COVID-19 : LA FBB INTERVIENT AUPRÈS DU MINISTÈRE DE L’AGRICULTURE POUR ASSURER LE NOURRISSAGE DES CHATS ERRANTS !

COVID-19 : LA FBB INTERVIENT AUPRÈS DU MINISTÈRE DE L’AGRICULTURE POUR ASSURER LE NOURRISSAGE DES CHATS ERRANTS !

×
Envoyer

L'article a bien été envoyé, merci !

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux !

  • La Fondation Brigitte Bardot finance de très nombreuses stérilisations de chats errants en France (budget annuel d’environ 800 000 €) afin d’endiguer leur prolifération. Mais avec les mesures de confinement imposées aux Français, l’inquiétude est vive auprès des protecteurs des chats libres.

    Peut-on continuer à nourrir les chats errants ?

    fondation brigitte bardot confinement coronavirus questions reponses animaux domestiques

    Tout d’abord, et c’est important de le rappeler, nourrir les animaux errants, y compris au sein de colonies de chats stérilisés, n’est pas autorisé en France.  « Il est interdit de jeter ou de déposer des graines ou nourriture, en tous lieux ou établissements publics, susceptibles d’attirer les animaux errants  » précise l’article 120 du règlement sanitaire départemental.

    Globalement, il y a une bonne tolérance et peu de procès-verbaux, mais notre Fondation travaille actuellement à rendre cohérentes les dispositions prévues par le Code rural (possibilité de remettre sur le terrain des chats stérilisés) avec celles du règlement sanitaire départemental.

    , qui doit impérativement, faire l’objet d’une révision pour intégrer cette notion de soins aux animaux errants stérilisésLa mission « Animaux domestiques », qui a été confiée au député Loïc Dombreval, président du groupe d’études « Condition animale » à l’Assemblée nationale, offre l’opportunité d’apporter les modifications nécessaires.

    PRÉSERVER LE bien-être animal pendant le confinement

    fondation brigitte bardot confinement coronavirus questions reponses animaux domestiques

    Dans l’immédiat, et durant la période de confinement, il nous semble (mais ce n’est qu’une interprétation) que le point de l’attestation de déplacement dérogatoire concernant les « Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés (…) aux besoins des animaux de compagnie » permet effectivement d’assurer le nourrissage des chats libres

    Vous pouvez télécharger ici l’attestation de déplacement (pdf) ou sur le site du gouvernement

    Si la dérogation n’avait dû couvrir que les promenades de chiens, cela aurait été précisé. Les jardins, parcs et cimetières ayant été pour la plupart fermés, il est possible de laisser la nourriture aux abords de ces lieux de vie des chats errants.

    Important :

    La FBB a demandé un éclaircissement au ministère de l’Agriculture, en rappelant la nécessité d’assurer les soins des animaux stérilisés, suivis par des protecteurs de terrain. Nous attendons que le gouvernement français prenne sans délai une décision, la situation de certains chats étant plus que précaire. 

    Actuellement, beaucoup de protecteurs doivent payer une amende, alors qu’ils assurent la survie de chats dont l’existence dans la rue est déjà une immense détresse. À ce propos, nous saluons la décision de l’Espagne et de l’Italie, qui n’ont pas oublié les vulnérables chats errants dans leur dérogation. Le nourrissage des colonies de chat est en effet inclus dans la liste des activités essentielles ! 

    Bon courage à tous !

    Christophe Marie, Porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot, mardi 17 mars 2020
    Crédits photos : Fondation Brigitte Bardot, Pixabay.
  • X