Fondation Brigitte Bardot

Sondage exclusif FBB sur la chasse

La Fondation a mandaté l’Ifop pour réaliser un sondage sur la chasse. Les résultats sont implacables : 84% des Français se déclarent contre la chasse à courre.

Les résultats de ce sondage ont été publiés en exclusivité le 7 décembre 2017 dans le Monde  et seront présentés et commentés dans l'info Journal de la Fondation numéro 103 (parution mi-décembre 2017) :

http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/12/07/de-plus-en-plus-de-francais-desavouent-les-pratiques-de-chasse_5226018_3244.html

 

L’expérience personnelle de la chasse 


Question :
Avez-vous déjà chassé ?
 
 Ensemble des Français Novembre 2017 (%)
TOTAL Oui12
• Oui, à de nombreuses reprises3
• Oui, mais rarement9
Non, jamais88
TOTAL100











 

Le sentiment de sécurité dans la nature en période de chasse


Question :
Vous personnellement, vous sentez-vous en sécurité lorsque vous vous promenez dans la nature en période de chasse ?
 
 Rappel Ensemble des Français Juillet 2009* (%)Rappel Ensemble des Français Septembre 2016** (%)Ensemble des Français Novembre 2017 (%)
TOTAL Oui463929
• Oui, tout à fait1965
• Oui, plutôt273324
TOTAL Non546171
• Non, plutôt pas274043
• Non, plutôt pas272128
TOTAL100100100















 

 

L’adhésion à la mise en place du dimanche non chassé


Question :
Au niveau national, en France, la chasse est autorisée les sept jours de la semaine en période de chasse. Le dimanche, la nature est très fréquentée par des familles en promenade, des randonneurs, des joggeurs, des cyclistes, des cavaliers...

Vous personnellement, seriez-vous favorable ou pas favorable à ce que le dimanche devienne un jour non chassé ?
 
 Rappel Ensemble des Français Juillet 2009*** (%)Rappel Ensemble des Français Septembre 2016 (%)Ensemble des Français Novembre 2017 (%)
TOTAL Favorable547882
• Tout à fait favorable264956
• Plutôt favorable282926
TOTAL Pas favorable452218
• Plutôt pas favorable221411
• Pas favorable du tout2387
- Ne se prononcent pas1--
TOTAL100100100



















 

L’adhésion à la reconnaissance du statut d’être vivant et sensible pour tous les animaux sauvages


Question :
En France, contrairement à l’animal domestique ou à l’animal sauvage captif, l’animal sauvage dans la nature n’a toujours pas de droit.

Seriez-vous favorable ou pas favorable à la reconnaissance du statut d’être vivant et sensible pour tous les animaux sauvages ?
 
 Ensemble des Français Novembre 2017 (%)
TOTAL Favorable78
• Tout à fait favorable41
• Plutôt favorable37
TOTAL Pas favorable22
• Plutôt pas favorable16
• Pas favorable du tout6
TOTAL100












 

 

L’adhésion à la chasse à courre


Question :
Vous personnellement, êtes-vous pour ou contre la chasse à courre ?
 
 Rappel ensemble des Français Mars 2005**** (%)Ensemble des Français Novembre 2017 (%)
• Pour2216
• Contre7384
- Ne se prononcent pas5-
TOTAL100100











 

 

L’adhésion à la réglementation autorisant la chasse d’espèces nuisibles toute l’année


Question :
En France, douze espèces de mammifères dont la belette, la fouine, la martre, le putois et sept espèces d’oiseaux dont le corbeau, la corneille, l’étourneau, le geai des chênes, la pie, le pigeon ramier et la bernache du Canada sont classées nuisibles. Elles peuvent donc être chassées, tirées, piégées, déterrées, assommées, enfumées toute l’année en France.

Etes-vous favorable ou pas favorable à cette réglementation autorisant toute l’année la destruction de ces espèces ?
 
 Ensemble des Français Novembre 2017 (%)
TOTAL Favorable34
• Tout à fait favorable8
• Plutôt favorable26
TOTAL Pas favorable66
• Plutôt pas favorable36
• Pas favorable du tout30
TOTAL100











 

 

L’adhésion à l’interdiction des élevages et lâchers d’animaux destinés à la chasse


Question :
En France, chaque année, des dizaines de millions d’animaux sont élevés puis relâchés le jour de l’ouverture de la chasse pour ensuite être tués.

