Fondation Brigitte Bardot

La FBB partenaire du projet de l’association Elephant Haven

Vendredi 16 février 2018, la FBB annonce son partenariat avec l’association Elephant Haven et le financement du projet de dortoir des éléphants.

Dans le cadre de la création de la première « maison de retraite » pour éléphants de France par l’association Elephant Haven, la Fondation Brigitte Bardot devient partenaire du projet.
Elle financera à hauteur de 350 000 € le dortoir des éléphants.

 

Pour libérer les éléphants exploités dans les cirques :

la Fondation Brigitte Bardot partenaire d’Elephant Haven

Un sanctuaire pour éléphants dans le Limousin cela peut surprendre, mais les porteurs du projet ont réalisé une étude sur les besoins des éléphants (asiatiques et africains) susceptibles d’être recueillis. Le terrain vallonné, boisé, loin de toute habitation au cœur du parc naturel régional du Périgord s’est vite distingué des autres sites initialement envisagés.

1er sanctuaire européen pour éléphants
Elephant Haven est né d’un constat : de plus en plus de pays européens* interdisent l’exploitation d’animaux sauvages dans les cirques et il reste une centaine d’éléphants exploités mais vieillissants, ces animaux souffrent de leurs conditions de détention totalement inadaptées à leurs besoins. Alors qu’ils parcourent dans la nature des dizaines de kilomètres chaque jour, en colonie hiérarchisée et soudée, prisonniers des cirques ils se retrouvent isolés dans des camions cages, les muscles atrophiés par manque d’exercice, malheureux esclaves condamnés à une vie de misère.

Les soigneurs animaliers, originaires de Belgique flamande, à l’origine d’Elephant Haven ont déplacé des montages pour faire vivre leur projet. Après l’achat du terrain (qui pourra ultérieurement être agrandi), l’obtention du permis de construire et de l’autorisation d’ouverture, il leur fallait encore trouver les fonds pour aménager le site avant l’arrivée des premiers rescapés. 

Sans lieu d’accueil, pas de sauvetage possible

Ce que nous avons appris au fil du temps c’est qu’une campagne de sensibilisation, de pétitions, d’appels pour tel ou tel éléphant en souffrance, tout cela ne sert à rien si nous ne sommes pas en mesure de proposer un lieu d’accueil pour l’animal en question. Les autorités peuvent constater les infractions, verbaliser, mais ne pourront procéder au retrait de l’animal. Nous l’avons constaté notamment lors de la saisie de l’hippopotame Tonga (cirque Zavatta) retardée pendant des mois afin d’organiser le transfert en Afrique du Sud faute de possibilité de placement en France.

Après cette expérience et quelques autres, nous avons participé à la création (et participons encore) de l’association Tonga Terre d’Accueil qui a permis le sauvetage de nombreux félins et primates (financement par la FBB de structures pour ces deux espèces).

En 2018, la Fondation financera également la réhabilitation d’enclos primates au refuge de l’Arche, refuge pionnier dans lequel la FBB a également financé une nouvelle quarantaine réglementaire qui a permis le sauvetage des deux macaques rescapés de la tuerie administrative de Labenne (Landes).

Un abri financé par la Fondation

Pour accueillir des éléphants, il faut prévoir une infrastructure à la hauteur de ces animaux. Même affaiblis par des années de captivité, ils restent des géants avec une force incomparablement supérieure à la nôtre. L’expertise du maître d’œuvre, la qualité et résistance des matériaux utilisés, tout cela a un coût et notre Fondation a dû investir pas moins de 350 000 € pour l’aménagement de l’abri d’hiver et adapté aux soins des animaux. Localement, une formidable chaîne de solidarité s’est créée, nombreux dons d’entreprises, participation active de bénévoles qui ont notamment réalisé la clôture d’enceinte.

