Tchad | Fondation Brigitte Bardot

Tchad

Un orphelinat pour éléphanteaux

SOS Eléphants

En 2011, la Fondation a financé la construction de l’orphelinat pour éléphanteaux de l’association SOS Eléphants. Une structure indispensable qui assure la survie des petits rescapés des massacres qui déciment la population d’éléphants du Tchad : estimée à 16 000 individus en 1978, elle a été réduite à moins de 3000 dans les années 1990 à cause du braconnage intensif. L’association tente de sauver ce qui peut encore l’être en mêlant intense travail de communication et opérations sur le terrain. Elle travaille également à la réduction des conflits Homme/Eléphants en offrant des formations aux paysans et en développant des méthodes d’effarouchement, comme la production de piments, un très bon répulsif contre les éléphants, afin de protéger les récoltes. L’association a soumis au gouvernement un programme de corridors biologiques pour permettre l’ouverture du domaine vital des éléphants et a organisé un partenariat avec un laboratoire afin de réaliser une base de données ADN de l’ivoire, un outil efficace dans la lutte contre le trafic.

À la tête de l’associa­tion SOS Éléphants du Tchad, Stéphanie Vergniault se bat pour la survie des der­niers pachydermes de ce pays d’Afrique. La Fon­dation Brigitte Bardot a récemment aidé l'ONG en finançant divers outils essentiels à son travail (constructions, véhicule, nourriture). L'ouvrage : Le dernier des éléphants, de Stéphanie Vergniault, aux Éditions Arthaud, retrace son combat pour cet animal magnifique : les populations locales, qui ne voient en lui qu’un destructeur de récoltes, les braconniers, qui n’hésitent pas à tirer sur ses gardes, les autorités, souvent corrompues.

imprimer

Partager