Seriez-vous favorable ou pas favorable à l’interdiction des élevages et des lâchers d’animaux destinés à la chasse ?
 
 Ensemble des Français Novembre 2017 (%)
TOTAL Favorable64
• Tout à fait favorable40
• Plutôt favorable24
TOTAL Pas favorable36
• Plutôt pas favorable19
• Pas favorable du tout17
TOTAL100












 

 

L’adhésion à la réduction de la période chasse en France


Question :
L’Union Européenne préconise une période de chasse comprise entre le 1er octobre et le 31 janvier, alors qu’en France la chasse s’étale sur une période beaucoup plus longue.

Seriez-vous favorable ou pas favorable à ce qu’en France la période de chasse soit désormais comprise entre le 1er octobre et le 31 janvier ?
 
 Ensemble des Français Novembre 2017 (%)
TOTAL Favorable79
• Tout à fait favorable43
• Plutôt favorable36
TOTAL Pas favorable21
• Plutôt pas favorable13
• Pas favorable du tout8
TOTAL100











 

 

L’adhésion à l’interdiction de la chasse de nuit


Question :
Dans certaines régions de France, les chasseurs ont le droit de chasser la nuit les canards et les oies sauvages.

Seriez-vous favorable ou pas favorable à l’interdiction de la chasse de nuit ?
 
 Ensemble des Français Novembre 2017 (%)
TOTAL Favorable74
• Tout à fait favorable47
• Plutôt favorable27
TOTAL Pas favorable26
• Plutôt pas favorable15
• Pas favorable du tout11
TOTAL100










 



 

L’adhésion à l’interdiction de la chasse aux trophées et à leur importation en France


Question :
Certaines personnes, dont des Français, paient des sommes très importantes pour pouvoir chasser des espèces extrêmement menacées (fauves, ours, etc.) dans différents pays. C’est ce qu’on appelle la chasse aux trophées.

Seriez-vous favorable ou pas favorable à l’interdiction de cette chasse et de toute importation de trophées de chasse en France ?
 
 Ensemble des Français Novembre 2017 (%)
TOTAL Favorable89
• Tout à fait favorable76
• Plutôt favorable13
TOTAL Pas favorable11
• Plutôt pas favorable4
• Pas favorable du tout7
TOTAL100





 

 

 
 

 



 

Lien vers l'enquête Ifop

 

* : Sondage Ifop pour l’Association pour la Protection des Animaux Sauvages réalisé par téléphone du 9 au 10 juillet 2009 auprès d’un échantillon de 955 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

** : Sondage Ifop pour l’Association pour la Protection des Animaux Sauvages et One Voice réalisé par questionnaire auto-administré en ligne du 12 au 14 septembre 2016 auprès d’un échantillon de 955 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

*** : En 2009, la question était formulée ainsi : « Vous personnellement, seriez-vous favorable ou pas favorable à l’interdiction de la chasse le dimanche. ».

**** : Sondage Ifop pour la Fondation Brigitte Bardot réalisé par téléphone du 3 au 5 mars 2005 auprès d’un échantillon de 1 011 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

imprimer

Partager

Disparition de Johnny Hallyday

La Fondation et ses petits protégés n'oublieront jamais le fidèle soutien de Johnny Hallyday (ici, au Noël des Animaux) à qui notre Présidente a rendu un vibrant hommage :
«Je suis sous le choc ! Johnny c’est un monument ! C’est la France ! C’est toute une époque qui disparaît à jamais avec lui en emportant nos plus beaux souvenirs. ».

imprimer

Partager

Tigresse abattue en plein Paris : nouveau scandale de l’exploitation des animaux sauvages dans les cirques

Suite à la mort de la tigresse, la Fondation a porté plainte pour actes de cruauté commis envers un animal et mise en danger de la vie d’autrui.

Vendredi 24 novembre au soir, au sein d’un cirque récemment installé dans le XVème arrondissement de Paris, une tigresse s’est échappée de sa cage et a créé un mouvement de panique, entraînant le bouclage du quartier. Au final, la tigresse a été abattue par le propriétaire du cirque. La Fondation ne pouvait laisser passer cette tragédie sans réagir.

La tigresse tuée vendredi soir à Paris montre une fois de plus que la place des animaux sauvages n’est certainement pas dans des cirques où ces malheureux, privés de toute liberté, sont maltraités et exploités.
La Fondation milite depuis des années pour que cesse le calvaire des animaux de cirque, nous ne pouvions laisser le sort de cette pauvre tigresse passer sous-silence.
 