En Marche vers la libération animale

Avec Elephant Haven, les victimes exploitées dans des cirques pourront bientôt trouver un havre de paix, bénéficier d’une « retraite » bien méritée… Dans quelques mois la structure pourra accueillir ses premiers éléphants, les autorités françaises ne pourront plus alors se cacher derrière de fausses excuses, elles devront se mettre en marche vers la libération des animaux de cirque et interdire leur exploitation comme l’ont déjà fait de nombreux pays européens. C’est le sens de l’histoire, évoluer vers une prise en compte de la sensibilité animale, remettre en cause certaines pratiques hier tolérées mais aujourd’hui considérées comme étant archaïque et cruelles… Tout ne se fera pas en un jour, hélas, mais ce projet est une pierre à l’édifice.

La Fondation Brigitte Bardot est partenaire principal d’Elephant Haven car si nous voulons obtenir, demain, la fin de l’exploitation des éléphants dans les cirques il faut y travailler dès aujourd’hui !

* Actuellement, 21 Etats membres ont adopté des restrictions quant à l’utilisation des animaux sauvages dans les cirques parmi lesquels 13 Etats l’ont complètement interdit (Autriche, Belgique, Bulgarie, Croatie, Chypre, Grèce, Irlande, Italie, Lettonie, Malte, Pays-Bas, Roumanie, Slovénie).
 

Les médias parlent de notre partenariat :

https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/haute-vienne/fondation-brigitte-bardot-visite-maison-retraite-elephants-1425485.html

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/la-fondation-brigitte-bardot-donne-350-000-euros-a-l-association-limousine-elephant-haven-1518804354

imprimer

Partager

Protection animale : Brigitte Bardot à Nicolas Hulot « des promesses, toujours des promesses »

Lettre ouverte de Brigitte Bardot à Nicolas Hulot

Retrouverez ci-dessous le texte intégral de la lettre ouverte que Brigitte Bardot vient d’adresser à Nicolas Hulot.
 

Monsieur Hulot,
 

Les harcèlements dont vous faites l’objet ne sont certainement pas destinés à la protection des animaux, dont vous semblez avoir oublié l’existence, trop occupé que vous êtes à courtiser Monsieur Macron et ses chasseurs alors que la France vous paye, non pas pour prendre des vacances, Monsieur Hulot, mais pour assumer le poste important que vous occupez au gouvernement.
 

Qu’est devenue la table ronde prévue début janvier qui devait discuter de tous les graves et urgents problèmes concernant les animaux ?
 

 

Des promesses toujours des promesses, de la mollesse toujours de la mollesse, vous nous décevez grave, qu’avez-vous fait de vos attributs qui pourtant défrayent la chronique, Monsieur le Ministre ?
 

Brigitte Bardot

Présidente

 

Version téléchargeable de la "Lettre Ouverte de Brigitte Bardot à Nicolas Hulot (PDF)"

imprimer

Partager

Animaux en souffrance : sauvetage FBB en Mayenne

Une nouvelle fois la détresse humaine a entraîné la détresse animale. Mercredi 14 février la Fondation intervenait à Averton (53) pour sauver une véritable arche de Noé.

Mise à jour du 15 février 2018 :
Au final, la Fondation a recueilli une véritable arche de Noé : 5 équidés (3 poneys Shetland, 1 cheval et 1 âne), une trentaine de palmipèdes (poules, oies, canards de barbaries et col verts), 1 chat, qui se repose dans notre infirmerie, lui qui fut retrouvé dans un pseudo-poulailler, 8 moutons, parmi lesquels 3 de race Ouessant, 4 chèvres, 3 lapins nains et 4 tourterelles.

Nos canards ont déjà pris possession de la fameuse Mare de la Mare-Auzou et le reste de nos nouveaux protégés reprennent des forces dans un environnement enfin adapté à leurs besoins.


Mercredi 14 février 2018 au matin, nos équipes ont bravé le froid et la neige pour venir au secours d’animaux en grande détresse.
Manque de fourrage, d’eau ou d’abris ou bien vivants dans des conditions loin de répondre à tous leurs besoins, c’est au final plus d’une cinquantaine d’animaux que nous avons pris en charge et qui vont rejoindre nos structures où ils recevront tous les soins adéquats.



