Rapport de la Commission d’enquête sur les conditions d’abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français | Fondation Brigitte Bardot
Photos L214
Photos L214

Rapport de la Commission d’enquête sur les conditions d’abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français

Pour la Fondation Brigitte Bardot : "Il faut maintenant passer à la vitesse supérieure et faire un grand ménage dans les pratiques d’abattage"

Réaction de la Fondation Brigitte Bardot aux 65 propositions présentées par la commission d'enquête parlementaire sur les abattoirs...

"L’installation de vidéosurveillance sur les postes de conduite et d’abattage nous y sommes favorables, nous le demandons depuis des années au ministre de l’Agriculture. Cela n’est toutefois pas suffisant pour empêcher les dérives observées, comme l’agonie des bêtes au moment de leur mise à mort.

On peut prendre des mesurettes pour rassurer les consommateurs mais il est impératif d’interdire l’égorgement des animaux sans étourdissement préalable, comme l’ont déjà fait une dizaine de pays de l’UE. Il est important également d’appeler à une moindre consommation de viande car, il ne faut pas se leurrer, avec de telles cadences l’abattoir restera toujours un lieu de souffrance extrême."

Christophe Marie
Porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot
(Auditionné en mai dernier par la Commission d’enquête parlementaire)

Lire aussi :

Vidéo

diffusée le 20 septembre 2016 par L214

imprimer

Partager