Il aura fallu malheureusement qu’un tel fait divers se passe pour que le débat sur la place des animaux sauvages dans les cirques obtienne la médiatisation qu’il se doit.
 
La presse parle de notre action :

Article du Parisien du 25 novembre 2017
Article du Parisien du 26 novembre 2017
Article du Parisien du 27 novembre 2017

imprimer

Partager

Refuge Friendicoes

Inde / New Delhi

En Inde, des millions de chiens errent dans les rues, ce qui est source de débat et d’inquiétude pour la population locale. Les animaux font face à de nombreux cas de maltraitances : chiens de combat aux oreilles coupées, chiens brûlés à l’acide, etc. Les maladies et les accidents sont eux aussi très nombreux et la pollution de la ville n’aide pas à la guérison.
 
L’association Friendicoes a été créée en 1979, ce qui fait d’elle la plus ancienne à Delhi. Elle a été la première à offrir des soins vétérinaires. Aujourd’hui, l’équipe de Friendicoes continue son travail formidable avec 11 vétérinaires répartis dans 5 centres différents. La Fondation a commencé son aide en 2007 et s’est déplacée régulièrement depuis pour visiter les lieux, voir les nouveaux aménagements financés et prendre en compte les nouveaux besoins prioritaires. Le refuge au centre de Delhi a une clinique pour chiens de propriétaires qui travaille aussi à un rythme effréné car les prix y sont modiques. Cette clinique leur permet d’aider les chiens errants du refuge, de faire des sauvetages et des stérilisations journalières. 
 
Les derniers aménagements financés par la Fondation (comme le montrent les photos avant/après) ont changé complétement l’atmosphère du refuge qui ne ressemble plus aujourd’hui à une cour des miracles pour animaux. Aujourd’hui l’air y circule, la lumière rentre –ce qui favorise la cicatrisation- et la salubrité et la grandeur des enclos permettent de donner des soins plus appropriés. 
Par ailleurs, 20 cages ont été construites pour l’hospitalisation des chiens ainsi qu’une chatterie pour que les chats –de plus en plus nombreux- ne souffrent plus d’anxiété due à la proximité avec les chiens.  
 
Ce centre âgé de plus de 35 ans a élargi ses frontières puisqu’un autre refuge est localisé en dehors de Delhi. Il se trouve à Gurgeon et est consacré davantage aux animaux de ferme. Grâce à l’aide la fondation, des mangeoires ainsi que des abreuvoirs ont été installé sous des abris pour les ânes, les chevaux et les vaches. Ce don leur a également permis de construire une pièce pour les soins post-opératoires dans leurs campagnes de stérilisation ainsi que des cages pour leur récupération post-opératoire. La Fondation a également financé les enclos pour singes dans ce refuge, la plupart d’entre eux sont des survivants de maltraitances ou d’accidents avec des fils à haute tension. Ce lieu accueille environ un millier d’animaux, il était donc essentiel pour la Fondation et pour l’association Friendicoes, d’améliorer leur condition de vie.
 
Bien que la détresse animale reste grande dans cette capitale ou les accidents et les cas de maltraitance sont fréquents, les améliorations au sein de ce refuge ont été considérables. Grâce à notre soutien, des campagnes de stérilisations peuvent continuer, ce qui permet de stabiliser la population errante et de permettre à ce centre de continuer leur travail très efficace. 
 
imprimer

Partager

Disparition de Jean-Pierre Garrigues

L'infatigable militant anti-corrida et président du CRAC, Jean-Pierre Garrigues, est décédé.

Nous avons appris avec tristesse la disparition de Jean-Pierre Garrigues, président du CRAC « Comité Radicalement Anti-Corrida », ce dimanche 19 novembre 2017.
Depuis 15 ans, il luttait pour l’abolition de la corrida, ce spectacle de mort, et avait fait du CRAC un acteur incontournable de la lutte contre la corrida en France.
Nous partagions ses convictions et nous avons plus d’une fois foulé ensemble le pavé lors de nombreuses manifestations pour que cesse enfin cette pratique honteuse.
Si Jean-Pierre Garrigues nous a quittés, nous ne l’oublierons pas et nous ferons tout pour qu’en mémoire de ce militant dévoué le combat contre la corrida aboutisse enfin.
 
imprimer

Partager

Victoire pour les défenseurs des éléphants, grâce à leur mobilisation, Donald Trump revient sur son autorisation de l’importation de trophées d’éléphants

Face à la forte mobilisation des défenseurs de la cause animale, dont notre Fondation et notre présidente Brigitte Bardot, Donald Trump gèle sa levée de l’importation des trophées d’éléphants.

