Anes du Brésil exportés en Chine | Fondation Brigitte Bardot

Anes du Brésil exportés en Chine

Lettre ouverte de Brigitte Bardot à Dilma Roussef

Le 24 Mai Brigitte Bardot écrit à la Présidente du Brésil, à propos des centaines de milliers d’ânes qui doivent être abattus puis exportés vers la Chine.

 

Madame la Présidente,

 

C’est un scandale (que je vais rendre mondial) d’apprendre que votre pays se conduit d’une manière honteuse et inadmissible en envisageant un génocide animalier des petits ânes, élevés et abattus pour finir dans l’industrie alimentaire ou cosmétique en Chine !

 

Moi qui ai tant aimé le Brésil et qui ai laissé une trace indélébile de mon passage à Buzios, je suis écœurée, révoltée de voir que ce pays collabore avec la Chine pour tuer, chaque année, 300 000 ânes exploités par l’homme et à qui on devrait fiche la paix.

 

Vous ne pouvez pas en tant que Présidente, que femme, qu’être humain, accepter cette ignominie barbare, ce retour en arrière qui entacherait profondément l’image du Brésil. En votre âme et conscience je vous supplie de mettre un terme à cette décision atroce.

 

Gandhi a dit : « On juge aussi une nation à la manière dont elle traite les animaux ».

 

Je compte infiniment sur vous, Madame la présidente, je mets tous mes espoirs en vous et dans l’amour que je porte à votre pays.

 

 

                                                                                    Brigitte Bardot

                                                                                    Présidente

 

imprimer

Partager