Roumanie : Non à l'euthanasie des chiens errants | Fondation Brigitte Bardot
17 mai 2014 : journée de mobilisation pour les chiens de Roumanie
17 mai 2014 : journée de mobilisation pour les chiens de Roumanie
Le 12 octobre à Roissy
Le 12 octobre à Roissy
5 octobre 2013 - Arrivée de nos premiers rescapés de Roumanie. Photo Loan Ego
5 octobre 2013 - Arrivée de nos premiers rescapés de Roumanie. Photo Loan Ego
Le 12 octobre à Roissy
Le 12 octobre à Roissy
5 octobre 2013 - Arrivée de nos premiers rescapés de Roumanie. Photo Loan Ego
5 octobre 2013 - Arrivée de nos premiers rescapés de Roumanie. Photo Loan Ego
5 octobre 2013 - Arrivée de nos premiers rescapés de Roumanie. Photo Loan Ego
5 octobre 2013 - Arrivée de nos premiers rescapés de Roumanie. Photo Loan Ego

Roumanie : Non à l'euthanasie des chiens errants

Suite à l'adoption d'une loi autorisant l'euthanasie des chiens errants, Brigitte Bardot et sa Fondation se sont fortement mobilisés.

17 mai 2014 - Journée internationale contre le massacre des chiens de Roumanie

Des rassemblement s'organisent partout à l'étranger et en France (Paris, Strasbourg, Caen, Lille, Toulouse, Clermont-Ferrand...) pour protester contre l'horreur qui se déroule en Roumanie.

Les informations sur la page Facebook de l'événement ICI

17 octobre 2013 : Brigitte Bardot s'adresse de nouveau au président de la Roumanie

Suite aux effroyables images diffusées dans le JT de France 2 le 15 octobre dernier, notre présidente s'insurge sur la façon de gouverner de M. Traian Basescu et s'interroge sur l'utilisation des fonds versés par la Commission Européenne, destinés à la vaccination des chiens roumains dans la lutte contre la rage. Pour lire la lettre dans son intégralité, cliquez sur l'image de gauche.

5 et 12 octobre 2013 : La Fondation accueille les premiers chiens de Roumanie.

Ils s'appellent Aimée, Astor, Dash, Derek, Hana et Julieta. Ils sont arrivés à Paris par avion après avoir voyagé en soute, accompagnés par Irina, membre de l'Association "Charly le Blanc.

Pour les adopter, merci de contacter notre service adoption au 01 45 05 14 60.

Retrouvez l'histoire de Derek et de sa sœur Julieta ici

Une pétition pour sauver les chiens de Roumanie !

Déjà plus de 20 000 signatures sur cette pétition en ligne !

25 septembre 2013 : Terrible sentence de mort pour les chiens des rues roumains

La cour constitutionnelle de Roumanie a rejeté le recours introduit par un groupe de 30 sénateurs. La loi va donc être promulguée et va entrer en vigueur, ce qui veut dire que les chiens capturés seront euthanasiés 14 jours après leur entrée en fourrière. Lire ici

22 septembre 2013 : Michel Drucker lance un appel

La Fondation remercie de tout cœur Dany Saval, Michel Drucker et Claude Boucher pour leur soutien. Michel Drucker a  lancé un appel sur le plateau de "Vivement Dimanche" ce dimanche  pour sauver les chiens errants de Roumanie. Pour regarder la vidéo, voir colonne de droite.

17 septembre 2013 : Brigitte Bardot lance un appel au Président de la Commission européenne

 "Les témoignages affluent, ils sont plus effrayants les uns que les autres. Le Président Traian Basescu a mis en échec le programme de stérilisation des chiens de Roumanie pour lequel ma Fondation s’était investie. Il a trahi l’accord que nous avions signé, et si la population canine représente aujourd’hui un danger potentiel pour les Roumains, le Président Basescu en est le 1er responsable !

En laissant les chiens se reproduire pour ensuite organiser un véritable génocide animalier, ce triste individu plonge son pays dans une barbarie indigne de l’Union européenne !

Monsieur le Président, j’attire votre attention sur la déclaration écrite du Parlement européen, adoptée le 13 octobre 2011, sur la gestion de la population canine dans l’Union européenne. Ce texte demande aux Etats membres de mettre en œuvre : "des stratégies globales de gestion de la population canine qui comprennent des mesures telles que des lois en matière de contrôle de la population canine et contre la cruauté envers les animaux, la promotion des actes vétérinaires, notamment la vaccination contre la rage et la stérilisation en tant que moyen nécessaire pour maîtriser le nombre de chiens non souhaités".

Par ailleurs, dans le rapport final de la DG SANCO sur l’audit réalisé en Roumanie, du 21 au 25 mai 2012, pour évaluer la mise en œuvre du programme d’éradication de la rage, il apparaît que ce programme a été financé par des fonds européens… Le Président roumain a donc des comptes à rendre à l’Union européenne sur l’utilisation de ces fonds car où est l’utilité de faire vacciner des milliers de chiens pour ensuite tous les faire massacrer ?

