Novillada à Maurrin : La Fondation réagit | Fondation Brigitte Bardot

Novillada à Maurrin : La Fondation réagit

La Fondation Brigitte Bardot dénonce l’organisation d’une 1ère novillada à Maurrin (40) et demande au maire d’interdire cette boucherie à ciel ouvert…

Monsieur le Maire,

Dimanche, Maurrin rejoindra pour la 1ère fois la liste des villes barbares où la torture et la mort sont données en spectacle.

Les arènes de votre ville, construites pour l’organisation de courses landaises, seront détournées de leur fonction pour perpétrer cette sanglante tradition espagnole, une novillada au cours de laquelle des veaux seront massacrés par des apprentis toreros.

Torturer un animal relève de la barbarie, prendre plaisir à ce spectacle de souffrance relève de la perversité… Dimanche, tortionnaires et pervers se donneront rendez-vous à Maurrin pour jouir de ces jeux du cirque.

Ces veaux ne comprennent rien à ce calvaire, appellent leur mère alors qu’ils subissent des sévices graves infligés par de jeunes sadiques, lâches, qui s’en prennent à des êtres sensibles. Les spectateurs de novilladas et corridas sont des dégénérés, quel exemple pour la jeunesse, quelle honte de laisser penser qu’on peut torturer un animal en toute impunité.

Monsieur le Maire, si vous avez une once d’empathie envers les animaux, d’humanité, il vous revient d’agir et faire interdire cette boucherie à ciel ouvert, vous en avez le pouvoir, c’est donc un devoir !

Christophe Marie
Directeur Pôle Protection Animale
Porte-parole Médias

imprimer

Partager