N'achetez pas votre animal de compagnie, adoptez-le.

Actuellement les refuges de la Fondation Brigitte Bardot proposent 196 chiens et 416 chats à l'adoption.

Apple 2 ans

Votre soutien financier permet à la Fondation de secourir les animaux en souffrance, les nourrir et les soigner en refuges.

Retour

Conseils adoption : Accueillir un chat

Depuis des années, la Fondation Brigitte Bardot se bat contre les abandons. Chaque année, des milliers d'animaux sont délaissés en France. Vous pouvez changer la vie d'un chien ou d'un chat en l'adoptant ! Voici des conseils pour bien l'accueillir chez vous !

Des refuges saturés

Tout au long de l’année, et encore plus durant les vacances d’été, des milliers d’abandons ont lieu en France. 

Les animaux sont déposés dans des refuges ou pire, dans des bois, sur des parkings, aires de repos… 

En parallèle, de nombreuses personnes continuent à se tourner vers les animaleries et les petites annonces en ligne afin de trouver un animal. 

La stérilisation et l’adoption permettent de réduire la souffrance animale. Vous avez décidez d’adopter un chat au sein de l’Arche de BB ? Découvrez nos conseils pour l’accueillir au mieux dans votre domicile ! 

Accueillir un chat

ACCUEIL / HABITAT

Votre nouveau compagnon risque d’être perturbé par son nouveau lieu de vie. Laissez-le se familiariser avec votre famille, son environnement et ses potentiels congénères. Laissez-le sortir de lui-même de sa cage de transport. Le chat est très territorial, et non grégaire. Pour lui, il y a un endroit pour jouer, un endroit pour dormir, un endroit pour ses besoins, un autre pour “être tranquille”, etc. Aménagez-lui ces différents espaces !

Il apprécie pouvoir profiter d’un arbre à chat pour sauter de plateforme en plateforme et observer la maison depuis le sommet. Et si vous êtes en appartement, le lieu phare est devant la fenêtre afin qu’il puisse voir les oiseaux.

Jouez régulièrement avec votre chat : cela renforce vos liens et évite des problèmes de comportement. Servez-vous de jouets comme des plumes, une souris en peluche ou une simple boule de papier. Il adore également les objets contenant de l’herbe à chat ou de la valériane. Évitez les lasers ! 

Si vous avez d’autres animaux, procédez par étapes pour les aider à se familiariser, ne forcez pas les rencontres. Organisez la présentation dans une pièce ouverte et ne les laissez pas sans surveillance. 

Rien ne vaut un jardin clôturé où le chat peut s’ébattre en liberté et exprimer ses instincts de chasseur. En appartement, mieux vaut prévenir tout mauvaise chute en protégeant vos fenêtres à l’aide d’un filet ou d’un grillage. Attention également aux fenêtre oscillo-battantes dans lesquelles les chats se coincent parois. 

ALIMENTATION

Une transition alimentaire doit être faite entre la nourriture du refuge et la vôtre, pendant une semaine, afin d’éviter des problèmes digestifs. Les changements d’alimentation mais également d’environnement peuvent perturber votre compagnon ; diarrhées, refus de manger… N’hésitez pas à contacter le refuge et votre vétérinaire si cela dure plus de 48h. 

Le chat préfère souvent se nourrir en petite quantité tout au long de la journée. Croquettes : demandez conseil à votre vétérinaire car les produits bon marché manquent souvent de nutriments essentiels et peuvent créer de graves problèmes de santé. Un chat peut nécessiter des aliments spécifiques selon sa santé et pathologie. Contrairement aux idées reçues, le lait n’est pas bon pour le chat qui ne digère pas le lactose. Il a plutôt besoin d’une eau fraîche en permanence et d’une gamelle nettoyée régulièrement. 

LITIÈRE

Il est essentiel d’avoir plusieurs litières si avez plus d’un chat. Les éthologues conseillent 1 bac + 1 par chat (si vous avez 2 chats, il faudra 3 bacs). Assurez-vous de les nettoyer tous les jours : une litière souillée va l’encourager à faire ses besoins ailleurs. Il est impératif de la changer entièrement et de la désinfecter une fois par semaine. Un incident à côté de la litière est un signe que votre chat souhaite vous dire quelque chose (problème de santé, infection urinaire…). Ne pas hésitez à l’emmener chez le vétérinaire.

Il est essentiel de bien séparer le coin “nourriture” et le “coin litière”. Encre une fois, la notion de territoire est primordiale pour les chats. 

STÉRILISATION

Cette intervention est essentielle. Chez le mâle, elle évitera la fugue et le marquage du territoire avec l’urine ; chez la femelle, une gestation non désirée, le cancer des ovaires ou la matrice. Elle permet ainsi d’augmenter son espérance de vie, qui est en moyenne de 10 ans pour un chat non stérilisé et de 14 à 18 ans pour un chat stérilisé. En outre, stériliser votre animal avant ses premières chaleurs d’éviter la reproduction d’une espèce qui surpeuple déjà les refuges.

ATTENTION
L’identification est obligatoire en France pour les chats nés après le 1er janvier 2012. Elle est d’autant plus importante qu’elle vous permettra de retrouver votre compagnon s’il est perdu. En fourrière, un animal non identifié risque l’euthanasie. 

HYGIÈNE ET SOINS

  • Brossage : Lors de leur toilette, les chats avalent de nombreux poils qui s’accumulent dans l’estomac et perturbent leur transit intestinal, ce qui provoque des vomissements. Démêlez quotidiennement leur fourrure à l’aide d’une brosse ou d’un peigne adapté. Le brossage permet également d’examiner le chat pour détecter l’apparition de parasites, grosseurs, blessures ou irritation.

  • Parasites : Les puces s’éliminent facilement avec un traitement sous forme de collier ou de pipette. Une tique doit être retirée avec sa tête à l’aide d’un crochet acheté en clinique vétérinaire. Enfin, votre compagnon doit être vermifugé 2 à 4 fois par an afin d’empêcher la formation de vers dans l’organisme ou, s’il y en a, de les tuer.

  • Dents : Vous devez demeurer attentif pour déceler une possible anomalie : mauvaises haleine, gencives enflammées, tartre jaunâtre, bave, difficultés à s’alimenter sont des signes qui doivent conduire à une consultation vétérinaire.

  • Oreilles : Ses oreilles doivent toujours rester propres sans sécrétion de cérumen épais, ni odeur désagréable.

  • Griffes : Griffer fait partie du comportement normal d’un chat, il laisse son empreinte olfactive. Mettez à sa disposition un ou plusieurs griffoir(s). Vous pouvez également couper ses griffes régulièrement avec un coupe-griffes adapté : pressez doucement les coussinets entre le pouce et l’index pour faire sortir la griffe, coupez uniquement la pointe transparente qui ne contient pas de vaisseaux. Il est strictement interdit de faire pratiquer l’ablation des chiffres sur un chat (Convention Européenne pour la protection animale).

NOS CONSEILS
Pour prévenir des maladies et adapter son alimentation si nécessaire, prévoyez une visite annuelle chez le vétérinaire. Pour les chats âgés, prévoyez une visite 2 fois par an.

X