Actes de cruauté à l’abattoir du Vigan : Brigitte Bardot réagit. | Fondation Brigitte Bardot
Photo L214
Photo L214

Actes de cruauté à l’abattoir du Vigan : Brigitte Bardot réagit.

Après Alès le Vigan, dans une vidéo choc l’association L214 dénonce une fois de plus les actes de cruauté proférés sur les animaux dans les abattoirs. Cette fois ci le centre d’abattage arbore la certification bio. Mais aucun label ne préserve les animaux de la souffrance.

De nouvelles images-chocs dénonçant  la maltraitance animale dans un abattoir viennent d’être dévoilées ce mardi 23 février  par l’association L214.  Quatre mois après le scandale de l’abattoir d’Alès,  c’est à 60 km à l’ouest,  dans  l’abattoir intercommunal du Vigan (Gard) que les atrocités ont été  filmées.

Comme elle l’avait fait en octobre 2015, Brigitte Bardot interpelle le ministre de l’Agriculture dans une lettre ouverte le 23 février 2016

Lettre ouverte à Stéphane Le Foll, ministre des abattoirs abjects, des élevages intensifs, désastreux ministre de la protection animale… Vous devriez avoir honte de votre inaction face aux scandales que nous dénonçons et contre lesquels vous ne faites rien !

Après l’abattoir d’Alès, c’est l’abattoir intercommunal du Vigan qui est dénoncé par L214, le sadisme d’employés pervers non surveillés, une cruauté scandaleuse, inadmissible, à vomir.

Par votre inaction, vous êtes complice, coupable, méprisable… C’est vous qui devriez être déchu de votre nationalité, vous qui tuez la France et le monde rural !

Le 16 octobre dernier, je vous demandais « d’exiger la mise en place immédiate de caméras de surveillance sur chaque poste d’abattage », il n’y en a toujours pas, pas plus que d’inspecteur vétérinaire… ces abattoirs sont d’immondes camps de la mort !

Samedi vous inaugurerez le salon de l’agri-qui-tue avec des animaux bichonnés qui seront, eux-aussi, torturés dans les abattoirs. Aujourd’hui votre devoir est de dénoncer les conditions d’élevage, de transport et d’abattage en France qui sont indignes et vous plongent dans la honte !

Vous n’avez pas le droit de vous taire, pas le droit d’être lâche et de mépriser toutes ces bêtes sur le dos desquelles vous vous bâfrez.

Brigitte Bardot

Présidente

Le 18 mars 2016, Brigitte Bardot adresse une lettre ouverte au maire du Vigan

Monsieur le Maire,

Comme des millions de Français, je suis scandalisée par les actes de cruauté, volontaires, exercés sur des animaux condamnés à mort, torturés « par jeu », par sadisme, par des employés pervers qui, je l’espère, ont été licenciés immédiatement de l’abattoir du Vigan.
Ces assassins méritent des poursuites et sanctions sévères, mais en attendant il est urgent d’équiper les sites d’abattage de caméras de surveillance afin d’assurer un contrôle permanent et indispensable, de la manipulation à la mise à mort des animaux.
Je me suis battue pour limiter la souffrance des bêtes en imposant leur étourdissement avant l’abattage, mais l’abattoir reste et restera un lieu d’épouvante et de souffrance. Quand je vois les monstres de l’abattoir du Vigan utiliser ces systèmes d’étourdissement pour torturer les bêtes, l’inhumanité atteint son comble !
La pose de caméras devrait, outre un contrôle aléatoire, avoir un effet dissuasif et empêcher de nouveaux actes de barbarie dans ce petit abattoir qui n’a pas l’excuse d’une cadence élevée pour tenter de justifier l’injustifiable.
Mes collaborateurs sont prêts à vous rencontrer afin d’étudier avec vos services les aménagements à réaliser pour limiter la souffrance des bêtes, améliorer la formation et l’encadrement des personnels.
Après le scandale révélé par l’association L214, il n’est pas envisageable que l’abattoir rouvre ses portes sans que des mesures soient prises, installer des caméras de surveillance est le minimum que nous sommes en droit d’exiger.
Monsieur le Maire, je compte sur votre réaction et, plus encore, sur votre action pour que votre ville n’ait plus à rougir de l’abattoir intercommunal du Vigan !

Brigitte Bardot

Présidente

Des moutons jetés, électrocutés pour le plaisir, des animaux mal étourdis qui se débattent, conscients, au moment de la saignée, un matériel défaillant ou inapproprié, des services vétérinaires absents et des employés sadiques. La vidéo ci-dessous montre des images  effroyables.

L214 a porté plainte auprès du parquet d’Alès contre l’abattoir intercommunal du Vigan et lancé une pétition demandant la création d’une commission d’enquête sur les abattoirs.

Consultez le dossier et signez la pétition ICI 

Abattoir du Vigan

Les images choc de L214

imprimer

Partager