Israël | Fondation Brigitte Bardot
Spay Israel
Spay Israel
Max et Tania
Max et Tania
Cat Lovers’s Society
Cat Lovers’s Society
Max et Tania
Max et Tania
Spay Israel
Spay Israel
Cat Lovers’s Society
Cat Lovers’s Society
"Safe Haven for Donkeys in the Holy Land"
Max et Tania
Max et Tania
Let Animals Live à Haifa
Let Animals Live à Haifa
Max et Tania
Max et Tania
« Friends on Four »
« Friends on Four »
Pegasus
Pegasus

Israël

La Fondation Brigitte Bardot vient en aide aux associations

"Safe Haven for Donkeys in the Holy Land"

L'association a pour objectif de sauver des ânes. 165 animaux ont pu être sauvés grâce à Safe Haven for Donkeys in the Holy Land qui possède une unité de traitement mobile et une clinique ouverte 7 jours sur 7.  De nombreux y soins prodigué. Les blessures de harnais, la malnutrition, la déshydratation côtoient les infections dues aux parasites et  les maladies plus sérieuses telles que le tétanos.

Crée en 2001, le sanctuaire est situé sur 3 hectares de terrain loué ou prêtés par les villages-israéliens et palestiniens limitrophes. L'équipe est composée de  vétérinaires musulmans, Chrétiens et juifs. Ils travaillent avec les propriétaires palestiniens dans le but commun d’aider les animaux.

Spay Israel

L’association œuvre depuis huit ans pour promouvoir la stérilisation des chats et des chiens. Spay Israel offre des soins à bas prix dans ses cliniques de Jerusalem et Rechovot. Elle réalise également des campagnes de stérilisations d’animaux errants et a gagné une solide réputation comme association de protection animale.

Aujourd’hui, Spay Israel doit élargir son action dans des zones encore plus démunies, comme le nord et le sud du pays. La Fondation lui vient en aide en concrétisant l'achat d'une clinique mobile (un ancien bus converti en ambulance), celle-ci permet la stérilisation/vaccination de 2 500 chats et chiens par an.

Cat Lovers’s Society

Cat Lovers’s Society, a été créée en 1996 avec l'aide de la municipalité de Haifa pour stériliser des chats. Mais le budget prévu est bien en dessous des besoins.

Le refuge, qui emploie 5 personnes, dont un vétérinaire, compte actuellement 400 chats. Sa clinique permet de stériliser ceux qui sont errants mais aussi de soigner les animaux dont les propriétaires ont peu de moyens.

L’association fait des campagnes de sensibilisation pour la stérilisation et l’adoption et a une « hot line » pour les appels d’urgence. La Fondation permet ainsi à l'association de réaliser des campagnes de stérilisations.

Let Animals Live à Haifa

L’association Let animal live fonctionne avec des bénévoles depuis 1991. Elle possède un refuge de 80 chiens et une petite clinique attenante où des soins et des stérilisations à bas prix sont effectués. L'aide de la Fondation a permis l’aménagement d’une extension au refuge pour y loger les chiots et l'achat de lits en bois pour tous les chenils.

Max et Tania

Sur un terrain loué à cet effet,  Max soigne les chats à toutes heures du jour et de la nuit. Avec son épouse Tania, ils consacrent tout leur temps et argent aux chats ainsi qu'à la recherche d’une solution d'accueil plus stable et durable. En 2015, La Fondation leur a apporté une aide alimentaire pour les 200 chats qu'ils soignent chez eux ainsi que les nombreuses colonies qu’ils nourrissent, soignent et stérilisent.

« Friends on Four »

L’association « Friends on Four » qui existe depuis 1994, possède un refuge avec 450 chiens, 100 chats et 17 ânes. Elle a reçu un prix du Ministère de l’environnement en 2000 pour son extraordinaire travail , c’est le plus grand refuge en Israël. Malheureusement, l'aide gouvernementale qu'elle recevait a été récemment réduite suite à son refus de pratiquer l'euthanasie. La Fondation Brigitte Bardot lui apporte une aide alimentaire

Pegasus

L’association a été créée en 2007 et a sauvé plus de 900 équidés depuis lors dans tout le territoire (Israel et territoires palestiniens). La plupart des chevaux et ânes ont trouvé un nouveau foyer. Pegasus travaille en collaboration avec le ministère de l’environnement de manière tacite. Mais le ministère profite du sanctuaire pour la réhabilitation des animaux confisqués ou trouvés abandonnés dans un état nécessitant des soins et du repos. Il y a actuellement 50 résidents au sanctuaire. Les ânes sont encore utilisés fréquemment comme animaux de labeur. Bien que les propriétaires aient besoin d’eux pour gagner leur vie, ils sont souvent mal nourris, supportent des charges trop lourdes, atteints de maladies, et obligés à travailler de longues heures sous le soleil avec peu (ou pas) d’accès à l’eau ou l’ombre. Pegasus fait donc aussi un travail d’éducation.

imprimer

Partager