Fondation Brigitte Bardot

Chasse à courre : un Cerf abattu sur une propriété privée - la FBB a porté plainte et demande l’abolition de la Chasse à Courre.

La chasse à courre fait malheureusement encore parler d'elle.

MAJ Janvier 2018.
Malgré la vague d’indignation que la mort de ce pauvre cerf dans l’Oise avait provoqué, les partisans de la chasse à courre continuent à montrer leur manque d’empathie totale pour la souffrance animale. Leur dernière victime en date, un cerf délibérément noyé au nom de leur pratique d’un autre âge.

Vous êtes 84% de français à vous déclarer contre la chasse à courre, et nous continuerons à nous battre pour que cesse enfin cette « coutume » qui n’a plus lieu d’exister.

Nous partageons en fin d’article la nouvelle vidéo réalisée par AVA montrant à quelles extrémités sanguinaires ces chasseurs sont prêts à aller pour terrasser leur pauvre et innocente proie.

 

Rien ne les arrête, pas même le bon sens.

Honte à ces chasseurs pour avoir traqué cette bête majestueuse jusque-là !
Espérons qu’une véritable enquête de gendarmerie soit ouverte.

La FBB a porté plainte contre Alain Drach dans cette affaire mais également contre la Fédération Nationale des Chasseurs pour diffamation et demande l’abolition de la Chasse à Courre.


Communiqué de presse - 06/11/2017 : La Fondation Brigitte Bardot a porté plainte et demande l’abolition de la Chasse à Courre.


Christophe Marie, porte-parole e la Fondation, a réagi sur la violence et la cruauté de cette pratique, écoutez-le ici.

La presse en parle :

http://www.courrier-picard.fr/65603/article/2017-10-22/la-mort-dun-cerf-en-question

http://www.leparisien.fr/societe/cerf-abattu-sur-une-propriete-privee-des-questions-et-une-enquete-23-10-2017-7350033.php

 

imprimer

Partager

Exposition itinérante "Héros oubliés" à Charmes (02)

Du 23 octobre au 04 novembre 2017, à la bibliothèque municipale de Charmes (Aisne).

Dans le cadre de la commémoration du centenaire de la première grande guerre 14-18, la bibliothèque municipale de Charmes accueille l'exposition itinérante : "Héros oubliés - Les animaux dans la grande guerre"

Plus d’informations sur le site de la Bibliothèque de Charmes.

Et sur l’évènement Facebook de l’exposition.

imprimer

Partager

Sauvetage de la truie Marcelle

Vendredi 20 octobre 2017, la truie Marcelle a rejoint notre refuge de Montpon et va pouvoir y retrouver nos mascottes Kevin, Bouddha et Roméo pour y passer de très beaux jours.

Suite à des aléas de la vie, Marcelle, truie domestiquée, habituée à vivre avec d’autres animaux, se sentait bien seule maintenant que la ferme de ses anciens propriétaires avait été vendue. C’est pour cela qu’ils ont fait appel à la Fondation. Marcelle est de nouveau entourée par de nombreux animaux et va pouvoir retrouver la sérénité.

 

La presse parle de notre sauvetage :

https://www.francebleu.fr/infos/insolite/vendee-la-truie-marcelle-va-finir-ses-jours-dans-un-refuge-et-n-ira-pas-a-l-abattoir-1508434851

imprimer

Partager

Sauvetages de chèvres dans l'Allier

Intervention de la Fondation Brigitte Bardot dans l'Allier, le jeudi 19 octobre 2017

Dans la matinée du jeudi 19 octobre 2017, une équipe de la Fondation est intervenue sur la commune de Néris-les-Bains (03) pour le sauvetage d’une vingtaine de chèvres naines.
A l’état sauvage, leur prolifération devenait problématique, notamment pour la sécurité publique. Certaines d’entre elles étant récemment tombées malade, il fallait intervenir d’urgence.
Le sauvetage a donc eu lieu et les 24 animaux sauvés (chèvres et boucs) vont rejoindre un de nos refuges, tout d’abord pour une période de quarantaine de 6 mois, puis pour profiter jusqu’à la fin de leurs jours de nos prairies.
 

La presse parle de notre sauvetage :

http://www.lamontagne.fr/montlucon/insolite/2017/10/19/la-fondation-bardot-sauve-les-chevres-naines-de-la-voie-pietonne-montlucon-neris_12597401.html

http://www.lamontagne.fr/neris-les-bains/loisirs/animaux/2017/10/14/les-chevres-naines-vont-quitter-la-voie-pietonne-montlucon-neris_12589434.html

http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/allier/montlucon/fondation-brigitte-bardot-au-secours-chevres-naines-allier-1349629.html

imprimer

Partager

Lettre ouverte de Brigitte Bardot à Nicolas Hulot sur les espèces dites « nuisibles »

Brigitte Bardot interpelle le ministre de la Transition Écologique et Solidaire sur le statut des espèces dites « nuisibles »

Retrouverez, ci-dessous la lettre ouverte que Brigitte Bardot a adressée à Nicolas Hulot sur le statut des espèces dites « nuisibles ».

