Fondation Brigitte Bardot

Regardez la cruauté en face

Tribune de Brigitte Bardot, Présidente de la FBB

Regardez la cruauté en face

« Nos rapports aux animaux sont un miroir dans lequel nous voyons ce que nous sommes devenus au fil des siècles.
Ce ne sont pas seulement les horreurs dont notre espèce se rend coupable en exploitant d’autres êtres sensibles qui apparaissent dans ce miroir, mais le visage blafard d’une humanité en train de perdre son âme. »
(Corine Pelluchon. « Manifeste animaliste »)

Regardez la cruauté en face
Ce livre vous devez le lire, surtout nos politiques, ceux qui ont le pouvoir et ne font rien.
La souffrance animale stagne.
Les gouvernements passent et la douleur reste !
Qu’avez-vous fait, ô ministres intègres, depuis les images dantesques des découpages à vif des animaux dans les abattoirs, passées à la TV ?
 
Vous avez fait du Bla-Bla-Bla, rien de concret immédiat afin de mettre un terme urgent à ces scandaleuses atrocités qui se perpétuent, jour après jour, devenues routine abjecte, cependant que le martyre, l’effroi, la douleur, les cris de ces malheureuses bêtes n’atteignent ni vos oreilles ni vos coeurs.
 
Vous pourriez vous bouger un peu, justifier de vos appointements, vous, tous les pions interchangeables de nos instances nationales. Rien ! Vous brillez par votre indifférence.
Et vous, conseillers vertueux, qu’avez-vous fait à la suite des images cruelles montrant des visons d’élevage traités comme de la merde, jetés aux chiens, passées au journal de 20h qui ont scandalisé l’opinion publique ?
 
Idem pour l’atroce souffrance des lapins encore épluchés vivants, hurlant de douleur ?
L’article 521-1 du code pénal condamne la cruauté et la maltraitance envers les animaux. Le savez-vous ?
 
Qu’attendez-vous pour faire le ménage dans toute cette pourriture, cette indécente exploitation de l’animal ?
 
Et les animaux sauvages incarcérés dans les cirques, esclaves soumis d’un dressage douloureux, qu’attendez-vous pour les interdire comme l’ont déjà fait la plupart des pays de l’U.E, à commencer par la proche Belgique ?
 
J’attaque les politiques responsables de cette coupable inertie.
En cette période électorale le public vous jugera sur vos actes concernant aussi les animaux dont personne ne parle dans les beaux discours dont vous nous saoulez !
 
« L’enfer n’existe pas pour les animaux, ils y sont déjà ! » (Victor Hugo)

 

imprimer

Partager

60 moutons, 30 chèvres et 15 poneys sauvés par la FBB en Seine-Maritime

Intervention de la Fondation Brigitte Bardot en Normandie, effectuée le vendredi 17 février 2017

Alertée par les services vétérinaires du département et plusieurs témoins directs, la FBB est intervenue vendredi 17 février pour prendre en charge des poneys divagants, laissés à l’abandon, l’un d’eux ayant été abattu après avoir occasionné un accident.

Sur place, la Fondation Brigitte Bardot constate, outre une trentaine de chèvres enfermées dans un bâtiment et quelques cadavres, la présence de 60 moutons et agneaux dans une véritable décharge à ciel ouvert. Animaux non identifiés alimentant, très probablement, des circuits parallèles en vue d’un abattage clandestin.

Journée chargée donc pour notre Fondation qui a pu obtenir le retrait de la totalité des animaux, soit une centaine de bêtes prises en charge par la FBB (+ 4 poneys recueillis par 30 Millions d’Amis).

L’Arche de Noé de la Fondation Brigitte Bardot n’en finit plus de s’agrandir : 15 poneys, 30 chèvres et une soixantaine de moutons sont venus s’ajouter aux 4000 animaux de ferme déjà placés sous notre protection, tous sauvés de l’abattoir…



Crédits photos : © Fondation Brigitte Bardot / Loan Ego

imprimer

Partager

Laïko mort après avoir été trainé derrière une voiture

la FBB partie civile dans la procédure contre les propriétaires

Laïko mort après avoir été trainé derrière une voiture : la FBB partie civile dans la procédure contre les propriétaires 

imprimer

Partager

Abattoirs : les promesses ne seront pas suivies d’effet…

Pas plus de cameras que de vétérinaires pour contrôler !

