Fermeture contrainte du refuge de Puteaux | Fondation Brigitte Bardot
Photos chatslibres.over-blog.com et catclub.fr
Photos chatslibres.over-blog.com et catclub.fr

Fermeture contrainte du refuge de Puteaux

Le 12 février 2015, l’association Assistance aux Chats Libres de Puteaux (A.C.L.P.) a reçu un courrier de la mairie de Puteaux (92800) qui lui demande de quitter les lieux pour le 15 mai prochain. Ceci est le fait d’une importante opération immobilière, le terrain va être vendu à un promoteur.

Le 3 mars 2015, la Fondation Brigitte Bardot adresse une lettre à la mairie de Puteaux dans laquelle elle insiste sur la nécessité de touver des locaux adaptés pour l'association.

L’association a été créée en 1987 et occupe depuis cette date un refuge mis à la disposition par la mairie et dans lequel sont accueillis des chats en attente de leur adoption ou d’être relâchés après tatouage et stérilisation. En 1995, une convention de bail précaire a été signée entre l’A.C.L.P. et la mairie.
En 2014, l'ancienne maison du gardien dans un cimetière a été proposée (150 m2), ce projet a aussi été présenté dans la presse par la mairie (Le Parisien 18 mars 2014, voir sur la gauche). On peut y lire : "Nous faisons des propositions à l'association et lorsqu'ils auront accepté, nous les déménagerons". Malheureusement ce qui leur a été octroyé ne correspond pas à la description qui avait été donnée. En effet, au lieu des 150m2 il n’y a que deux petites pièces de la maison dans lesquelles il est impossible d'aménager un nouveau refuge.
De ce fait aujourd’hui l’association n’a plus que 2 mois pour quitter les lieux !
Si aucune solution n’est trouvée d’ici là les bénévoles se retrouvent à la rue avec 40 chats, dont une bonne partie n’est malheureusement pas adoptable.

Pour aider l’association vous pouvez signer la pétition ICI ou vous proposer pour adopter certains chats.

Page Facebook de l'Association

Lire ICI l'article du Parisien du 5 mars 2015

Lire ICI la réponse apportée par la Mairie de Puteaux.

Le 16 mars 2015, l'Assistance aux Chats Libres de Puteaux (A.C.L.P.) s'adressait à la mairie de Puteaux, lire la lettre ICI

imprimer

Partager