Chiens errants du Bélarus : la FBB rencontre le gouvernement

Chiens errants du Bélarus : la FBB rencontre le gouvernement

×
Envoyer

L'article a bien été envoyé, merci !

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux !

  • Réunion historique le lundi 10 juin 2019 : la FBB a été reçue par le gouvernement biélorusse pour changer le sort de milliers d’animaux. 

    Du fait d’une surpopulation de chats et de chiens errants, les animaux abandonnés du Bélarus connaissent un destin tragique. Après deux heures de discussion, l’arrêt des tueries pourrait bientôt être valide !

    BRIGITTE BARDOT AVAIT EXPRIMÉ SON ÉMOTION AU PRÉSIDENT DU BÉLARUS

    Suite aux signalements reçus à la Fondation Brigitte Bardot concernant l’abattage brutal de milliers de  chiens errants dans ce pays situé entre la Pologne et la Russie, la présidente de la FBB avait écrit une lettre ouverte au Président de la République Alexandre Loukachenko en novembre 2018.

    Cette lettre demandait :

    • l’élaboration d’une loi de protection animale,
    • l’arrêt des tueries,
    • la mise en place de campagnes de stérilisation.

    Ce courrier de Brigitte Bardot eut beaucoup de répercussions dans la presse et l’opinion publique – 800 biélorusses envoyèrent un courrier commun pour remercier la Fondation – et fut suivi d’une prompte réponse par le biais du ministre des Affaires Etrangères.

    La Fondation Brigitte Bardot avait alors été accueillie par l’Ambassadeur, Monsieur Pavel Latushka, qui lui avait remis la réponse très encourageante du ministre des Affaires Étrangères, remerciant notre présidente pour ses « précieux conseils ».

    Découvrez cette lettre qui pourrait sauver la vie de milliers de chiens abandonnés à leur triste sort :

    Paris, le 27/11/2018

    Monsieur Alexandre Loukachenko
    Président de la République du Bélarus
    Rue K.Marx 38
    Minsk, 220016
    Bielorussie

    Lettre ouverte à Monsieur le Président,

    Les animaux et particulièrement ceux des rues souffrent et meurent d’une manière si cruelle en Biélorussie que de plus en plus de voix outrées s’élèvent et s’adressent à ma Fondation. Capturés avec des appâts empoisonnés, tirés au fusil parfois en présence d’enfants, soumis sauvagement au diktat irrationnel et inhumain des autorités et services corrompus… les animaux des rues ont un destin qui scandalise et émeut au sein de l’Union Européenne. L’image de votre pays est très détériorée et seul un changement radical et prompt pourra y remédier.

    Je vous supplie Monsieur le Président de faire le nécessaire pour que l’argent dépensé pour capturer et tuer soit reversé pour des programmes de stérilisations en collaboration avec les protecteurs locaux et des dispensaires/refuges pour les animaux malades ou en attente d’adoption. Notre expérience pourra vous guider dans ce processus. Une loi de protection animale avec des sanctions sévères pour les maltraitances doit être élaborée sans délai. Les protecteurs des animaux doivent être entendus et participer à cet effort humaniste de gestion responsable des animaux errants, le seul capable d’avoir des effets durables et de pouvoir intégrer votre pays à une politique européenne de respect global pour l’homme, la nature et les animaux.

    J’attends de vous une réponse prompte et positive et je suis prête à envoyer un représentant de ma Fondation pour ouvrir la voie à une vision et une gestion sans souffrance de la surpopulation canine et féline.

    Je suis passionnée de tout ce qui est votre folklore, vos traditions. Alors, ayez du courage, ne me décevez pas !

    Avec tout mon espoir,

    Brigitte Bardot
    Présidente

    Copie à :
    – Monsieur Sergueï Rumas, Président du Conseil des Ministres
    – Monsieur Vladimir Andreytchenko, Président de la Chambre des Députés

    Crédit photos : Martha Udovichenko

  • Fermer le menu
    X