Stop the grind : L'appel de Brigitte Bardot aux Féringiens | Fondation Brigitte Bardot

Stop the grind : L'appel de Brigitte Bardot aux Féringiens

Le 13 août 2014, Brigitte Bardot interpellait les habitants des îles Féroé pour demander l'abolition de la barbarie.

Les Féringiens doivent abolir la barbarie !

Depuis deux mois, les volontaires « Sea Shepherd » sont présents aux îles Féroé pour protéger les dauphins (globicéphales) habituellement massacrés par centaines durant l'été. Leur action n'est pas vaine puisque, cette année, le seul "grind"* s'est déroulé au printemps... Toutes les autres tentatives ont été vouées à l'échec !

Ma Fondation est partenaire de cette mission dirigée par « Sea Shepherd », elle affrète le navire ambassadeur "Columbus" et je suis fière d'apprendre que le trimaran "Brigitte Bardot" a rejoint les militants dont j'admire le courage.

Un massacre vient d'être évité à Suðuroy, un autre a pu être empêché il y a quelques jours dans les îles du Nord grâce à l'intervention des "pirates Sea Shepherd" dans une mer déchaînée... Face à ces tueries écoeurantes, hélas encore ignorées de beaucoup de monde, j'aimerais que les jeunes Féringiens réagissent enfin en rejetant cette barbarie que plus rien ne justifie.

Appel aux Féringiens

Florence Arthaud est venue soutenir cette campagne, Pamela Anderson puis Sylvie Guillem également. Ces personnalités, chacune mondialement reconnues dans leur domaine, doivent être rejointes par les Féringiens... C'est un message de paix, un appel à cette nouvelle génération qui ne doit plus accepter la cruauté et sur laquelle notre espoir repose.

Jeunes Féringiens et autres jeunes de tous les pays, venez nous rejoindre, venez soutenir l'action menée par les volontaires « Sea Shepherd », il vous appartient d'abolir la barbarie dans ces îles magnifiques qui pourraient être un Paradis.

Venez à la rencontre des bénévoles, venez visiter les navires d'intervention, venez reprendre la main sur la protection des espèces marines présentes aux Féroé, elles sont aussi la beauté de vos îles et doivent être protégées.

Les anciennes générations parlent de "tradition", les nouvelles générations doivent défendre « l'évolution ». Seuls les imbéciles ne changent pas d'avis... je veux croire que les Féringiens ne sont pas tous des imbéciles                            

Brigitte Bardot

Présidente

* Chaque année, plusieurs centaines de globicéphales sont rabattus dans des baies où ils sont massacrés par une population en liesse. Lorsqu’ils sont repérés au large, les cétacés se retrouvent encerclés par des bateaux de pêche qui les dirigent vers une plage où tous les hommes disponibles participeront au carnage, enfonçant d’abord un crochet dans l’évent, zone sensible chez le dauphin, puis en achevant leur victime à coups de couteau dans une mer rouge sang.

imprimer

Partager