Chine : la consommation de viande de chien doit cesser ! | Fondation Brigitte Bardot
Le désespoir et l'horreur hantent les regards des chiens sauvés de l'abattoir.
Le désespoir et l'horreur hantent les regards des chiens sauvés de l'abattoir.
Les associations chinoises accomplissent un travail colossal, mais leurs moyens sont limités et leurs refuges saturés.
Les associations chinoises accomplissent un travail colossal, mais leurs moyens sont limités et leurs refuges saturés.
Soutenez les associations chinoises qui recueillent ces rescapés des abattoirs en demandant au gouvernement chinois le statut d'animal de compagnie pour le chien et le chat.
Soutenez les associations chinoises qui recueillent ces rescapés des abattoirs en demandant au gouvernement chinois le statut d'animal de compagnie pour le chien et le chat.

Chine : la consommation de viande de chien doit cesser !

À l'approche du Festival de Yulin, la Chine doit mettre en place une loi de protection animale

En Chine, le tristement célèbre Festival de la viande de chien de Yulin – qui se déroulera du 21 au 30 juin 2019 – n’est hélas que la pointe de l’iceberg de la consommation de viande de chiens en Chine.

Si ce festival de l’horreur sacrifie dans d’horribles douleurs pas moins de 10 000 chiens (et 4 000 chats) en quelques jours, la consommation de viande canine dans tout le pays représente la mort de 10 millions de chiens par an.

La Chine, c’est aussi 100 millions d’animaux de compagnie  pour pour 1,3 milliards d’habitants. Ces chiens et chats sont en partie choyés dans des familles, l’éducation concernant les besoins des animaux et comment devenir un propriétaire responsable manquant aussi cruellement. 

Rappelons aussi qu’une grande partie de la population chinoise – surtout les jeunes - ne cautionne pas la consommation de viande de chien et de chat.

Les associations de protection animale chinoises que nous aidons recueillent les chiens qu’elles arrivent à sauver de la boucherie. Ces animaux sont soit des chiens errants ou abandonnés par leurs propriétaires, soit des chiens enlevés à des foyers aimants pour être envoyés dans des abattoirs clandestins.

Parfois, les associations rachètent des animaux aux trafiquants, au prix fort, pour leur éviter une mort atroce. Contrairement à d’autres pays asiatiques consommant de la viande de chiens (Corée du Sud …), il n’y a pas d’élevages de chiens pour la viande en Chine. 

Tant qu’il n’y aura pas de loi de protection animale en Chine, rien ne pourra avancer !

La FBB se bat aux côtés des associations chinoises pour exhorter le gouvernement chinois à prendre des mesures concrètes en faveur des chiens et des chats :

  • octroyer le statut d’animal de compagnie au chien et au chat, afin de leur éviter l’abattoir ;
  • promulguer une loi de protection animale pour punir la maltraitance des animaux sous toutes ses formes ; >
  • établir un fichier national d’identification canine afin d’identifier chaque chien.

Votre voix compte aussi !

Vous pouvez signer notre pétition contre le Festival de Yulin, mais également exprimer courtoisement votre indignation et votre requête d’interdiction de la consommation de viande de chien à :

Ambassade de la République Populaire de Chine
Monsieur l’Ambassadeur Zhai Jun
11, avenue George V
75008 Paris

Photos © FBB

imprimer

Partager