CITES, 14 mars 2013 | Fondation Brigitte Bardot

CITES, 14 mars 2013

Jusqu'au dernier jour de cette convention internationale, rien n'est joué pour les espèces dont la sauvegarde a pourtant été votée. C'est le cas pour le requin longimane et le requin marteau.

Le requin Longimane

Rebondissement concernant le requin Longimane !
Le Japon demande la réouverture des débats ainsi qu'un  vote à bulletin secret.
La Colombie, le Sénégal et le Mexique s'y opposent en apportant les arguments suivants : la réouverture d'un tel débat va à l'encontre du vote souverain des jours précédents et doit être justifié par des arguments de poids  ; les décisions prises lors de cette convention sont responsables et orientées vers le développement durable de l'écosystème de la planète.

La demande du japon doit être soutenue par au moins 10 pays, ce qui est le cas.
Un vote est mis en place pour vérifier si le quotat de un tiers des pays est atteint pour rouvrir le débat.
Les Résultats du vote à  bulletin secret sont : 44 "Oui" (32,12%), et 93 NON (67,88%), 4 abstentions.
Le tiers n'étant pas atteint, la réouverture des débats n'aura pas lieu.
A l'issue du vote de très nombreux pays demandent que par soucis de transparence, leur vote négatif soit acté.
La prise de parole de chacun de ces pays est nourrie d'applaudissement dans la salle.

Le requin Longimane est sauvé.

Le requin marteau

Alors que continue l'énumération et la confirmation de toutes les décisions prises durant toute cette convention, un nouveau rebondissement arrive encore au point 43 concernant le requin marteau.

Granada demande la réouverture des débats ainsi qu'un vote à bulletin secret.
Le Mexique et le Honduras s'y opposent s'insurgeant face à la possibilité de certains pays de pouvoir ainsi remettre en question un vote obtenu grâce à une large majorité lors d'une réunion mondiale et encore plus lors du 40e anniversaire de la CITES !
La requête de Granada doit être soutenue par au moins 10 pays, ce qui est le cas.
Un vote est mis en place pour vérifier si le quotat de un tiers des pays est atteint pour rouvrir le débat.

Les Résultats du vote à bulletin secret sont : 40 "Oui" (29,41%), et 96 NON (79,59%), 6 abstentions.
Le tiers n'étant pas atteint, la réouverture des débats n'aura pas lieu.

A l'issue du vote, de très nombreux pays demandent que par souci de transparence, leur vote négatif soit acté.
Les USA expriment leur plaisir d'avoir voté "NON", le Swaziland annonce "secrètement" dit il, avoir voté "NON" et la Colombie déclare avoir participé à un vote historique en votant "NON".Les prises de parole de chacun de ces pays sont nourries d'applaudissements dans la salle.

Le requin marteau est lui aussi sauvé.

France 24, 11 mars 2013

Protection du requin marteau traqué pour son aileron.

Commerce des ailerons de requins

Clip à voir et à partager pour comprendre les enjeux

imprimer

Partager