Loups : il existe des solutions ! | Fondation Brigitte Bardot
Près de Neufchâteau, à Midrevaux. 250 moutons protégés par le Turbo Fladry.
Près de Neufchâteau, à Midrevaux. 250 moutons protégés par le Turbo Fladry.

Loups : il existe des solutions !

L'appel de Jeanne Mas : "Arrêtons de crier au loup !"

Dans une interview accordée à Paris Match,  Jeanne Mas s'exprime sur son engagement auprès de la Fondation Brigitte Bardot pour la protection des loups.

Extrait :

Paris Match :Vous défendez la protection du loup auprès de la Fondation Brigitte Bardot. Pourquoi cet animal en particulier ?

Jeanne Mas : Il a toujours été présent dans ma tête et dans mon cœur d’une manière inexplicable. A chaque fois que l’on tue un loup, j’ai l’impression que c’est une partie de moi que l’on arrache. Cela fait des années que je soutiens des associations aux Etats-Unis. En France, je partage désormais ce combat auprès de la Fondation Brigitte Bardot. Le loup est essentiel à notre écosystème : il en est l’un des gardiens, il nous protège mais beaucoup de gens ne veulent pas l’entendre. Nous avons pourtant tellement à apprendre de lui ! Je comprends les problèmes des éleveurs, mais ce n’est pas au loup d’en être la victime. Il faut arrêter de voir cet animal comme un ennemi, nous devons apprendre à cohabiter avec lui. Des solutions existent afin de l’éloigner des troupeaux sans le massacrer. Le Turbo fladry, par exemple, a largement fait ses preuves. Ce système est composé d’un fil à très faible tension électrique sur lequel sont fixées des bandelettes de plastiques ou de tissus. Ce dispositif de dissuasion, très répandu aux Etats-Unis et expérimenté actuellement dans les Vosges, sera présenté par la Fondation Brigitte Bardot au Ministère de l’Ecologie le 3 novembre. J’espère qu’il trouvera bon entendeur…

Le Turbo Fladry : un dispositif de dissuasion qui fonctionne !

Bien que son troupeau ait subit des pertes, Monsieur C. , éleveur de moutons dans l’Ouest Vosgien, est un des rares éleveurs à n’être pas hostile au retour du loup en France. L’Association de Secours et de Placement des Animaux VOSGES, présidée par un enquêteur bénévole de la Fondation, Nicolas Simonet, est depuis le début aux côtés de l’éleveur afin d’élaborer des solutions dissuasives et d’assurer des veilles de nuit.

Un nouveau système, appelé Turbo Fladry et composé d’un fil électrique équipé de feuilles brillantes et sonores, vient d’être installé. Ce système, déjà utilisé aux États-Unis, a été élaboré par Jean-Marc Landry, biologiste, éthologue spécialiste du Loup et de la protection des troupeaux qui explique : « Le Turbo Fladry fonctionne sur l’effet de surprise (car les loups se méfient de ce qui est nouveau). Mais une fois qu’ils se sont habitués, ils peuvent passer pardessous. Quand ils viennent explorer le Fladry, le fait que le fil soit électrifié crée une grosse surprise lorsque le loup pose la truffe dessus ; il prend une décharge et il associe donc le Turbo Fladry à quelque chose à éviter ». Pour renforcer son effet de dissuasion, des boules de cheveux humains non traités ou teintés (récupérés à l’école de coiffure de Contrexéville) sont accrochées sur les piquets ; ce qui empêche les loups d’approcher à cause de l’odeur de l’homme. Ce procédé est utilisé chez les bergers du Kazakhstan.

Le Turbo Fladry est installé autour des parcs victimes des dernières attaques. Il servira dans l’urgence en attendant que des mesures de protection fiables soient mises en place. Afin qu’il soit vraiment efficace, il faut respecter de nombreuses contraintes et le vérifier quotidiennement pour éviter les trous et les problèmes de batterie. La Fondation Brigitte Bardot a financé l’achat de l’électrificateur, le boîtier antivol, le panneau solaire, les piquets de terre et les deux batteries pour un montant de 980 euros. L’A.S.P.A. Vosges a financé l’achat de 1 800 mètres de fil Turbo max, 460 piquets, 7 000 mètres de rubalise. Tout ce matériel a été acheté à des prix très compétitifs. 55 heures de travail ont été nécessaire à la fabrication de ce Turbo Fladry : découpage et fixation des 6 000 bandes de rubalise et fabrication d’une charrette spéciale pour dérouler l’ensemble sur le terrain. L’installation a eu lieu le samedi 22 juin dernier avec une quinzaine de bénévoles de l’association répartis sur le terrain toute la journée pour installer les 1 800 mètres de Turbo Fladry. Depuis cette date, aucune attaque de loup n’a été enregistrée chez cet éleveur !

Un grand bravo à tous les bénévoles pour leur formidable engagement et à ce courageux éleveur.

A lire aussi :

La Fondation Brigitte Bardot intègre CAP Loup !
Loup : Reportage sur France 2, écrivez au médiateur !
La place réservée au loups en France, la Fondation réagit
Le nouveau « Plan Loup »
Le nouveau « Plan Loup » Un plan de chasse d’une espèce protégée ?

Jeanne Mas et Christophe Marie

présentent le turbo fladry. Vidéo Loan Ego

imprimer

Partager