Communiqué de Presse : Brigitte Bardot condamne la dernière extravagance meurtrière de Donald Trump : la levée de l'interdiction d'importer aux USA les trophées d’éléphants tués pour le loisir.

Votre dernière extravagance meurtrière concernant l’autorisation d’importer de nouveau aux U.S.A. les trophées d’éléphants tués pour le loisir avec l’aval du dictateur fou du Zimbabwe, confirme la décadente autorité mortifère à laquelle vous soumettez le règne animal et végétal dans son ensemble.
 
Aucun despote au monde ne peut prendre la responsabilité de faire disparaitre une espèce millénaire faisant partie du patrimoine mondial de l’humanité.
 
L’éléphant est un animal sacré, magique, unique, respecté, et protégé.
 
En agissant de manière aussi indigne vous confirmez les rumeurs qui doutent de vos capacités présidentielles.
 
Brigitte Bardot
Présidente

 

Retrouvez, ci-dessous les versions française et angalise du communiqué de presse adressé par Brigitte Bardot à Donald Trump.
 
 
imprimer

Partager

VeggieWorld Paris - octobre 2017

La 4ème édition du salon VeggieWorld Paris s’est tenue les 14 et 15 octobre 2017. La Fondation, partenaire de ce salon Vegan, le plus important de France, était une nouvelle fois présente.

Merci à tous les visiteurs du dernier salon VeggieWorld de Paris, qui sont venus nous rencontrer sur le stand de la Fondation.

Une nouvelle fois, nous avons pu compter sur votre soutien, toujours plus important, à nos grands combats. La preuve, vous avez été encore plus nombreux à venir signer nos pétitions et nous vous en remercions.

Merci également à tous nos bénévoles qui nous ont aidés sur le stand, grâce à eux nous avons pu toujours être disponibles pour répondre à vos questions et discuter de nos actions concernant la cause animale.

Nous vous donnons rendez-vous dès à présent pour la prochaine VeggieWorld de Paris qui se tiendra les 07 et 08 avril prochain.

imprimer

Partager

Lettre Ouverte de Brigitte Bardot à Emmanuel Macron : "Contrairement aux chasseurs, nous ne sommes pas des assassins !"

Brigitte Bardot interpelle le Président de la République :" Que sont devenus vos engagements de campagne ? "

N’oublions pas que la Fondation a porté plainte contre Alain Drach dans l’affaire du Cerf abattu sur une propriété privée à Lacroix-Saint-Ouen et également contre la Fédération Nationale des Chasseurs pour diffamation. Plus d’informations sur notre article.

Retrouvez, ci-dessous la lettre ouverte que Brigitte Bardot a adressée à Emmanuel Macron, Président de la République, sur la chasse.

Brigitte Bardot interpelle le Président de la République sur ses engagements électoraux dont la réforme de la chasse.

Monsieur le Président,

Le 13 avril 2017, alors que vous étiez candidat à l'élection présidentielle, vous avez répondu aux 30 propositions du manifeste « AnimalPolitique » dont fait partie ma Fondation. Sur le volet « faune sauvage », à la proposition 22 « interdire les pratiques barbares, réprimer les pratiques sources de stress infligées aux animaux sauvages pour des buts autres que la protection ou la conservation » vous avez répondu... OUI !

Vous étiez également favorable à une réforme de la chasse pour mieux protéger la faune sauvage et favoriser le retour naturel des grands prédateurs.

Que sont devenus ces engagements de campagne ?

D'après le Président de la Fédération Nationale des Chasseurs, M. Willy Schraen, vous avez désavoué votre ministre de la Transition Ecologique en maintenant la chasse à courre, pratique barbare qui scandalise et choque les Français.
 
Vous vous soumettez au lobby de la chasse, au chantage de cette Fédération qui s’en prend avec mépris aux associations de défense des animaux et a l’indécence d'écrire qu'il est « nécessaire de mettre un terme aux agissements de ces groupuscules d'extrémistes qui prônent la haine, la violence et le meurtre au nom d'une pseudo défense des animaux qui n'est qu'un prétexte ». Ces accusations sont diffamatoires. C’est une honte !

