Sondage : 70 % des Français opposés à la captivité des cétacés dans les parcs aquatiques ! | Fondation Brigitte Bardot

Sondage : 70 % des Français opposés à la captivité des cétacés dans les parcs aquatiques !

À la veille de leur rencontre avec le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, l’association C’est Assez ! et les fondations 30 Millions d’Amis et Brigitte Bardot révèlent les résultats d’un sondage IFOP* exclusif sur la captivité des cétacés.

Depuis l’annulation pour vice de procédure par le Conseil d’Etat en janvier 2018 de l’ambitieux arrêté ministériel pris par Ségolène Royal en mai 2017 qui permettait l’interdiction de la reproduction des dauphins et des orques dans les delphinariums - ce qui signifiait à terme la fin de la captivité de ces animaux -, les associations de protection animale dénoncent un statu quo du gouvernement dont les cétacés sont les premières victimes.

 

Rencontre avec le ministre de l’Écologie

À la veille de leur rencontre avec le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy (12/12/2018), l’association C’est Assez ! et les fondations 30 Millions d’Amis et Brigitte Bardot ont souhaité montrer à quel point les Français veulent tourner définitivement le dos à la captivité des cétacés à des fins de divertissement. Les défenseurs des animaux demandent à la France de légiférer et de prendre des décisions audacieuses pour mettre fin à ces parcs, à l’instar de la Croatie, la Slovénie, l’Inde ou encore le Costa Rica. Pour nos organisations de protection animale, l’interdiction de la reproduction est non négociable, les Français y sont prêts et la demandent.

 

Les Français opposés à la captivité des cétacés...

Car si le sondage IFOP pour ces organisations de protection animale révèle que 7 Français sur 10 sont opposés à la captivité des dauphins et des orques dans des parcs aquatiques à des fins de divertissement, les quatre parcs aquatiques français (Marineland à Antibes, Planète Sauvage près de Nantes, le Parc Astérix à Plailly et le Moorea Dolphin Center à Tahiti) poursuivent leur « show » au mépris du bien-être animal.

 

... et très largement favorables à la création de sanctuaires marins

En parallèle, 86 % de nos concitoyens pensent que le gouvernement devrait au contraire encourager et accompagner la création de sanctuaires ou refuges marins pour accueillir ces cétacés captifs et les réhabituer à la vie sauvage. Une position sans appel. Pour Christine Grandjean, présidente de l’association C’est Assez ! : « Il est temps que la France soit courageuse en me1ant n à ces spectacles moyenâgeux et qu’elle perme1e enn à ces animaux de retrouver une vie plus proche de leurs besoins dans des refuges marins ».

 

Interdire la détention des ours polaires en France

Par ailleurs, interrogés sur la présence d’ours polaires dans les zoos situés dans des régions méditerranéennes, 82 % des Français y sont fermement opposés. Les trois organisations remettront à ce sujet au ministre de la Transition écologique et solidaire une pétition de plus de 210 000 signatures réclamant le transfert des ours Raspoutine et Flocke du Marineland d’Antibes (06) vers un parc davantage adapté à leur physiologie, dans le nord de l’Europe par exemple.

 

* Méthodologie : L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 996 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas après stratication par région et catégorie d’agglomération. Sondage réalisé en ligne du 20 au 21 novembre 2018.

 

Pour télécharger le communiqué de presse, cliquez ici.

 

Contacts médias :

C’est Assez ! : Christine Grandjean (06 74 03 89 77 / chgrandjean52@hotmail.com)

Fondation 30 Millions d’Amis : Christel Petit (06 14 43 11 72 / christel.petit@allegria.fr)

Fondation Brigitte Bardot : Brice Quintin (01 45 05 14 60 / brice.quintin@fondationbrigittebardot.fr)

imprimer

Partager