Brest : destruction programmée de ragondins | Fondation Brigitte Bardot

Brest : destruction programmée de ragondins

Le 15 avril 2015, Brigitte Bardot adresse une lettre ouverte au maire de Brest.

Depuis fin mars et jusqu'à la fin juin, une opération de régulation de la population de ragondins est réalisée sur le bassin versant de l'Aulne. Cette campagne de piégeage est conduite simultanément dans 23 communes. Le 15 avril 2015, Brigitte Bardot s'adresse au maire de Brest afin que cesse la destruction programmée de ces victimes innocentes de la cruauté humaine

Monsieur le Maire,

Je reçois de nombreux courriers de brestois écœurés par la destruction programmée de ragondins, victimes innocentes de la cruauté humaine. Ils réclament l’arrêt de cette tuerie qui donne une bien mauvaise image de marque à votre ville.
Je ne peux que m’associer à cette indignation car la vie d’un animal est bien supérieure à une digue endommagée…

TUER ne doit plus être le maître-mot pour soi-disant réguler les animaux sauvages !

Exploité dans les élevages pour sa fourrure dans les années 30, relâché ou échappé, le ragondin s’est rapidement acclimaté dans la majeure partie des régions de France et fait désormais partie de notre faune : il faut accepter sa présence !
Il existe des moyens naturels pour limiter sa population ; en effet, le renard notamment peut exercer une prédation significative sur les jeunes ragondins. Pour cela, il faudrait également arrêter de classer les renards comme des animaux nuisibles…
Les cultures peuvent être protégées simplement en évitant de les implanter à proximité des cours d’eau et en privilégiant au bord de l’eau une frange de végétation naturelle.
Je compte infiniment sur votre générosité pour donner un exemple positif de gestion humaine des populations d’animaux sauvages dans votre ville.
Dans cette attente et cet espoir, veuillez recevoir, Monsieur le Maire, mes salutations distinguées.

Brigitte Bardot
Présidente

imprimer

Partager