Lettre ouverte à François Hollande | Fondation Brigitte Bardot
Les dérogations accordées aux sacrifices rituels dans les abattoirs, grave entrave à la loi française.
Les dérogations accordées aux sacrifices rituels dans les abattoirs, grave entrave à la loi française.
Le lobby de la chasse qui impose ses règles.
Le lobby de la chasse qui impose ses règles.
Les laboratoires d'expérimentation animale tout-puissants, état dans l’état.
Les laboratoires d'expérimentation animale tout-puissants, état dans l’état.
Sacrifices rituels dans les abattoirs.
Sacrifices rituels dans les abattoirs.

Lettre ouverte à François Hollande

Allez, courage Président !

Ce mercredi 27 avril 2016, Brigitte Bardot adresse à François Hollande une lettre ouverte, publiée dans une pleine page (4e de couverture nationale du Parisien/Aujourd'hui-en-France). "J'espère que ma supplique va provoquer un déclic pour les candidats à la présidentielle. Comme ils ont tous le même programme, je lance un appel à voter pour le candidat qui aura une intension ferme et déterminée pour la protection des animaux, qui doit être un des grands enjeux de la campagne" a t-elle confié à l'AFP.

Monsieur le Président,

Dans cette lettre ultime, qui résume les nombreuses autres que je vous ai envoyées ainsi qu’à votre ministre de l’Agriculture depuis 4 longues années, je vous fais une supplique intense et urgente.

Vous qui n’êtes pas arrivé à améliorer le sort des Français, ne pouvez-vous pas laisser de votre passage un souvenir inoubliable en usant de votre pouvoir pour enfin mettre un terme au sort inadmissible que subissent les animaux, toujours considérés comme de la marchandise de rentabilité ?

Les animaux ne réclament rien, ils ne sont que les victimes incessantes des diverses cruautés et perversités humaines.

Aucun Président n’a encore eu le courage et l’empathie de se préoccuper ou d’agir en faveur de ce monde animal méprisé et oublié de tous.

Les Français sont des centaines de milliers à soutenir les associations et Fondations de protection animale, ils nous supplient de faire évoluer ce qui les scandalise dans des domaines qui dépendent exclusivement de vous puisque nous n’avons aucun pouvoir effectif contre :

  • La mafia de la viande qui mène le monde,
  • Le lobby de la chasse qui impose ses règles,
  • Les laboratoires d'expérimentation animale tout-puissants, état dans l’état,
  • La tauromachie et autres « traditions » qui torturent et tuent,
  • Les dérogations accordées aux sacrifices rituels dans les abattoirs, grave entrave à la loi française,
  • Le scandale de l’hippophagie qui transforme la plus noble conquête de l’homme en lasagne
  • La chasse à courre privilège barbare d’une noblesse obsolète…

Toutes ces compromissions admises depuis des lustres sont responsables du sort tragique de millions d’animaux sacrifiés dans la douleur, sans qu’aucun responsable ne s’en émeuve.

Mais le monde change, la société change, tous ces lobbies réunis sont puissants mais représentent aujourd’hui moins de voix que les défenseurs des animaux.

Puisque vous avez choisi « le changement » comme slogan présidentiel, je pense qu’il serait temps pour vous de l’appliquer aux animaux avec toute la détermination que vous pouvez avoir, quitte à user à bon escient pour une fois de l’article 49-3.

Je me permets d’insister sur la priorité de cette supplique, me battant courageusement depuis 43 ans pour obtenir ce que je n’ai toujours pas obtenu et ayant atteint un âge qui ne me permet plus d’attendre plus longtemps, je place en vous cet ultime espoir : obtenir enfin une victoire pour les animaux…

Allez, courage Président !

Brigitte Bardot

Présidente

                                                                              

imprimer

Partager