La Fondation Brigitte Bardot s’insurge contre la campagne de publicité organisée par la Fédération des Chasseurs. | Fondation Brigitte Bardot

La Fondation Brigitte Bardot s’insurge contre la campagne de publicité organisée par la Fédération des Chasseurs.

Communiqué de la FBB - Lundi 3 septembre 2018

A un moment où tous les scientifiques alertent sur la disparition des espèces, y compris dans notre pays, prétendre que chasser est un acte écologique et qu’un chasseur est un écologiste est un outrage. A un moment où la démission de Nicolas Hulot ravive les débats sur l’importance vitale de la question environnementale, la campagne d’affichage de la Fédération des Chasseurs est une provocation, un archaïsme, un déni face à une réalité affolante. A un moment où partout le vivant est en danger, faire la promotion de l’assassinat d’animaux est une atteinte gravissime à l’intelligence et à l’éthique.

Selon Brigitte Bardot : « La campagne de publicité des chasseurs est un mensonge éhonté, du cynisme pur, qui démontre aux yeux de tous à quel point il est impossible d’établir le moindre dialogue avec les tueurs d’animaux. »

 

Réaction de Ghyslaine Calmels-Bock - Directeur Général de la FBB

Forts de l’écoute de notre gouvernement, les chasseurs s’engouffrent dans une politique de flagornerie publique.
 

C’est ainsi que s’affichent un peu partout en France des publicités où l’on peut lire :

« Chasseurs premiers écologistes de France »


Cette campagne publicitaire subjective provoque à juste titre des tollés d’indignation. Beaucoup d’affiches sont taguées ou déchirées. L’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de Publicité) a même émis un avis plus que réservé ; c’est donc fort de cet avis que la RATP a censuré cette publicité en rajoutant un « ? » et modifié ainsi cette affirmation par une interrogation.

Les chasseurs, ceux qui se disent les meilleurs écologistes de France en quelques chiffres c’est :

  • 143 accidents provoqués, dont 18 mortels. 
    (3 sur une chasse petits gibiers et 15 grands gibiers)
    uniquement par manquement aux règles élémentaires de sécurité
    (mauvais angle de tir, mauvaises manipulation de l’arme, Tir sans identification).
     

  • C’est près de 1,4 millions de grands animaux pourchassés et tués.
    (cerfs, biches, chamois, daims etc.)
     
  • C’est aussi près de 3 millions de petits mammifères massacrés.
     
  • Mais surtout 8000 tonnes de plombs répartis dans la nature qui polluent l’environnement et qui se retrouvent dans les animaux qui sont consommés.
     

Merci à ces grands premiers écologistes de France…

imprimer

Partager