Animaux exotiques | Fondation Brigitte Bardot

Vivre Libre

Ne craquez pas. N’entrez  pas dans le jeu des marchands de cauchemar ! N’achetez pas un petit singe, une tortue, un perroquet ou tout autre animal sauvage. Ils n’ont nul besoin de vos caresses, de votre maison-prison, de votre amour égoïste si  vous les aimez vraiment, laissez-leur la liberté et œuvrez pour leur protection. C’est tout ce qu’ils demandent.

Les risques pour les animaux

S’approprier un animal sauvage réclame une connaissance parfaite de sa biologie et de ses besoins. Que et quand mange-t-il ? Dans quelles conditions environnementales vit- t- il? Est-t-il solitaire ou grégaire ?  Autant de questions vitales auxquelles seuls ces animaux pourront répondre à condition de les laisser dans leur milieu naturel et ils y répondront toujours mieux que n’importe quel spécialiste

Les risques pour les espèces

Le problème de la séquestration d’un animal dépasse le cadre de sa survie et de son bien-être. Cela concerne l’avenir de l’espèce tout entière. En effet, ces animaux«exotiques» appartiennent très souvent à des espèces menacées de disparition. La commercialisation des animaux sauvages accentue ce risque d’extinction.

Les risques pour les hommes

Il faut aussi se souvenir qu’un animal sauvage répond à des lois naturelles qui ne ressemblent en rien à celles que nous faisons régner sur nos animaux domestiques. Par exemple, à sa maturité, un singe va tenter d’acquérir son autonomie et ce, aux dépens de l’autorité humaine (casse d’objets, morsures, défécations). Le bilan de ce conflit Homme/Animal se traduit dans tous les cas par l’enfermement définitif de l’animal.

imprimer

Partager