Sur les mers | Fondation Brigitte Bardot
2014  | Le Brigitte Bardot
2014
Le Brigitte Bardot
Inauguration | Le Brigitte Bardot présenté à la Ciotat
Inauguration
Le Brigitte Bardot présenté à la Ciotat
Le justicier des mers
Le justicier des mers
Iles Féroé | Le Brigitte Bardot entouré de globicéphales
Iles Féroé
Le Brigitte Bardot entouré de globicéphales
Australie | Remise en état du Brigitte Bardot après la mission Antarctique
Australie
Remise en état du Brigitte Bardot après la mission Antarctique

Sur les mers

Le "Brigitte Bardot"... le justicier des mers !

Brigitte Bardot et Paul Watson, ou l'histoire de deux destins liés pour le meilleur contre le pire !

Regarder ici le reportage de Télématin réalisé à l'occasion de la venue du Brigitte Bardot à Paris en 2015

 

Dès 1977, ils se retrouvent sur la banquise canadienne pour dénoncer le massacre des phoques. A l'époque, c'est une page historique de la protection animale qui s'ouvre pour ne plus se refermer.

Aux Féroé contre le massacre des globicéphales

2010, marquera une nouvelle étape dans l'histoire de cette collaboration, la FBB et Sea Shepherd montent une mission aux îles Féroé contre le massacre des cétacés. Mais c'est en 2011 que l'union fera la force...

Du 30 juillet au 21 août 2014, la Fondation Brigitte Bardot prête main forte à Sea Shepherd pour sa mission Grind Stop 2014

TGV des mers

25 mai 2011, le voile est levé sur le trimaran à grande vitesse baptisé "Brigitte Bardot" dont la Fondation a cofinancé l’achat. Dans une belle lettre adressée à Brigitte Bardot, Paul Watson écrit : "Ce navire, sous votre nom, peut avoir un incroyable impact dans notre opposition au cruel massacre des merveilleuses créatures qui peuplent nos océans. Ensemble, nous rendrons les mers hostiles à ceux dont les cœurs sont dominés par la cruauté et la cupidité. Ce navire sera le vôtre et nous serons très honorés d’être vos pirates de la compassion". Brigitte Bardot, très touchée par ce magnifique projet et par la déclaration du capitaine lui répond : "Merci à vous Paul d’avoir eu cette idée magique qui me comble de fierté. Ensemble nous vaincrons ! Vous êtes la force et le courage, moi l’amour et la détermination. Que le "Brigitte Bardot" commandé par Paul Watson soit un symbole de victoire !"

Premières missions

L’objectif du "Brigitte Bardot" : combattre les braconniers sur toutes les mers du globe. Aussitôt après son baptême aux chantiers navals de la Ciotat, le trimaran furtif se rend dans les eaux libyennes pour s’opposer à la pêche illégale au thon rouge et libérer les poissons pris au piège de filets clandestins. Ensuite, il part en mission aux îles Féroé pour lutter contre les massacres de globicéphales puis en Antarctique pour défendre les baleines…

Appel de detresse

Fin décembre 2011, alors que le "Brigitte Bardot" était en train de poursuivre le "Nisshin Maru" (baleinier japonais), une vague de six mètres est venue s'écraser à bâbord, fissurant la proue. Le Capitaine Paul Watson, à bord du navire amiral le « Steve Irwin », a immédiatement mis le cap vers le "Brigitte Bardot" (distance estimée à 20 heures de mer) pour venir en aide à l’équipage et au trimaran.

Le troisième navire de Sea Shepherd, le "Bob Barker" a pu continuer la poursuite de la flotte baleinière alors que le "Steve Irwin" escortait le trimaran endommagé à Fremantle (Australie) pour réparations. L’équipage et le navire ont pu être sauvés !

 

imprimer

Partager