Sacrifice sanglant de l’Aïd-el-Kebir à Belfort : la Fondation réagit ! | Fondation Brigitte Bardot
Photo OABA
Photo OABA
Photo OABA
Photo OABA

Sacrifice sanglant de l’Aïd-el-Kebir à Belfort : la Fondation réagit !

Le 11 octobre 2013, les plus grandes associations françaises de protection animale adressent une lettre ouverte au préfet du territoire de Belfort dans laquelle elles font part de leur stupeur et de leur indignation devant la barbarie imposée aux riverains lors du prochain sacrifice sanglant de l’Aïd-el-Kebir

Monsieur le Préfet,

Les plus grandes associations françaises de protection animale représentées par La Société Protectrice des Animaux, La Fondation Brigitte Bardot, La Fondation Assistance aux Animaux, L’Association Li-Za et Allain Bougrain Dubourg vous font part de leur stupeur et de leur indignation face à la décision que vous avez prise le 1er août dernier, en catimini, autorisant l’abattage sans étourdissement de plusieurs centaines d’animaux au cœur de la ville de Belfort.

Une telle décision, qui va mettre en scène pendant quatre jours le supplice de centaines d’animaux, n’aurait humainement jamais dû être autorisée.

Il n’est pas acceptable de promouvoir de tels actes de cruauté qui banalisent la souffrance et la mort. Vous allez être le Préfet de la souffrance animale et Belfort le territoire de la barbarie !

La mise à mort d’animaux, même autorisée, ne peut être cautionnée et imposée à toute une population, y compris des enfants. Une République laïque comme la France se doit d’imposer un strict respect de la neutralité pour tout acte relatif à un événement religieux.

Nous vous rappelons que la loi française impose l’étourdissement préalable et que les dérogations bafouent cette loi dont vous êtes le garant. C’est pourquoi nous vous demandons d’annuler au plus vite cette manifestation indigne de la République française laïque.

Par ailleurs, compte tenu de l’information tardive de votre arrêté, nous prenons la décision d’engager une action devant le tribunal administratif en raison de la gravité des faits.

Certains que vous saurez réserver à notre requête une issue favorable, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de notre considération distinguées

Natacha HARRY
Présidente de la SPA

Brigitte BARDOT
Présidente de la FBB

Allain BOUGRAIN DUBOURG

Dany SAVAL
Présidente de LI-ZA

Jean-Noël ALESSANDRI
Président de la FAAA

Le 9 octobre, Brigitte Bardot adressait une première lettre ouverte au préfet du territoire de Belfort

Monsieur le Préfet,

Je suis scandalisée par votre arrêté du 1er août autorisant, place Robespierre en plein centre-ville de Belfort, le sacrifice sanglant de l’Aïd-el-Kebir.

Les riverains sont nombreux à se révolter face à cette vision barbare qu’on leur impose, une pétition rassemblant plus de 25 000 signatures sera d’ailleurs remise, aujourd’hui, au maire de Belfort.

Si Robespierre a imposé un régime de terreur et porte la responsabilité de nombreuses décapitations en place publique, il n’était pas utile d’associer son nom à ces égorgements rituels qui plongent les bêtes dans une souffrance insupportable.

Vous condamnez 900 moutons à mort, dans des conditions abjectes, la gorge tranchée mais toujours conscients durant une longue et douloureuse agonie.

Monsieur le Préfet, vous n’avez pas le droit d’organiser ce genre de sacrifice public en l’imposant à une population qui n’en veut pas. Vous devez aussi entendre cette colère, cet écœurement devant des coutumes d’une violence et d’un archaïsme absolus.

Je vous demande d’intervenir immédiatement pour suspendre cet arrêté indigne d’un représentant d’une république laïque !

Brigitte Bardot

Présidente

Signez ici la pétition pour l’étourdissement systématique des animaux lors de l’abattage

Abattoir temporaire dans le centre-ville de Belfort : Signez les pétitions : sur MesOpinions.com  et sur Avaaz.org

imprimer

Partager