Les médias parlent de notre intervention :
http://www.lecourrierdelamayenne.fr/actualite-24559-maltraitance-animale-une-intervention-a-averton.html

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/laval-53000/amaigris-les-equides-ont-ete-sauves-par-la-fondation-bardot-5565037

https://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/mayenne/laval/mayenne-fondation-bardot-sauve-cinquantaine-animaux-1423825.html

https://actu.fr/pays-de-la-loire/averton_53013/maltraitance-animale-plus-50-animaux-sauves-averton-mayenne-pres-villaines-juhel-par-fondation-brigitte-bardot_15528993.html

https://www.francebleu.fr/infos/societe/le-sauvetage-d-une-cinquantaine-d-animaux-par-la-fondation-brigitte-bardot-a-averton-1518628250

http://www.varmatin.com/vie-locale/la-fondation-brigitte-bardot-et-le-refuge-equin-de-terre-plaine-recueillent-18-poneys-et-1-cheval-dans-le-var-208147

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/la-fondation-bardot-au-secours-de-70-animaux-5570338

imprimer

Partager

Sauvetage de Poneys dans le Var

Début février, un commissaire-priseur sollicite l’aide de la Fondation pour la prise en charge de plusieurs poneys chez un éleveur en cessation de paiements suite à de grosses difficultés familiales et financières.

L’élevage situé à Nans-les-Pins (Var) est placé en redressement judiciaire et le commissaire-priseur requière l’aide des associations de protection animale car aucun équidé n’a été vendu lors de la dernière vente aux enchères.

 

Tous les équidés sont en bon état d’entretien mais certains ne sont plus à jour des vaccins. Ils sont tous identifiés correctement.

 

Dans ce contexte particulier, la Fondation va prendre en charge 6 poneys âgés de 19 à 29 ans et un cheval âgé de 16 ans. Une autre association se chargera des animaux plus jeunes, ceux âgés de 4 à 13 ans afin de les proposer à l’adoption.


Les médias parlent de notre intervention :

http://www.varmatin.com/vie-locale/deux-associations-recueillent-dix-neuf-equides-a-nans-208147

imprimer

Partager

Coupe du Monde de Football en Russie : Brigitte Bardot interpelle Vladimir Poutine

Retrouverez, ci-dessous la version française de la lettre ouverte que Brigitte Bardot a adressée au président Russe Vladimir Poutine.
 

Monsieur le Président,

L’adoption d’une loi condamnant plus fermement les actes de cruauté envers les animaux a suscité l’espoir d’un changement de la condition animale en Russie… Malheureusement, il reste beaucoup à faire et je tiens à vous interpeler aujourd’hui sur deux situations particulièrement effroyables.

D’ici quelques mois, la Russie accueillera la 21e édition de la coupe du monde de football. A l’aube de cet événement sportif majeur, les yeux de la communauté internationale sont tournés vers vous et elle constate avec stupeur qu’un massacre de chiens et de chats a lieu dans de nombreuses villes russes. En acceptant cette tuerie de masse, vous favorisez la barbarie !

Je vous supplie d’arrêter immédiatement ce carnage immonde au profit de campagnes de stérilisation à grande échelle, bien plus efficaces, moins coûteuses et humaines.

Mais les souffrances animales ne s’arrêtent pas là. Chaque jour, en Russie, des ours, des chiens viverrins, des renards et des blaireaux sont mutilés dans de nombreux camps d'entraînement.
 

Ces animaux sont muselés et laissés sans défense pour entraîner les chiens de chasse. Maintenus à l'étroit dans de minuscules cages, ils ne sont sortis que pour être mordus et mis en pièces par ces chiens dressés. Toutes les pétitions et les efforts pour sauver ces animaux ont été vains, puisque l’entraînement des chiens de chasse avec des animaux sauvages est encore légal en Russie.

Cette souffrance, cette douleur, les blessures physiques et mentales subies par ces animaux continueront tant que la Russie ne mettra pas en application la loi que vous avez récemment passée.

Je maintiens ma confiance en vous, sachant que vous aurez la bonne initiative pour abolir ces horreurs.
 

Une fois de plus, je compte infiniment sur vous et vous transmets, Monsieur le Président, mes sentiments confiants.

Brigitte Bardot

Présidente

imprimer

Partager

Cause animale : Monsieur le Président, pourquoi ne tenez-vous pas votre engagement pour les animaux ?