Brigitte Bardot interpelle le ministre de la Transition Écologique et Solidaire sur le statut des espèces dites « nuisibles »

Monsieur le Ministre,

Au moment où la parole se libère, où de nombreuses victimes « balancent leur porc » sur les réseaux sociaux pour dénoncer le harcèlement, je me fais porte-parole d’autres victimes silencieuses, harcelées et massacrées par millions chaque année en France.

Parmi les nombreuses injustices qui touchent le monde animal, le classement arbitraire d’espèces « nuisibles » est un scandale qui devrait nous faire rougir de honte. Nuisible à qui, à quoi ?

Respecter et défendre la biodiversité passe par le respect de la diversité végétale et animale. Il n’y a pas d’espèce nuisible, si ce n’est l’homme qui se place au-dessus des autres espèces animales pour mieux les exploiter, les massacrer.

Chaque année en France, entre 600 000 et plus d’un million de renards sont tués n’importe quand, n’importe comment et par n’importe qui parce qu’ils sont « nuisibles ». Ces petits canidés, intelligents, sensibles et joueurs, sont d’une importance capitale à la régulation de certains rongeurs, ils participent au fragile équilibre que l’homme s’acharne à détruire en massacrant tout ce qui fait la beauté de ce monde.

Parmi les « nuisibles », ragondins, rats musqués, chiens viverrins ou encore visons d’Amérique sont les descendants d’individus qui ont pu s’échapper des élevages pour la fourrure, véritables camps de l’horreur… Entre l’homme et l’animal, le nuisible n’est pas celui que l’on croit.

Monsieur le Ministre, je vous demande d’agir immédiatement sur deux points essentiels :

  • Supprimer ces listes d’espèces nuisibles qui n’ont aucun sens si ce n’est flatter les bas instincts des piégeurs et fous de la gâchette qui peuvent ainsi tuer hors période de chasse,
  • Reconnaître, dans le code de l’Environnement, le statut d’être vivant doué de sensibilité aux animaux sauvages dans une logique de cohérence des codes (Civil, Rural).

Qui peut prétendre qu’une fouine, un lapin, un pigeon ou un renard n’est pas un être vivant doué de sensibilité ? Personne évidemment, donc il n’y a aucune raison de continuer à considérer que l’animal sauvage n’a aucun droit, qu’il peut être massacré, piégé, déterré en toute impunité.

Monsieur le Ministre, toutes ces victimes ne peuvent faire entendre leur voix, elles continueront indéfiniment à subir un harcèlement meurtrier que nous devons combattre, nous le DEVONS, ce n’est pas un choix ni un caprice mais bien un devoir.

Courage, je compte sur vous !

Brigitte Bardot
Présidente

 

imprimer

Partager

End Pig Pain

Chaque année dans les élevages Européens, des millions de porcelets sont mutilés.

Les porcelets mâles sont castrés à vif pour éviter le risque d’odeur de verrat. Cette pratique scandaleuse n’est absolument pas nécessaire, puisque des alternatives sans souffrance existent.

Les porcelets se font également sectionner ou brûler la queue et leurs dents sont rognées ou meulées. 

Vous pouvez changer la situation.
Agissez maintenant et aidez-nous à mettre un terme à la souffrance des porcelets.
Visitez la page https://www.endpigpain.eu/?lang=fr et signez la lettre adressée au Ministre de l’Agriculture, lui demandant de supprimer ces mutilations barbares et indignes.

imprimer

Partager

Sauvetage de tortues et d'oiseaux dans le 77

Intervention de la Fondation Brigitte Bardot en Seine-et-Marne, le mardi 17 octobre 2017

La FBB toujours sur le terrain : la Fondation est en cours d’intervention en Seine-et-Marne : prise en charges de tortues et d'oiseaux.

imprimer

Partager

Juridique : chien calciné, la FBB porte plainte

La Fondation Brigitte Bardot a été alertée par une personne qui, en promenant ses chiens, il y a quelques jours, a retrouvé le cadavre d’un chien calciné dans le bois de Livry sur Seine (77).

 
Celui-ci était déposé, comme un vulgaire déchet, dans un sac poubelle.
 
Les constatations vétérinaires confirment que le chien, calciné, présentait une cachexie.
 
Chaque année, la Fondation Brigitte Bardot réalise 1500 enquêtes et constitue plus de 300 dossiers en justice.
 
Une fois de plus, elle va déposer une plainte afin que le traitement réservé à ce pauvre animal ne reste pas impuni.

La presse parle de nos actions :
http://www.leparisien.fr/livry-sur-seine-77000/livry-sur-seine-une-chienne-retrouvee-calcinee-dans-la-foret-17-10-2017-7337868.php
imprimer

Partager

Lettre ouverte de Brigitte Bardot à Mme la Commissaire européenne au Commerce

Brigitte Bardot écrit à Mme Cecilia Malmström, Commissaire européenne au Commerce

Brigitte Bardot vient d’adresser une lettre ouverte à la commissaire européenne au Commerce concernant le scandale des « fermes à sang ».

