L'édito de Brigitte Bardot | Fondation Brigitte Bardot
1973 - Dernière image de BB au cinéma
1973 - Dernière image de BB au cinéma
1977 - Blanc Sablon (Canada)
1977 - Blanc Sablon (Canada)
Loup de Mongolie
Loup de Mongolie

L'édito de Brigitte Bardot

Édito de Brigitte Bardot publié dans l'Info Journal numéro 100

Nos rapports aux animaux sont un miroir dans lequel nous voyons ce que nous sommes devenus au fil des siècles.
Ce ne sont pas seulement les horreurs dont notre espèce se rend coupable en exploitant d’autres êtres sensibles qui apparaissent dans ce miroir, mais le visage blafard d’une humanité en train de perdre son âme. »
(Corine Pelluchon, « Manifeste animaliste »)


Ce livre vous devez le lire, surtout nos politiques, ceux qui ont le pouvoir et ne font rien.
La souffrance animale stagne.
Les gouvernements passent et la douleur reste !
Qu’avez-vous fait, ô ministres intègres, depuis les images dantesques des découpages à vif des animaux dans les abattoirs, passées à la TV ?
Vous avez fait du Bla-Bla-Bla, rien de concret immédiat afin de mettre un terme urgent à ces scandaleuses atrocités qui se perpétuent, jour après jour, devenues routine abjecte, cependant que le martyre, l’effroi, la douleur, les cris de ces malheureuses bêtes n’atteignent ni vos oreilles ni vos cœurs.
Vous pourriez vous bouger un peu, justifier de vos appointements, vous, tous les pions interchangeables de nos instances nationales. Rien ! Vous brillez par votre indifférence.
Et vous, conseillers vertueux, qu’avez-vous fait à la suite des images cruelles montrant des visons d’élevage traités comme de la merde, jetés aux chiens, passées au journal de 20h qui ont scandalisé l’opinion publique ?
Idem pour l’atroce souffrance des lapins angoras épluchés vivants, hurlant de douleur ?
L’article 521-1 du Code pénal condamne la cruauté et la maltraitance envers les animaux. Le savez-vous ?
Qu’attendez-vous pour faire le ménage dans toute cette pourriture, cette indécente exploitation de l’animal ?
Et les animaux sauvages incarcérés dans les cirques, esclaves soumis d’un dressage douloureux, qu’attendez-vous pour les interdire comme l’ont déjà fait la plupart des pays de l’U.E., à commencer par la proche Belgique ?
Dans ce n° 100 de notre Info-Journal qui représente 25 ans d’informations j’ai l’impression d’avoir « 100 fois sur le papier réécrit mon message ».
J’attaque les politiques responsables de cette coupable inertie.
En cette période électorale le public vous jugera sur vos actes concernant aussi les animaux dont personne ne parle dans les beaux discours dont vous nous saoulez !

« L’enfer n’existe pas pour les animaux, ils y sont déjà ! » (Victor Hugo)

Brigitte Bardot

 

imprimer

Partager