Pour notre Présidente : "Après 9 mois d’inaction pour les animaux, il est temps d’accoucher d’une réforme qui humaniserait votre mandat"

Retrouverez, ci-dessous l’intégralité de la lettre ouverte que Brigitte Bardot a adressée à Emmanuel Macron.

Monsieur le Président,
Le 7 mai 2017, il y a tout juste 9 mois, vous étiez élu 25ème président de la République française… Après ces 9 mois de « gestation », vous n’avez fait naitre aucun espoir pour les défenseurs des animaux et avez fait marche arrière sur des engagements qu’attendaient les Français.

« La vidéosurveillance dans les abattoirs, selon des modalités inspirées de la proposition de loi Falorni, sera mise en place »*… Voilà votre engagement de campagne !

Pourtant, neuf mois après, le Projet de loi issu des Etats Généraux de l’Alimentation ne reprend pas la mise en place de vidéos aux postes d’abattage. Votre ministre de l’Agriculture s’oppose à cette mesure de contrôle, pourtant adoptée par l’Assemblée Nationale après les scandales qui ont mis en lumière l’enfer des abattoirs.

Monsieur le Président, pourquoi ne tenez-vous pas votre engagement pour les animaux ?

Olivier Falorni, lui, ne trahira pas sa conviction et déposera un amendement que votre majorité au Parlement se doit de soutenir, comme vous vous y étiez engagé.

Par ailleurs, vos déclarations en faveur du retour des chasses présidentielles déshonorent votre fonction. Vos prédécesseurs, plus âgés mais peut-être plus modernes, avaient saisi l’évolution des mentalités. Quelle régression, quel archaïsme invraisemblable, juste pour flatter les loisirs d’une « caste »… Iriez-vous chasser le lion ou l’éléphant si un chef d’Etat africain vous y invitait ?

Après 9 mois d’inaction pour les animaux, il est temps d’accoucher d’une réforme qui humaniserait votre mandat. 

Arrêtez les reculades, la France doit aller en marche avant. Monsieur le Président, puis-je encore placer quelque espoir en vous ?

Brigitte Bardot

Présidente

imprimer

Partager

Annulation par le Conseil d’Etat de l’arrêté Delphinariums

L’arrêté qui, à terme, aurait conduit à la fin de l'exploitation des orques et dauphins en bassin, a été invalidé par décision du Conseil d’Etat

La FBB est bouleversée par cette décision, l’invalidation totale de l'arrêté implique l'annulation d'un grand nombre d'avancées pour le bien-être des animaux de ces parcs et donc un retour aux normes de 1981 qui sont inacceptables !

 

Suite à cette décision, lundi 29 janvier 2018, 7 ONG, dont la Fondation Brigitte Bardot, ont sollicité un rendez-vous auprès du ministre Nicolas Hulot, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, afin d’envisager avec lui une stratégie qui permettrait de mettre fin à la captivité des cétacés.

 

Retrouvez ci-dessous le contenu de la lettre envoyé à Nicolas Hulot :
 

Objet : Demande d’audience au sujet de la décision rendue par le Conseil d’État annulant l’arrêté du 3 mai 2017 mettant fin à la captivité des cétacés en France.
 

Monsieur le Ministre,
 

Nos organisations non gouvernementales l’association C’EST ASSEZ !, la fondation Droit animal, éthique et sciences (LFDA) et l’association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS), accompagnées de la fondation Assistance aux animaux, la fondation Brigitte Bardot, la fondation 30 millions d’amis et l’association Code Animal, déplorent l’annulation par le Conseil d’État de l’arrêté du 3 mai 2017 qui mettait fin, à terme, à la captivité des cétacés.
 

Le 29 janvier, le Conseil d’État a fondé sa décision sur le fait que « l’arrêté attaqué a été pris au terme d’une procédure irrégulière ». Les consultations préalables avaient porté sur une première version qui a été ultérieurement modifiée par Madame la ministre Ségolène Royal, en sorte que la seconde version ajoutait à la première l’interdiction de la reproduction des dauphins. Il y a eu là un vice de procédure sur quoi s’est fondé l’argumentaire des delphinariums.
 

