast concentre ses efforts pour la stérilisation des animaux de ‘Nkanini-, dans les environs de Khayelitsha. Celui-ci comporte environ 3.000 chiens et 7.000 chats. L'objectif est de stériliser 70% de cette population soit 250 stérilisations par semaine. Actuellement 150 sont réalisées par mois. En 2015, 240 chiens ont été traités et stérilisés.

SAMAST

Campagne de stérilisation

imprimer

Partager