Plus de 1 700 000 signatures pour une Europe sans Fourrure ! - Fondation Brigitte Bardot

N'achetez pas votre animal de compagnie, adoptez-le.

Actuellement les refuges de la Fondation Brigitte Bardot proposent 223 chiens et 447 chats à l'adoption.

GAVROCHE - 5 ans

Votre soutien financier permet à la Fondation de secourir les animaux en souffrance, les nourrir et les soigner en refuges.

Boutique

Mots d’animaux

Un ouvrage qui regroupe 420 expressions et proverbes utilisa ...

18 €
Un cri dans le silence

Best seller Ce livre choc que Brigitte Bardot a écrit seule ...

10 €
Retour

Plus de 1 700 000 signatures pour une Europe sans Fourrure !

Il y a environ un an, Eurogroup for Animal lançait l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) « Pour une Europe sans fourrure » afin de mettre un terme à la commercialisation et la production de fourrure en Europe. Clôturée quelques semaines avant la date officielle, l’initiative a récolté un nombre de signatures record, plus de 1 700 000 signatures à travers toute l’Europe pour mettre fin à cette cruauté.

Lancée en mai 2022, la pétition européenne a réuni plus de 80 organisations de protection animale et demande l’interdiction de l’élevage d’animaux de fourrure et de la mise sur le marché européen des produits à base de fourrure d’élevage.

 

Dès le premier jour, 50 000 signatures ont été enregistrées et la forte mobilisation collective a permis de parvenir à un total d’1.701.892 signatures, soit presque 200% de l’objectif nécessaire, envoyant ainsi un message fort à la Commission européenne : il est grand temps d’en finir avec la fourrure en Europe !  

Pourquoi interdire la production de fourrure ?

Depuis des années, la Fondation Brigitte Bardot se bat pour faire cesser cette cruauté inutile. Les animaux sauvages élevés pour leur peau vivent par milliers enfermés dans de petites cages en treillis métallique, disposées en longues rangées dans des hangars, parfois sous de simples abris de tôle ondulée. Ces élevages sont par ailleurs très polluants pour l’environnement. Ces conditions de vie totalement incompatibles avec leur nature engendrent des traumatismes les conduisant notamment à se jeter contre les barreaux ou à s’auto-mutiler. Puis les animaux finissent gazés, électrocutés ou empoisonnés avant d’être dépecés, parfois encore conscients. 

 

En France, la loi du 30 novembre 2021 visant à lutter contre la maltraitance animale a permis la fermeture de l’ensemble des élevages de visons, car elle interdit expressément l’élevage des animaux sauvages spécifiquement pour leur fourrure. C’est maintenant à l’Europe de faire évoluer la réglementation à ce sujet.

Quelles sont les prochaines étapes ?

La balle est désormais dans le camp de l’Europe. Chaque signature doit être examinée et validée pour être comptabilisée en vue du décompte final. Nul doute qu’avec une avance de 700 000 signatures, l’ICE aboutira !

Le processus parlementaire européen pourra ensuite commencer. La Commission européenne devra se saisir du sujet et disposera de 3 mois pour proposer une réponse concrète à cette attente dans la prochaine réglementation.

La FBB et les organisations de protection animale partenaires de l’ICE tiennent à remercier chaleureusement l’ensemble des citoyens qui se sont mobilisés pour aider à porter la voix des animaux. 

Les citoyens se sont exprimés, l’Europe doit se débarrasser de cette horreur qu’est la fourrure !

X