La tauromachie devant le Conseil constitutionnel | Fondation Brigitte Bardot

La tauromachie devant le Conseil constitutionnel

La Fondation réagit aux déclarations de Manuels Valls

Brigitte Bardot réagit à la prise de position de Manuel Valls, Ministre de l'intérieur en faveur de la tauromachie le mardi 11 septembre.

Manuel Valls a défendu la tauromachie quelques heures avant l'examen du sujet par le Conseil constitutionnel. Interrogé dans l'émission de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV/RMC sur une possible interdiction de la corrida en France, le ministre, né à Barcelone (Espagne), a estimé qu'il fallait  "préserver" cette "culture". "C'est quelque chose que j'aime, ça fait partie de la culture de ma famille", a-t-il ajouté.
 

Lettre ouverte de Brigitte Bardot au Ministre de l'intérieur

Monsieur le Ministre,

Nul n’est censé ignorer la loi a fortiori un ministre de l’Intérieur ! En France, la corrida espagnole, est un acte de cruauté condamné à 2 ans d’emprisonnement et 30 000 € d’amende, c’est la règle qui s’impose aux Français. Mais parce qu’il y a des gens comme vous, des personnes qui prennent un plaisir pervers à voir souffrir un animal sous la torture, certaines régions sont hors-la-loi et se complaisent dans la barbarie.
Vos manœuvres et celles du 1er ministre pour défendre cette infamie et intimider les membres du Conseil Constitutionnel au moment même où ils doivent se prononcer sur une question de constitutionnalité est une honte, tout cela est à vomir…

Comment le gouvernement peut-il ainsi manœuvrer et mettre en danger l’impartialité des décisions du Conseil Constitutionnel ?
Ces jeux du cirque ne font pas partie de nos traditions, de notre culture, les Français n’en veulent pas, comme ils ne veulent pas des sacrifices rituels qui ensanglantent notre pays chaque année au moment de l’Aïd-el-Kebir.

Je vais avoir 78 ans dans quelques jours et j’ai l’impression de vivre dans un monde qui n’a jamais été aussi barbare, aussi primaire et sanglant.

François Hollande a promis le changement, alors face à la nullité de ce gouvernement, j’appelle à un changement immédiat des ministres qui bafouent les principes de la République, en espérant vous voir très vite quitter ce poste dont vous n’êtes pas digne !

Brigitte Bardot
Présidente

imprimer

Partager