Pétition réclamant l’interdiction des delphinariums en France | Fondation Brigitte Bardot
Les représentants des associations venus apporter les 70 000 signatures
Les représentants des associations venus apporter les 70 000 signatures
Un dauphin dans son milieu naturel & en totale liberté ! - ©François Jouault
Un dauphin dans son milieu naturel & en totale liberté ! - ©François Jouault
Manifestation contre les spectacles d'animaux au Parc Astérix
Manifestation contre les spectacles d'animaux au Parc Astérix
Libre comme l'air
Libre comme l'air
Non aux spectacles de dauphins
Non aux spectacles de dauphins
Liberté pour ces animaux exploités
Liberté pour ces animaux exploités

Pétition réclamant l’interdiction des delphinariums en France

Remise de 70 000 signatures au Ministère de l’Environnement

Ce Mardi 10 janvier, La FBB et 6 autres associations de protection animale* ont été reçues par Madame Barbara Pompili, secrétaire d’État chargée de la biodiversité, afin de lui remettre une pétition réclamant l’interdiction des delphinariums en France.

4 jours après l’annonce du décès de Tilikum au parc SeaWorld, ce rendez-vous venait à point, afin de réaffirmer notre position sur le projet d’arrêté concernant les nouvelles normes pour les delphinariums.

Depuis de nombreuses années, les associations dénoncent la captivité des cétacés.
Aujourd’hui, nous sommes heureux de voir que le gouvernement a pris en compte le sort de ces mammifères.
Le Ministère de l’Environnement travaille à l’élaboration d’un nouvel arrêté fixant des normes plus draconiennes quant à la détention et la présentation au public des orques et dauphins en France.
Même si nous soulignons l’avancée de cette réactualisation des normes et espérons sa future publication, nous ne pouvons être totalement satisfaits.
L’attente des associations, comme bon nombre de nos concitoyens, est qu’il n’y ait plus de delphinariums en France, comme cela est déjà le cas notamment dans plusieurs pays en Europe.
Aujourd’hui encore, quatre orques et une trentaine de dauphins sont prisonniers dans 4 delphinariums (Marineland, Parc Astérix, Planète Sauvage et Moorea Dolphin Center) en France.

Barcelone vient d’annoncer qu’elle fermera son delphinarium en 2019, le fameux SeaWorld de San Diego a mis fin au 1er janvier à ses spectacles d’orques, le gouvernement indien a une loi conférant aux dauphins le statut de « personnes non humaines ».
Alors pourquoi ne pas espérer que la France suive cet élan et vote elle aussi une loi mettant fin aux delphinariums dans notre pays !

 

* C’est Assez !, l’ASPAS, la Fondation Droit Animal, éthique et sciences, la Fondation 30 Millions d’Amis, la Fondation Assistance aux Animaux et la Dolphin Connection.

 

imprimer

Partager