Le 2 août 2017, vous avez déclaré sur France Inter « je ne suis pas favorable à la captivité des animaux, pas favorable avec l’idée que l’on fasse du spectacle avec cette activité là ». Nous comptons beaucoup sur la force de cette déclaration, qui nous conforte dans nos engagements.
 

De son côté le Conseil national pour la protection de la nature et le Conseil supérieur de la prévention des risques technologiques avaient répondu favorablement à la consultation : « Le CNPN salue ce projet d'arrêté qui constitue un progrès sur le chemin menant à l'abandon de toute captivité et donne un avis favorable à l'unanimité. »
 

En conséquence, nous avons l’honneur de solliciter une audience afin d’envisager avec vous la stratégie qui permettrait de mettre en œuvre un nouveau texte mettant fin à la captivité des cétacés.
 

Nous vous remercions de l’attention que vous voudrez bien porter à ce courrier, et nous vous prions de bien vouloir agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre très haute considération.
 

Association C’EST ASSEZ ! / Fondation Droit Animal, Ethique et Sciences / Association pour la protection des animaux sauvages / Fondation Assistance aux Animaux / Fondation Brigitte Bardot / Fondation 30 millions d’amis / Association Code Animal

Pour télécharger cette lettre au format PDF, cliquez ici !
 

 

Rejoignez notre combat, signez la pétition « NON à l'annulation de l'arrêté interdisant la reproduction des dauphins en captivité ! » : 

https://www.mesopinions.com/petition/animaux/annulation-arrete-interdisant-reproduction-dauphins-captivite/38855

 

imprimer

Partager

Brigitte Bardot apporte son soutien à la L.P.O.

Communiqué de presse de la Fondation Brigitte Bardot

Devant l’appel lancé par les chasseurs à manifester devant le siège de la L.P.O. à Rochefort, notre Présidente Brigitte Bardot apporte tout son soutien à la Ligue pour la Protection des Oiseaux.

Retrouvez le texte intégral du Communiqué de Presse :

Manifestation de chasseurs le 3 février à Rochefort (17) : Brigitte Bardot soutient la L.P.O.

Honte à Grégoire de Fournas, assassin d’animaux, digne représentant d’un parti politique mendiant les voix des chasseurs, immonde lâcheté décadente et criminelle.

Je soutiens la L.P.O. (Ligue pour la Protection des Oiseaux) contre toute attaque  visant à affaiblir son remarquable courage de défense des animaux et contre la chasse, la pire des traditions.


Brigitte Bardot
Présidente.

 

Pour télécharger le communiqué de presse en version pdf, :
cliquez ici !

imprimer

Partager

Intervention en urgence de la FBB chez un "éleveur" de Huskies détenus dans des conditions lamentables

Mercredi 31 janvier 2018, la Fondation Brigitte Bardot est intervenue sur le sauvetage de chiens de race Husky en Seine-Maritime.

Les équipes de la Fondation Brigitte Bardot ont procédé en urgence à un nouveau sauvetage de chiens, dans le 76. Ils se trouvaient dans un élevage de chiens de race Husky.

A l’issue du sauvetage, la Fondation a pris en charge 5 chiens adultes de race Husky.
Notre équipe les a conduits en urgence auprès d’un vétérinaire afin de leurs apporter les soins nécessaires : ces derniers étant dans un état déplorable et d’une extrême maigreur.
Nous vous donnerons des nouvelles prochainement de l’évolution de leur état de santé.
Une procédure judiciaire est ouverte.



Les médias parlent de notre action : 
https://actu.fr/normandie/claville-motteville_76177/pres-bosc-hard-cinq-chiens-huskies-saisis-chez-eleveur-par-fondation-bardot_15321473.html
 

imprimer

Partager

Anim’Art 2018

7ème édition d’Anim’Art - dimanche 29 avril 2018 à Dives-sur-Mer

A l’occasion de la 7ème édition d’Anim’art, la Fondation Brigitte Bardot sera de nouveau présente à cette manifestation, qui aura lieu dimanche 29 avril 2018.
Retrouvez nos bénévoles sur notre stand :
Anim’art
Dimanche 29 avril 2018
Halles Historiques de Dives
14 160 Dives-sur-Mer
de 10h à 18h

imprimer

Partager

Pages