L'appel de la FBB à Mr. le maire Olivier Bianchi, pour faire de Clermont-Ferrand une ville respectueuse des animaux | Fondation Brigitte Bardot

L'appel de la FBB à Mr. le maire Olivier Bianchi, pour faire de Clermont-Ferrand une ville respectueuse des animaux

L'appel de la FBB à Mr. le maire Olivier Bianchi, pour faire de Clermont-Ferrand une ville respectueuse des animaux

 

Monsieur le Maire,

 

La venue à Clermont-Ferrand du cirque « la piste d’or » avec l’éléphante Maya, âgée de 55 ans, soulève une vague de protestations comme en témoigne la pétition de l’association le C.H.A.N.T. (Cohabitation Harmonieuse avec les autres Animaux et la Nature sur Terre) qui, en quelques jours, compte déjà plus de 70 000 signatures.

 

Exploitée depuis des décennies, Maya présente d’importants troubles et un affaiblissement général qui nécessiteraient une mise au repos. Aucun cirque ne pourra jamais offrir les conditions de vie dont les animaux ont besoin. Même nés en captivité, les ours, éléphants, tigres, lions, hippopotames, singes souffrent de détresse psychologique : automutilation, balancement incessant de la tête pour l’ours ou l’éléphant, allées et venues permanentes pour les félins, léchage à outrance pour les primates... Ils développent des pathologies liées au stress de la captivité pouvant générer un comportement dangereux.

 

Selon Kuntz, spécialiste des éléphants dans les cirques, la position assise chez l’éléphant, peut conduire à « un état grave qui peut entraîner la mort si les organes concernés par le prolapsus (intestins, vessie, utérus) subissent un étranglement et se nécrosen». Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres, le respect de l’animal passe aussi par le refus d’emprisonner la vie sauvage.

 

Nous souhaiterions que vous preniez conscience de la cruauté de ces exhibitions dans lesquelles la nature même de l’animal est inhibée, asservie pour le seul plaisir de l’homme.

 

De plus en plus de pays* prennent des mesures pour limiter et même interdire la présence d’animaux dans les cirques, des villes françaises suivent le même mouvement de progrès. Nous espérons que, sous votre influence, la ville de Clermont-Ferrand refusera à son tour la présence de cirque avec animaux et qu’elle annulera les représentations prévues du 14 au 21 décembre.

 

Ne soyez pas sourd à notre appel et à celui des nombreux signataires de la pétition qui vous est adressée, nous plaçons notre espoir en vous et vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, nos salutations distinguées.

 

Christophe Marie
Directeur Pôle Protection Animale.

 

(*) Allemagne, Autriche, Belgique, Brésil, Costa Rica, Danemark, Finlande, Inde, Israël, Liban, Portugal, Singapour, Suède, Mexique…

imprimer

Partager