La Fondation Brigitte Bardot mobilisée pour sauver les macaques de Labenne | Fondation Brigitte Bardot
©Eric Bajart / Wikipedia
©Eric Bajart / Wikipedia
©guiguibu91 / Guillaume / Flickr
©guiguibu91 / Guillaume / Flickr

La Fondation Brigitte Bardot mobilisée pour sauver les macaques de Labenne

Dans une lettre adressée ce jour à Stéphane Travert, Brigitte Bardot interroge le ministre : « pourquoi faudrait-il tuer ces animaux protégés par la CITES alors qu’ils peuvent être pris en charge dans des structures agréées sans contact direct avec le public ? »

La Fondation Brigitte Bardot est également intervenue, le 7 août, auprès de la Direction Générale de l’Alimentation (qui, d’après le Préfet des Landes, aurait préconisé l’euthanasie de tous les macaques) pour connaître la position réelle de cette direction sur le sort des macaques, considérant qu’il « serait inenvisageable et injustifiable de poursuivre cet acharnement à l’encontre de ces deux macaques. Le bilan des 163 victimes du 19 mai est suffisamment lourd pour ne pas l’alourdir encore ! »

Les parlementaires français interpelés !

Le 3 août, la Fondation Brigitte Bardot est intervenue auprès de tous les parlementaires français (députés et sénateurs) pour les informer des menaces qui pèsent toujours sur les deux survivants de Labenne et pour solliciter leur « intervention auprès du ministre de la Transition écologique afin qu’il fasse la lumière sur une situation absurde, inédite et invraisemblable qui a conduit à l’euthanasie de 163 primates ! »
 
Pour mémoire, comme il est précisé dans l’avis de l’ANSES du 12 avril dernier, 80% des macaques sont naturellement porteurs du virus MaHV1 mais aucun cas de transmission à l’homme par le macaque crabier n’a été rapporté. Les seuls cas recensés concernent le macaque Rhésus, autre espèce, chez des personnels de laboratoire lors d’expérimentations.
 

Brigitte Bardot interpelle Stéphane Travert, le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation sur le sort des macaques survivants de Labenne.


Monsieur le Ministre,

Depuis des mois ma Fondation tente d’empêcher l’euthanasie des deux macaques, toujours présents à Labenne, qui ont échappé au massacre du 19 mai dernier durant lequel 163 petits singes ont été tués dans les Landes.

Ces deux miraculés doivent être capturés demain, mercredi, et à en croire la Préfecture des Landes leur vie est entre vos mains… L’arrêté du Préfet précise en effet que la direction générale de l’alimentation de votre ministère demande l’euthanasie des macaques.

Ma Fondation s’est déjà rapprochée de la DGAL et a transmis à la Préfecture une proposition de placement des deux macaques dans une structure agréée, il n’y a donc aucune raison de condamner à mort ces innocents et d’alourdir encore un bilan scandaleusement lourd.

Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage, les macaques de Labenne sont eux accusés d’être porteurs du virus Herpes B. Cela n’est absolument pas un problème, l’ANSES précise dans son avis du 17 avril qu’il n’existe aucun cas connu de transmission de ce virus à l’homme par le macaque crabier.

Dès lors, pourquoi faudrait-il tuer ces animaux protégés par la CITES alors qu’ils peuvent être pris en charge dans des structures agréées sans contact direct avec le public ?

Je sais que le gouvernement part en vacances mais pour ces petits singes nous attendons des autorités qu’elles s’engagent, dès aujourd’hui, à faciliter la prise en charge de ces macaques par des professionnels et non à organiser en catimini leur abattage pur et simple.

Monsieur le Ministre, il n’est pas envisageable de se diriger vers une nouvelle boucherie à Labenne, je compte sur votre intervention, votre soutien, et place en vous ma confiance.

Brigitte Bardot
Présidente
 

Voir la lettre de notre Présidente Brigitte Bardot à Monsieur Stéphane Travert, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Voir la lettre de notre porte-parole à M Patrick Dehaumont, Direction Générale de l’Alimentation, Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

imprimer

Partager