Élections européennes : lettre ouverte de Brigitte Bardot à Emmanuel Macron pour l'urgence d'une action en faveur des animaux ! | Fondation Brigitte Bardot

Élections européennes : lettre ouverte de Brigitte Bardot à Emmanuel Macron pour l'urgence d'une action en faveur des animaux !

Au lendemain des élections européennes, la présidente de la FBB adresse une lettre ouverte au président de la République demandant à nouveau des mesures concrètes pour le bien-être animal, dans une France très en retard sur la question. 

Pour télécharger la lettre ouverte, cliquez ici.

"Paris, le 27 mai 2019

Monsieur Emmanuel Macron
Président de la République
Palais de l’Elysée
55 rue du Faubourg Saint-Honoré

75008 Paris

LETTRE OUVERTE
 

Monsieur le Président,

En ne répondant pas à nos attentes sur la condition animale, votre formation se retrouve aujourd'hui derrière le Rassemblement National... Si vous aviez su percevoir cette attente sociétale, qui n'est pas marginale, les voix des animalistes auraient pu faire la différence !

On ne va pas refaire l'histoire avec des "si", vous entamez la deuxième partie de votre quinquennat et il est encore temps d'agir. Lorsque vous m'avez reçue à l'Elysée en juillet dernier, nous avons échangé sur plusieurs sujets qui nécessitent maintenant une action concrète de votre gouvernement :

L'abattage rituel ne doit plus faire exception à l'obligation d’étourdir les animaux au moment de leur mise à mort. Nos revendications, étayées par des rapports scientifiques, sont soutenues par la profession vétérinaire mais aussi par le secteur économique... Il n'y a donc plus à tergiverser, limiter la souffrance des bêtes en abattoir est un minimum, un devoir !

Interdire le broyage des poussins mâles (filière poules pondeuses) et canetons femelles (filière gras) d'ici la fin de votre quinquennat. Près de 80 millions d'oisillons sont détruits pour rien, chaque année en France, alors qu'on peut désormais identifier le sexe des poussins et canetons dans l'œuf.

En matière de protection de l’environnement et des pollutions qu’ils engendrent, le maintien des cinq élevages de visons en France est une ineptie quand les Pays-Bas font fermer les 160 présents sur leur territoire, conscients de la cruauté et l'inutilité de ces élevages pour la fourrure.

L'exploitation des animaux sauvages dans les cirques et des cétacés dans leurs bassins chlorés est un autre scandale dénoncé par une très large majorité de citoyens français !

Les combats sont nombreux et doivent être menés, notamment l’abolition de l’hippophagie qui est une horreur. J'attends un engagement fort, à la hauteur de l'espoir que vous m'aviez donné à l'issue de notre entretien… aussitôt trahi par votre allégeance aux chasseurs et par cette abjecte et inutile chasse aux loups que vous accordez, chaque année. Monsieur le Président, aujourd'hui c’est un constat, vous n'avez plus d'autre choix que vous mettre en marche !

Brigitte Bardot
Présidente"

Photo © PMAF

imprimer

Partager