Brigitte Bardot au secours de Victoria Pavlenko | Fondation Brigitte Bardot

Brigitte Bardot au secours de Victoria Pavlenko

Brigitte Bardot a demandé au président russe Vladimir Poutine de libérer la militante de la protection animale Victoria Pavlenko "persécutée et condamnée à un an et demi de prison le 23 novembre 2015, pour avoir secouru des chiens en détresse".

Le 22 avril 2016,  Brigitte Bardot s'adresse de nouveau à Vladimir Poutine , lire ICI

Victoria Pavlenko a retrouvé la liberté !

Viktoria Pavlenko, défenseuse des animaux incarcérée en Russie à cause de ses combats, a été libérée le 2 mars 2016 . Brigitte Bardot avait pris sa défense dans un courrier adressé à Vladimir Poutine. Militante connue de la cause animale, Viktoria Pavlenko avait été arrêtée en août dernier, accusée d’avoir volé un chien guide d’aveugle à Moscou. Elle avait expliqué avoir trouvé ce chien errant seul et lui avoir prêté assistance, ce qui n’avait pas empêché la justice de la condamner en novembre à un an et demi de prison...

La lettre de Brigitte Bardot

Monsieur le Président,

Vous connaissez mon attachement à la Russie, à son peuple, mais mon cœur est aujourd’hui déchiré par l’injustice qui touche Victoria Pavlenko, persécutée pour avoir secouru des chiens en détresse victimes d’abominables tueries, indignes d’un pays moderne et civilisé, perpétrées par les milices de « dog-hunters » qui terrorisent animaux et citoyens.

Cette femme généreuse est condamnée à 1 an et demi de prison pour avoir sauvé un seul labrador perdu… Comment un tel jugement a-t-il pu être rendu dans votre pays ?

Je vous supplie de faire libérer Victoria Pavlenko, l’injustice dont elle est victime (et dont est victime l’ensemble des protecteurs des animaux en Russie) provoque une vive émotion dans l’opinion publique mondiale, son état de santé se détériore gravement et il y a urgence.

Le Parlement européen s’en inquiète, personne ne comprend les raisons de cet acharnement contre cette bienfaitrice qui devrait être soutenue dans son action d’intérêt général et non pas emprisonnée dans une cellule pour subir les pires sévices.

Agir pour le bien-être animal n’est pas un délit mais un devoir ! Je fais appel à vous, au Président et à l’homme dont le cœur ne reste pas froid et indifférent face à la souffrance des animaux, des chiens en particulier.

Réagissez, je vous en supplie c’est mon espoir… Ne le brisez pas !

Avec ma profonde amitié,

Brigitte Bardot
Présidente

imprimer

Partager