Campagne : Stop the Trucks : remise du millions de signatures | Fondation Brigitte Bardot
©François de Ribaucourt
©François de Ribaucourt
©François de Ribaucourt
©François de Ribaucourt
©François de Ribaucourt
©François de Ribaucourt

Campagne : Stop the Trucks : remise du millions de signatures

Chaque année, près d’un milliard de volailles et 37 millions de bovins, cochons, moutons, chèvres et équidés sont transportés vivants à l’intérieur de l’union européenne et vers des pays tiers.

Plus d'un million de signatures de citoyens de l'UE appelant à mettre fin au transport d'animaux vivants sur de longues distances ont été remises à Vytenis Andriukaitis, commissaire européen chargé de la santé et de la sécurité alimentaire, le 22 Septembre 2017.
Lors d’un entretien à la Commission Européenne en présence d’une délégation de la Fondation Brigitte Bardot, M. Andriukaitis a annoncé qu’il ferait de la question du transport des animaux vivants une priorité dans son agenda politique, au vu de l’ampleur de la pétition Stop the Trucks.

Eurogroup for Animals, dont fait partie la Fondation Brigitte Bardot, se félicite également de la création d'un groupe de travail dédié au transport d’animaux ; décision prise par le commissaire à l’issue de la remise du million de signatures.
Ce sous-groupe devrait se concentrer sur la nécessité de réviser le système actuel et les règles régissant le transport d'animaux vivants sur de longues distances, et la mise en place d’une stratégie à long terme pour remplacer ce commerce inhumain.

Le ministre flamand du Bien-être animal Ben Weyts, qui a officiellement remis les signatures de la campagne #StopTheTrucks au commissaire Andriukaitis, a déclaré que « les citoyens de toute l'Europe sont très préoccupés par le transport des animaux vivants».

Grâce à la campagne #StopTheTrucks, le bien-être animal est de retour dans l'agenda de l'UE. Les preuves scientifiques prouvent que la durée des voyages a un impact négatif sur la santé et le bien-être des animaux. Le ministre Weyts a déclaré : « cette réunion est un pas en avant dans la bonne direction: une autre façon de commercer est possible ».

Nous préconisons le remplacement de ces longs trajets d’animaux par le transport de viandes et de carcasses.
A défaut, il est indispensable de créer un nouveau modèle qui doit privilégier les circuits courts avec un abattage à proximité du lieu d’élevage. 
Au niveau des États membres, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Allemagne, les Pays-Bas et la Suède ont déjà rejoint l'Alliance ministérielle pour le bien-être animal ayant pour objectif de raccourcir considérablement les temps de parcours des animaux vivants et d'améliorer les conditions de transport.

Eurogroup for Animals et la Fondation Brigitte Bardot se réjouissent de travailler en étroite collaboration avec la Commission pour faire de #StopTheTrucks une réalité.

 

imprimer

Partager