Cruauté à l’abattoir d’Alès : La Fondation Brigitte Bardot porte plainte. | Fondation Brigitte Bardot

Cruauté à l’abattoir d’Alès : La Fondation Brigitte Bardot porte plainte.

Suite à la diffusion des images effroyables tournées à l'abattoir d'Alès (Gard), la Fondation Brigitte Bardot a immédiatement réagi et décidé de porter plainte contre les responsables, bourreaux tortionnaires, qui ont martyrisé les animaux. Dès le 16 octobre Brigitte Bardot interpellait le ministre de l'Agriculture dans une lettre ouverte.

Monsieur le Ministre,

Comme tous les Français qui ont vu les images effroyables tournées à l’abattoir d’Alès, je suis scandalisée, écœurée face à la barbarie partout présente dans les abattoirs de France. Je suis en colère face à l’indifférence, le mutisme et la complicité des instances sensées encadrer ces lieux de mort et de souffrance.

Par vos fonctions, je vous tiens comme personnellement responsable et coupable de ces dérives inacceptables !

Puisqu’il semble impossible de placer un vétérinaire derrière ces tueurs en série, je vous demande d’exiger la mise en place immédiate de caméras de surveillance sur chaque poste d’abattage, comme cela se pratique déjà dans plusieurs pays, au Royaume-Uni notamment.

Plutôt que voter une énième réforme inutile, vous avez le devoir de faire respecter la réglementation et je vous demande, j’insiste, de placer les abattoirs sous surveillance vidéo car les personnes qui ont été filmées à Alès se comportent comme des tortionnaires, nous ne pouvons et ne devons plus tolérer l’intolérable !

Serez-vous l’homme de la situation ? J’ose encore l’espérer…

Brigitte Bardot

Présidente

 

Cette vidéo réalisée en caméra cachée par une association de défense des animaux L214 et diffusée sur son site, a entraîné mercredi 14 octobre la fermeture à titre conservatoire de l'abattoir municipal d'Alès (Gard) par le maire de la ville.
"II suffit de montrer ce qui se passe dans un abattoir pour faire réagir les gens", a déclaré Christophe Marie, notre porte-parole interrogé par l'AFP. "C'est une mise en lumière du quotidien des abattoirs. C'est pourquoi il est devenu difficile de visiter" ces installations, ajoute-t-il. En outre, "l'abattoir d'Alès est très généraliste" (ovins, bovins, porcs, chevaux) et ses installations ne sont pas adaptées. Un abattoir ne peut pas tout faire", considère Christophe Marie.
La Fondation Bardot "déplore qu'il n'y ait pas assez de vétérinaires dans les abattoirs pour contrôler en amont la chaîne d'abattage

Demandez la fermeture immédiate de cet abattoir : ICI
Lire le dossier de L214 : Cruauté à l’abattoir d’Alès

 

BFMTV le 15 octobre 2015

Brigitte Bardot s'exprime à propos de l'abattoir d'Alès.

Dans l'enfer des abattoirs d'Alès

L214

imprimer

Partager