Retrouvez son contenu ci-dessous ou à l’adresse suivante :

http://www.fondationbrigittebardot.fr/img/pdf/2017-10-FBB-Com-europe-fermes-sang-juments.pdf



Madame la Commissaire,

Après avoir consacré 40 ans de ma vie à défendre les animaux, j’arrive encore à découvrir de nouvelles horreurs, de nouvelles cruautés qui font honte à l’humanité.

L’investigation menée, de mars 2015 à avril 2017, par les associations Tierschutzbund Zurich et Animal Welfare Foundation dans les « fermes à sang » d’Argentine et d’Uruguay est une nouvelle étape dans l’horreur.

Dans ces deux pays d’Amérique du Sud, 10 000 juments pleines subissent une véritable torture. Maintenues dans des boxes, on leur ponctionne jusqu’à 10 litres de sang deux fois par semaine pour prélever une hormone, l’eCG, secrétée par le placenta de la jument du 40e au 120e jour de gestation.

Après 4 mois de grossesse, lorsque la jument ne secrète plus cette hormone, elle est avortée manuellement, sans anesthésie, par l’éleveur qui perce la poche contenant le liquide amniotique pour inséminer plus vite encore sa victime.

Cette horreur se reproduira jusqu’à épuisement de la jument qui, si elle ne meurt pas dans l’exploitation, finira à l’abattoir. La viande se retrouvera ensuite sur les marchés européens, français en particulier.

Comme l’a estimé le Parlement européen, en mars 2016, l’Union européenne ne doit plus être complice de pratiques non conformes à ses standards.

Si le cheval est la « plus noble conquête de l’homme », l’homme est sûrement son plus terrible cauchemar. Pour quelle raison faisons-nous subir ce martyre ? Pas pour sauver l’humanité non, uniquement dans un objectif de productivité des animaux enfermés dans des élevages intensifs…

L’hormone eCG est, en effet, massivement utilisée dans les élevages de cochons, bovins ou moutons pour programmer les naissances et optimiser la reproduction.

Madame la Commissaire, j’ai besoin de votre aide, on ne peut pas tolérer l’intolérable, l’Union européenne doit immédiatement agir et fermer ses frontières à cette hormone issue de tant de souffrances dans les « fermes à sang » d’Argentine et d’Uruguay.

La société Syntex est le principal fournisseur de l’eCG aux laboratoires européens, l’UE ne doit plus faire commerce avec ces marchands de la mort, je vous supplie d’intervenir et d’entendre les citoyens européens qui sont déjà près de 2 millions à avoir signé la pétition « Halte au commerce de sang de jument ».

Je compte infiniment sur vous, ne fermez pas les yeux face à l’enfer dans lequel sont plongées ces 10 000 juments, nous n’en avons pas le droit, c’est un devoir moral !

Brigitte Bardot
Présidente

imprimer

Partager

Nouveau sauvetage de chats à Massy (91)

Le samedi 14 octobre 2017, la Fondation Brigitte Bardot est intervenue en Essonne.

La Fondation est intervenue  à Massy  pour récupérer treize chats.

Leur propriétaire avait perdu son emploi et son appartement.
Pour ne pas être séparé de ses chats qu'il aime tant, il vivait dans sa voiture, avec ses 13 compagnons, sur le parking Cora de Massy !
Une fois de plus, la misère humaine et la misère animale sont intimement liées.
L’histoire de cet homme a commencé à faire le tour des réseaux sociaux, une association locale « Les amis d’Ilou », alertée par ce biais et voyant qu’il n’y avait pas de maltraitance mais une grande détresse, a pris contact avec une de nos enquêtrices pour voir sir la Fondation pouvait aider cet homme.
La Fondation est donc intervenue samedi 14 octobre, au matin, pour récupérer les chats qui sont d’ores et déjà en soins chez le vétérinaire.
La FBB offre une garde provisoire de ces chats, le temps que leur maître retrouve un toit et une situation moins précaire.


La presse parle de notre sauvetage :

http://www.leparisien.fr/massy-91300/essonne-operation-sauvetage-de-13-chats-qui-vivaient-dans-une-voiture-15-10-2017-7332711.php

https://www.lenouveaudetective.com/essonne-il-vit-3-mois-dans-voiture-avec-13-chats/

http://www.europe1.fr/societe/expulse-de-chez-lui-il-vivait-dans-sa-voiture-avec-ses-13-chats-3464972

https://www.evasionfm.com/actualite-28952-il-vivait-avec-13-chats-dans-sa-voiture-au-centre-commercial-de-massy.html?version=essonne

https://fr.news.yahoo.com/essonne-op%C3%A9ration-sauvetage-13-chats-vivaient-voiture-121811100.html

 

imprimer

Partager

Pages