Mont Faron... le zoo de la honte ! | Fondation Brigitte Bardot

Mont Faron... le zoo de la honte !

Prison animalière sur les hauteurs de Toulon

Dans le Var, il y a le zoo de Fréjus aux conditions de détention des animaux toujours précaires (notamment pour l’enclos des éléphants totalement inadapté aux besoins de l’espèce), il y a aussi le zoo du Mont Faron...

Ci-dessous, témoignage du Porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot adressé à la DDPP du Var :

"je me suis rendu il y a quelques jours au zoo du Mont Faron (Toulon) qui fait l’objet de plaintes régulières et dont les structures ne répondent ni aux normes minimales prévues par la directive européenne 1999/22/CE, ni à l’article L214-1 du code rural qui dispose que "tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce".

Danger pour les animaux et les visiteurs

Les "impératifs biologiques" des espèces emprisonnées dans cette ménagerie d’une autre époque ne sont pas pris en compte, les enclos sont tous vétustes, l’espace "offert" aux animaux est ridicule, inapproprié. Visiter ce zoo est à la fois une désolation au regard des conditions de vie des animaux, mais aussi un danger pour le public qui circule dans une décharge à ciel ouvert : objets tranchants, outils, produits chimiques laissés dans les allées sans surveillance…

L’accès difficile au site, par une voie étroite à sens unique, sans protection au bord d’un ravin, nous paraît rendre impossible toute évacuation du zoo en cas d’incendie (le Mont étant particulièrement exposé et régulièrement classé en zone de risque incendie "sévère") ou fuite d'un animal, ce qui n'aurait rien d'étonnant vu l'état des enclos.

Les autorités sont-elles aveugles ?

En sortant de cette prison délabrée, j’avoue ne pas comprendre qu’un tel établissement puisse être aujourd’hui encore ouvert au public. Comment les services d’Etat peuvent-ils tolérer les scandaleuses conditions de détention des animaux et les dangers encourus par les visiteurs ?

Fermeture administrative

Nous ne pouvons croire que la DDPP du Var ferme les yeux sur ce mouroir, cette tache qui surplombe la ville de Toulon… Il y a bien trop d’animaux dans cette ménagerie, détenus dans des conditions inacceptables, le personnel (invisible durant ma visite) n’est de toute évidence pas à la hauteur, nous souhaitons par conséquent qu’une fermeture administrative soit prononcée car il y a danger !

Notre Fondation peut apporter son aide pour la prise en charge et le placement dans des structures adaptées des animaux, mais comme ces décisions traînent généralement en longueur (sauf accident mais doit-on attendre qu’il s’en produise un ?) l’urgence est déjà de veiller à ce qu’il n’y ait aucune reproduction pour diminuer, naturellement et progressivement, le nombre de bêtes captives.

Christophe Marie"

 

Mont Faron

le zoo de la honte !

imprimer

Partager