Contrairement aux chasseurs, nous ne sommes pas des assassins !

La chasse est responsable de crimes sur des victimes humaines : un adolescent de 13 ans tué le 17 septembre dernier d'un coup de fusil en pleine tête, cet autre enfant de 11 ans gravement blessé dans le Var le même jour, cette femme de 69 ans abattue dans son jardin le 14 octobre, etc.

L'urgence est de stopper la prédominance des chasseurs sur la nature, dénoncer avec fermeté les actes de cruauté commis au nom d’un « loisir » auquel vous vous soumettez et vous nous soumettez.

Les chasseurs représentent bien moins d'électeurs que les défenseurs des animaux, la société évolue et les politiques doivent évoluer aussi. Vous devez donner l'exemple et soutenir Nicolas Hulot, qui désire lancer une réflexion sur la condition animale, remettre en cause les pratiques cruelles et abolir la chasse à courre comme elle l'a été en Allemagne, en Belgique, en Ecosse et en Angleterre.

Monsieur le Président, la France ne doit pas faire marche arrière... Je compte sur votre fermeté légendaire.

Brigitte Bardot
Présidente
 
imprimer

Partager

Sauvetage d’un chien abandonné dans un parc (93)

Vendredi 09 novembre 2017, intervention de la Fondation Brigitte Bardot en Seine-Saint-Denis.

La FBB a été sollicitée par la police pour prendre en charge un chien abandonné dans un parc, attaché depuis plusieurs jours, sans eau ni nourriture.
La Fondation a déposé plainte et vient de récupérer l’animal.
La police mènera l’enquête pour déterminer les circonstances de l’abandon et la responsabilité du propriétaire.
 
imprimer

Partager

Lettre Ouverte de Brigitte Bardot à Frédérique Vidal, Ministre de la Recherche, alertant sur le sort funeste des animaux de laboratoires

Brigitte Bardot interpelle la Ministre de l’Enseignement Supérieur De la Recherche et de l’Innovation sur la pratique dépassée qu’est l’expérimentation animale

Retrouvez, ci-dessous la lettre ouverte que Brigitte Bardot a adressée à Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur De la Recherche et de l’Innovation, sur les animaux de laboratoires et l’expérimentation animale.

Brigitte Bardot interpelle la Ministre de l’Enseignement Supérieur De la Recherche et de l’Innovation sur la pratique dépassée qu’est l’expérimentation animale.

Madame la Ministre,
Votre parcours professionnel, scientifique, me donne bien peu d’espoir d’être entendue sur la condition des animaux expérimentés dans les laboratoires de recherche et établissements tels que l’université Nice-Sophia Antipolis que vous présidiez il y a quelques mois encore.
 
Après avoir levé le voile sur les expérimentations menées à l’école vétérinaire de Maisons-Alfort, où des chiens maintenus dans des souffrances extrêmes sont condamnés à une longue agonie, l’association Animal Testing révèle aujourd’hui une nouvelle enquête sur les souris (+ de 850 000 sacrifiées chaque année en France pour une science sans conscience) :
Des expériences douloureuses réalisées sans anesthésie, certains protocoles précisant même que l’utilisation d’antalgiques « contreviendrait aux résultats », le rôle aléatoire des comités d’éthique, des expériences inutilement cruelles comme prélever autant de sang que possible sur une souris jusqu’à entraîner sa mort…

Madame la Ministre, après avoir expérimenté tant de souris au cours de vos recherches saurez-vous faire preuve de compassion envers ces animaux, j’ose la question : peut-on continuer à considérer ces êtres vivants, sensibles, comme de simples outils de recherche ?
 
Nous n’avons pas le droit moral de fermer les yeux sur le sort de ces individus en souffrance, mutilés pour tester des produits ménagers ou pour une recherche dont la pertinence est aujourd’hui contestée au sein même d’instances scientifiques.
 
La France doit sortir de cette impasse honteuse qu’est l’expérimentation animale, je vous demande d’orienter la Recherche et l’Enseignement Supérieur vers des méthodes de remplacement plus fiables pour l’homme et conformes à l’éthique du XXIème siècle !
 
Madame la Ministre, je place en vous mon espoir, au nom de ces victimes silencieuses…

Brigitte Bardot
Présidente
 

 

imprimer

Partager

Pages