Monsieur le Président, je compte sur votre intervention immédiate auprès de la Roumanie. Il faut encourager la stérilisation des animaux errants, nous le faisons dans de nombreux pays avec succès. Dans l’urgence, ma Fondation va recueillir quelques chiens, je vais moi-même en adopter pour leur éviter le pire, mais tout ceci n’est qu’une goutte d’eau dans un océan d’horreur et de douleur… Je vous supplie de nous aider, d’agir contre ces tueries qui sont une honte et salissent l’image de l’Europe."

13 septembre 2013 : Brigitte Bardot et Pamela Anderson interviennent auprès du Président du Conseil européen

"Par nos deux voix, qui représentent des millions d’autres voix, nous nous faisons les porte-paroles de l’opinion publique internationale scandalisée par le génocide animalier sans précédent qui s’annonce en Roumanie, Etat membre de l’Union européenne. Nous vous demandons d’intervenir auprès du Président Traian Basescu afin qu’il accepte enfin la mise en place de vastes programmes de stérilisation des chiens errants, qui ont fait leurs preuves dans de nombreux autres pays, et qu’il renonce à la tuerie de milliers de chiens innocents. Monsieur Basescu ne veut rien entendre, il laisse les chiens se reproduire pour ensuite faire intervenir ses milices de la mort, c’est une honte que l’Europe ne doit pas accepter !" (Lettre intégrale PDF colonne de droite)

11 septembre 2013 : Brigitte Bardot réagit !

"En 2000, Traian Basescu a mis en échec notre programme de stérilisation des chiens de Bucarest, il est donc aujourd’hui responsable de la prolifération des chiens et des accidents qui en découlent. Ce tyran ne pense qu’à tuer et je condamne sa politique dictatoriale, indigne d’un Etat membre de l’Union Européenne. Nous n’avons pas le droit moral de laisser ce génocide animalier se perpétrer sous nos yeux, on se croirait revenu sous Ceausescu. Je lance un ultime appel, non pas au Président/dictateur mais aux parlementaires et sénateurs qui peuvent encore faire annuler, avant sa promulgation, cette loi arbitraire. Il serait scandaleux, injuste, de condamner à mort tous les chiens innocents pour un accident isolé, dont on ignore toujours les circonstances réelles".

10 septembre 2013 : Les députés roumains adoptent une loi permettant l'euthanasie des chiens errants.

Le Parlement roumain a voté l'euthanasie des chiens errants (par 266 voix), seulement 23 députés se sont élevés contre ce projet et 20 se sont abstenus, alors que plusieurs centaines de personnes manifestaient contre cette mesure en dehors du Parlement.

De nombreuses villes dans le monde ont des populations de chiens errants. A Santiago du Chili, ils sont environ 500.000 pour six millions d'habitants, selon des chiffres officiels. Mais pour réduire cette surpopulation canine, les autorités ont préféré privilégier la stérilisation, l'adoption et la responsabilisation des propriétaires.

La réaction de la Fondation Brigitte Bardot :

Alors que l’enquête n’a pas encore fait la lumière sur les circonstances réelles du dramatique accident, le Parlement roumain répond aveuglement et dans la précipitation au vœu du Président Traian Basescu de faire abattre les chiens errants de Roumanie. Cette politique est celle du Président, y compris lorsqu’il était maire de Bucarest et qu’il avait déjà mis en échec le programme de stérilisation financé par notre Fondation. Partout dans le monde les campagnes de stérilisation ont fait leurs preuves, mais la Roumanie fait exception, les chiens y sont tués par milliers puis les survivants se reproduisent et les tueries se répètent à l’infini. La loi tout juste votée au Parlement peut encore être attaquée avant sa promulgation, la Fondation Brigitte Bardot va donc étudier les recours possibles au niveau national et européen car ce texte arbitraire menace tous les chiens de Roumanie et ne règle rien à long terme.

5 septembre 2013 : Brigitte Bardot dénonce le projet de décret qui prévoit l'extermination de tous les chiens errants du pays.

Extrait de la lettre adressée au Président Traian Basescu :

"Condamner à mort toute une espèce, comme le prévoit votre projet de décret, est totalement contraire aux lois et usages des pays civilisés membres de l’Union Européenne. Votre décision résonne comme un appel sanguinaire indigne d’un homme politique chargé de prendre des décisions dans l’équanimité et non pour gagner les suffrages d’une partie de l’opinion publique.

Depuis des décennies, ma Fondation essaie de travailler en Roumanie afin d’améliorer la gestion des chiens errants. Situation résultant d’une époque où les décisions expéditives et cruelles, comme celle que vous proposez, ont malheureusement fait leur preuve d’inefficacité. Sans aucune aide du gouvernement mais avec des investissements importants, tant financiers qu’humains, des résultats positifs sont visibles, comme à Brasov. Il serait aberrant de mettre en péril tous les efforts entrepris par tant d’associations pour simplement calmer les esprits."

imprimer

Partager