Non à la ferme des mille veaux sur le plateau des Millevaches, en Creuse | Fondation Brigitte Bardot
Quelques photos de la manifestation | du 26 mars 2016
Quelques photos de la manifestation
du 26 mars 2016

Non à la ferme des mille veaux sur le plateau des Millevaches, en Creuse

La Fondation Brigitte Bardot soutient la campagne lancée par le collectif L-PEA (Lumière sur les Pratiques d’Élevage et d’Abattage) contre un centre d'engraissement de 1 000 veaux, porté par la SAS Alliance Millevaches, en Creuse. Condition animale, pollution, santé publique, environnement… Tous les arguments sont bons pour condamner ce projet.

5 novembre 2016 : Nouvelle manifestation pour interdire la ferme des 1 000 veaux à Guéret !

Suite aux récentes victoires remportées par le collectif L-PEA (suspension de l'ouverture, constat de la caducité de l'autorisation d'exploiter par le Préfet, désaveu de celui-ci et du projet par le Ministère...), nous voyons enfin se profiler la possibilité d'une victoire par l'abandon définitif du projet !

La manifestation du 5 novembre prochain a pour but de montrer que de nombreux citoyens et associations, autant de contribuables, d'électeurs et de consommateurs soutiennent le combat du collectif.

Voir l'abandon d'un projet de Ferme-Usine comme celui ci créera un précédent qui contribuera à la lutte contre l’élevage intensif, à l'échelle nationale.

Soyons nombreux le 5 novembre !

Des cars sont organisés de Paris, de Lyon et de Bordeaux. Voir les détails ICI

L 'évènement Facebook ICI

La manifestation du 26 mars 2016

Prés de 600 personnes ont défilé en début d'après-midi ce samedi 26 mars dans les rues de Guéret pour protester contre le projet d'implantation d'un élevage de veaux industriel à Saint-Martial-le-Vieux en Creuse. Une Belle mobilisation à contre la ferme-usine des 1000 veaux !

Des ruminants enfermés dans des bâtiments, sans accès extérieur, pour y être engraissés après avoir été enlevés à leur mère et avant d'être envoyés à l'abattoir... C'est de la maltraitance animale !

Notre plainte contre la Ferme Usine des 1000 Veaux a été instruite, par le Procureur de la République, le 12 novembre dernier. Nous devons, plus que jamais, montrer une opposition citoyenne ferme et massive !

La France est aujourd’hui ébranlée par la révélation de l'horreur au sein des abattoirs. Alès et Le Vigan nne sont pas des exceptions, les trois quarts des abattoirs français ne sont pas aux normes et ne respectent pas plus les règles d'hygiène que le triste minimum exigé par la législation en matière de "bien-être" animal. Si l'on peut constater une telle situation au sein d'un abattoir municipal, imaginez cela à une échelle industrielle, entre les murs des abattoirs de la SVA Jean Rozé, par exemple, où seront abattus les veaux de la Ferme Usine des 1000 Veaux, dans la Creuse !

Imaginée depuis cinq ans par des agriculteurs locaux, la Ferme des mille veaux accueillera ses premiers animaux fin janvier, début février 2015. Des animaux destinés au marché méditerranéen.

L'usine d’engraissement pour bovins, d’une surface totale de 8.000 mètres carrés, permettra d’engraisser environ 1.400 veaux par an. Les animaux y resteront entre 200 et 240 jours, le temps de doubler leurs poids. Ce projet est un symbole de l'agro industrialisation et de l'exploitation animale à outrance, tout en étant très dommageable pour l'environnement. De plus, l'unique client du futur centre, le Groupe Intermarché, veut faire égorger tous les veaux en pleine conscience.

2 juillet 2015, Brigitte Bardot adresse une lettre ouverte au PDG de SVA Jean Rozé

Nous sommes des milliers à nous opposer au scandaleux projet de ferme-usine des 1000 veaux dans la Creuse, à Saint-Martial le Vieux. Votre groupe souhaite passer un contrat avec cet élevage concentrationnaire, contre nature, pour distribuer ensuite la viande de ces veaux sous enseigne Intermarché.Dans ces élevages intensifs, les jeunes animaux sont privés du lait de leur mère, gavés d’antibiotiques, ils n’auront jamais droit aux verts pâturages et ne sortiront de leur bâtiment que pour être conduits à l’abattoir !Tout cela est ignoble, inhumain, à vomir, mais comme si cela n’était pas suffisant, l’abattoir sera une épreuve plus cruelle encore avec des égorgements à la chaîne, sans étourdissement préalable, dans une insupportable et douloureuse agonie.

C’est la honte, l’horreur absolue… Vous n’avez pas le droit moral d’être complice, de tolérer cette intolérable épouvante !

Monsieur le Président Directeur Général, ma Fondation sera samedi à La Courtine, aux côtés du collectif OEDA, pour dénoncer la ferme-usine des 1000 veaux.A cette occasion, nous rappellerons l’engagement de votre groupe dans cet élevage de la honte, mais vous pouvez encore agir et annoncer votre retrait de ce projet qui scandalise, à juste titre, nombreux citoyens, consommateurs… clients d’Intermarché.

Je compte sur votre réaction immédiate !

Cordialement,

Brigitte Bardot
Présidente

le 4 juillet 2015 à 13h, manifestation à La Courtine.

Ils étaient 330 à montrer leur désaccord, lors du Le rassemblement organisé par le Collectif OEDA (Oui à l’étourdissement dans les abattoirs). La veille, des éleveurs favorables à la ferme des mille veaux s'étaient retrouvés à Saint-Martial-le-Vieux.

Toutes les informations utiles  ICI

L'Événement Facebook ICI

A lire aussi :

L'article de Paris Match : Après la ferme des 1000 vaches ,mobilisation contre la ferme des 1000 veaux

Nouveaux projets d'élevages intensifs...La Fondation Brigitte Bardot interpelle le ministre de l'Agriculture !

Ferme-usine de 1000 vaches laitières

Projet d'un élevage de 250 000 pondeuses dans la Somme

Intervention de Christophe Marie

Manifestation du 26 mars 2016

imprimer

Partager