Abattoirs : les promesses ne seront pas suivies d’effet…

Pas plus de cameras que de vétérinaires pour contrôler !

Le 12 janvier dernier, la Proposition de loi du député Olivier Falorni a été adoptée par l’Assemblée nationale avec, notamment, un amendement fixant l’installation de caméras de contrôle au 1er janvier 2018… Il n’en sera rien !

Au mieux le texte pourrait être présenté en première lecture au Sénat à la rentrée, si une « niche » parlementaire le permet et avant un retour à l’Assemblée, peu probable au moment où les projets du nouveau gouvernement auront la priorité.

L’émotion suscitée par les scandales à répétition des abattoirs français ne devrait donc apporter aucun changement dans les conditions de manipulation et de mise à mort de millions d’animaux.

Dans son rapport (septembre 2016) la Commission d’enquête sur les « conditions d’abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français » a présenté 65 propositions dont les plus ambitieuses ont toutes été rejetées par le ministre de l’Agriculture…

Présence permanente d’un agent des services vétérinaires aux postes de mise à mort, obligation d’entretien journalier des matériels, mise en service d’abattoirs mobiles ou encore visite d’abattoirs par les parlementaires… La réponse du ministre, porte-parole du gouvernement, a toujours été la même : c’est NON !

Autre « surprise », alors que les auditions de la commission d’enquête ont beaucoup porté sur l’abattage des animaux sans étourdissement préalable (dérogation prévue dans le cadre de l’abattage rituel), ce point très important n’apparaît dans aucune des 65 propositions, le gouvernement français est d’ailleurs resté sourd sur la question durant tout son quinquennat.

La Fondation Brigitte Bardot demande aux candidats de se positionner clairement sur la question des abattoirs !

Pour Christophe Marie, porte-parole de la FBB : « nous ne pouvons plus nous satisfaire de promesses non tenues, comment prétendre que la condition animale est désormais prise en compte en abattoir quand on refuse de changer quoi que ce soit dans les pratiques ? Notre Fondation attend des candidats un engagement réel, une volonté de changement en imposant l’étourdissement préalable des animaux avant toute mise à mort, un contrôle vétérinaire systématique du poste d’abattage ou encore l’interdiction d’abattre des femelles gestantes, c’est un minimum. Les candidats à l’élection présidentielle doivent se positionner sur cette question qui loin d’être anecdotique est devenue une vraie question de société ».

imprimer

Partager

Arrêtons le massacre des animaux au Turkménistan !

Nous faisons appel à vous pour lutter contre l’extermination des animaux au Turkménistan !

Les employés des services municipaux du pays éliminent les chats et les chiens de manière abominable.
Au milieu des quartiers résidentiels, devant les enfants et les adultes, ils tuent des animaux à  coups de matraques et de pierres, ou bien ils les attrapent, les mettent dans des sacs et les frappent contre des blocs de béton.
Ces mesures sont prises directement par le gouvernement turkmène, à savoir le président, Gurbanguly Berdymuhamedov, qui déteste les chats et les chiens.
Nous comptons sur vous tous pour signer cette pétition !  

Signez-ici la pétition !

imprimer

Partager

Cap Loup - Olivier Janet
Cap Loup - Olivier Janet
Cap Loup - Patrice Montero
Cap Loup - Patrice Montero
Cap Loup - Christophe Jallais-Aymard
Cap Loup - Christophe Jallais-Aymard

NON au tir de 4 loups supplémentaires

Du 30 janvier au 21 février 2017, le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, lance une consultation publique autour de deux projets d’arrêtés ministériels.

Leur but, autoriser l’abattage de 4 loups supplémentaires en plus des 36 prévus pour le période 2016 – 2017.

Nous nous battons depuis des années contre cette chasse et proposons des alternatives pour la protection des troupeaux !

http://fondationbrigittebardot.fr/s-informer/especes-sauvages/actualites/loup-turbo-fladry

 

La consultation publique vous permet de faire entendre votre voix, n’hésitez pas à écrire sur le formulaire en ligne votre désaccord contre ces mesures.

