Refuge du Domaine des Douages : Une lettre ouverte et une pétition pour sauver le sanctuaire | Fondation Brigitte Bardot
750 ovins risquent l’abattage ou l’euthanasie.
750 ovins risquent l’abattage ou l’euthanasie.
La Fondation Brigitte Bardot a participé au financement de la réfection du toit de cette bergerie.
La Fondation Brigitte Bardot a participé au financement de la réfection du toit de cette bergerie.
Le Domaine de Douages : un lieu dédié aux animaux en fin de vie.
Le Domaine de Douages : un lieu dédié aux animaux en fin de vie.

Refuge du Domaine des Douages : Une lettre ouverte et une pétition pour sauver le sanctuaire

Cinq associations dont la Fondation Brigitte Bardot se mobilisent pour sauver le refuge et ses 750 ovins.

Le Domaine des Douages à Chantenay-Saint-Imber (Nièvre) où Dominique Mauer a recueilli 750 ovins est mis aux enchères. Suite à un conflit avec le propriétaire de la ferme, la locataire est sous le coup d'un arrêté d'expulsion.  Des enchères doivent être organisées début mai à Nevers. Une fondation suisse est prête à racheter l'exploitation, mais Madame Mauer craint une préemption de l'endroit par la Safer (société d'aménagement foncier et d'établissement rural), et la fin du sanctuaire.

Le 22 avril 2014, La Fondation Brigitte Bardot et 4 associations de protection animale adressent une lettre ouverte à la SAFER de Bourgogne Franche-Comté

Monsieur le Président Directeur Général,

Le 6 mai prochain, à la barre du TGI de Nevers, un domaine de 90 hectares situé sur la commune de Chantenay Saint Imbert (58240) sera mis en vente. Vous n’ignorez pas que sur ce domaine et depuis 14 ans, vivent Madame Dominique Mauer et son fils, qui s’occupent seuls mais avec notre soutien matériel, d’environ 750 ovins. Depuis que nous avons appris en fin d’année dernière, que Madame Mauer était susceptible d’être expulsée, nous avons cherché le moyen d’assurer le devenir de ses animaux. La réunion qui s’est tenue à ce sujet à la DDCSPP de la Nièvre le 7 janvier 2014, a clairement démontré que seule l’acquisition du Domaine des Douages permettrait d’éviter l’abattage ou l’euthanasie d’une grande partie des animaux. C’est dans ce but que le Président de la Fondation « Pour une Terre humaine » entend se porter acquéreur du domaine, le 6 mai prochain au TGI de Nevers. Pour autant, le devenir des animaux présents sur ce domaine n’est nullement assuré puisque nous avons appris que votre SAFER avait l’intention de se substituer à l’adjudicataire. Dans un tel cas, nos efforts pour sauvegarder la vie des animaux présents sur le domaine seraient voués à l’échec et la SAFER de Bourgogne Franche-Comté deviendrait seule responsable des conséquences de l’expulsion de Madame Mauer et de ses animaux.
Il est bien évident que les ONG signataires de la présente ne manqueraient pas de rendre publique votre décision d’expulsion et de mise à mort programmée des animaux. Une décision qui apparaîtrait injuste et anachronique chez la majorité de nos concitoyens, au lendemain du vote par l’Assemblée nationale d’une nouvelle définition des animaux, « êtres vivants doués de sensibilité » (article 515-14 du code civil). C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre bienveillante intervention afin que le remarquable travail de Madame Mauer puisse se poursuivre, avec la collaboration et l’aide de nos organisations respectives. Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président Directeur Général, l’expression de nos salutations distinguées.

Jean-Louis Gueydon de Dives Président de la Fondation pour une Terre Humaine
Brigitte Bardot Présidente de la Fondation Brigitte Bardot
Réha Hutin Présidente de la Fondation 30 millions d’ami
Antoine Comiti Président de L214
Dr Jean-Pierre Kieffer Président de l’OABA

Une pétition sur Change.org, demande au préfet de Bourgogne, au préfet de la Nièvre et au président de la Safer de Bourgogne de tout mettre en oeuvre pour que la poursuite de l'activité actuelle puisse avoir lieu. La pétition a déjà recueilli plus de 40.000 signatures.

 

France 3 Bourgogne

le 23 avril 2014

imprimer

Partager