Plus d’infos sur le site du collectif Cap Loup dont la Fondation est membre :

http://www.cap-loup.fr/actualites_cap-loup/dites-non-au-tir-de-4-loups-supplementaires/

 

#Loup #Loups #CapLoup #CauseAnimale

imprimer

Partager

Anim’Art 2017

6ème édition d’Anim’Art - dimanche 30 avril 2017 à Dives-sur-Mer

La Fondation Brigitte Bardot sera présente pour la 6ème édition d’Anim’art, qui aura lieu le dimanche 30 avril 2017, à Dives-sur-Mer (14).
Vous pourrez y retrouver, entre autre, de nombreux stands consacrés à la cause animale, parmi lesquels celui de notre fondation.

imprimer

Partager

Salon VeggieWorld Avril 2017 à Paris

La Fondation Brigitte Bardot sera présente au Salon VeggieWorld les 22 et 23 avril prochains.

La 3ème édition du salon VeggieWorld Paris aura lieu les 22 et 23 avril au 104 CENTQUATRE à Paris avec 130 exposants , 1 000 produits véganes,...

Le salon se déroulera une nouvelle fois à l'espace CENTQUATRE-PARIS | 5 rue Curial | 75019 Paris.

Retrouvez-nous stand J10 : le planning définitif et toutes les informations pratiques sont disponibles sur le site de la VeggieWorld.

Le site de la Veggieworld

L'événement Facebook

 

imprimer

Partager

Les représentants des associations venus apporter les 70 000 signatures
Les représentants des associations venus apporter les 70 000 signatures
Un dauphin dans son milieu naturel & en totale liberté ! - ©François Jouault
Un dauphin dans son milieu naturel & en totale liberté ! - ©François Jouault
Manifestation contre les spectacles d'animaux au Parc Astérix
Manifestation contre les spectacles d'animaux au Parc Astérix
Libre comme l'air
Libre comme l'air
Non aux spectacles de dauphins
Non aux spectacles de dauphins
Liberté pour ces animaux exploités
Liberté pour ces animaux exploités

Pétition réclamant l’interdiction des delphinariums en France

Remise de 70 000 signatures au Ministère de l’Environnement

Ce Mardi 10 janvier, La FBB et 6 autres associations de protection animale* ont été reçues par Madame Barbara Pompili, secrétaire d’État chargée de la biodiversité, afin de lui remettre une pétition réclamant l’interdiction des delphinariums en France.

4 jours après l’annonce du décès de Tilikum au parc SeaWorld, ce rendez-vous venait à point, afin de réaffirmer notre position sur le projet d’arrêté concernant les nouvelles normes pour les delphinariums.

Depuis de nombreuses années, les associations dénoncent la captivité des cétacés.
Aujourd’hui, nous sommes heureux de voir que le gouvernement a pris en compte le sort de ces mammifères.
Le Ministère de l’Environnement travaille à l’élaboration d’un nouvel arrêté fixant des normes plus draconiennes quant à la détention et la présentation au public des orques et dauphins en France.
Même si nous soulignons l’avancée de cette réactualisation des normes et espérons sa future publication, nous ne pouvons être totalement satisfaits.
L’attente des associations, comme bon nombre de nos concitoyens, est qu’il n’y ait plus de delphinariums en France, comme cela est déjà le cas notamment dans plusieurs pays en Europe.
Aujourd’hui encore, quatre orques et une trentaine de dauphins sont prisonniers dans 4 delphinariums (Marineland, Parc Astérix, Planète Sauvage et Moorea Dolphin Center) en France.

Barcelone vient d’annoncer qu’elle fermera son delphinarium en 2019, le fameux SeaWorld de San Diego a mis fin au 1er janvier à ses spectacles d’orques, le gouvernement indien a une loi conférant aux dauphins le statut de « personnes non humaines ».
Alors pourquoi ne pas espérer que la France suive cet élan et vote elle aussi une loi mettant fin aux delphinariums dans notre pays !

 

* C’est Assez !, l’ASPAS, la Fondation Droit Animal, éthique et sciences, la Fondation 30 Millions d’Amis, la Fondation Assistance aux Animaux et la Dolphin Connection.

 

imprimer

Partager

Journée Sans Fourrure 2017

Une journée d'action contre la Fourrure

En 2017, la journée nationale d'actions contre la Fourrure se déroulera dans plusieures villes de France le samedi 14 janvier 2017.
Plus d'informations sur le site : 
http://www.journeesansfourrure.com/

imprimer

Partager

Pages