Départ en vacances : Comment bien voyager avec son animal de compagnie ?

Départ en vacances : Comment bien voyager avec son animal de compagnie ?

×
Envoyer

L'article a bien été envoyé, merci !

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux !

  • Source de stress pour les animaux, une attention particulière doit être portée à votre animal lorsque vous partez en vacances. Quel que soit le mode de transport, nos animaux ne sont pas habitués aux longs trajets et aux changements d’environnement.

    Pour leur permettre de voyager en toute sérénité, voici quelques bons conseils.

     

    Si vous voyagez en voiture :

    Avant le départ, veillez à ce que votre animal soit bien identifié et que ses vaccins soient à jour. Il est recommandé de traiter votre animal contre les parasites internes et externes. En plus des puces, tiques ou vers, votre chien devra être protégé contre la leishmaniose, selon votre destination. Cette maladie est transmise par de petits moustiques qui sévissent surtout dans le sud de la France. N’oubliez pas de munir votre animal d’une médaille à son collier. Celle-ci aura toutes les informations nécessaires immédiatement pour vous contacter !

    Tout d’abord, prévoyez de l’eau et une gamelle, plus le voyage est long, plus il faut en prévoir ! Les animaux sont plus sensibles aux fortes chaleurs et les trajets peuvent devenir très pénibles pour eux. Vérifiez bien que votre animal soit bien ventilé et surtout bien à l’ombre.

    Faites des pauses régulièrement pour le promener et lui faire prendre l’air (attention, les aires d’autoroutes ne sont pas des aires de jeux, votre animal peut être stressé par la foule et les bruits. Toujours le maintenir bien attaché avec un collier, une laisse ou un harnais.

    Votre animal ne doit pas être en liberté dans la voiture et doit donc impérativement être transporté de manière sécurisée. Votre animal, en tant que tel, constitue également un passager. Il est donc obligatoire par la loi de l’attacher, au minimum, avec une ceinture de sécurité spécifiquement adaptée. En effet, en cas de freinage brusque, il peut, comme tout autre passager, être projeté vers l’avant du véhicule. Il peut non seulement être blessé mais il peut également blesser les autres passagers du véhicule. C’est pourquoi l’attacher est essentiel. Il peut aussi être séparé de l’avant du véhicule par une grille de protection ou un filet de protection. La caisse de transport peut être également un bon compromis, à condition bien sûr qu’elle soit sanglée à vos sièges ou dans le coffre.

    Important, ne pas laisser votre chien sortir sa tête de la voiture en roulant. C’est mignon mais ce n’est pas bon pour les oreilles (les otites) et les yeux !

    DANGER DE MORT : Il ne faut jamais laisser votre animal seul dans la voiture même 5 minutes quand il fait très chaud, même si la voiture est à l’ombre ou avec les fenêtres entre ouvertes !

    Si vous voyagez en train : 

    Les animaux doivent aussi payer leur billet de train et le prix diffère selon le gabarit.

    Côté nombre, vous pourrez voyager avec maximum 2 animaux ou 2 contenants maximum par passager.

    Si votre compagnon pèse moins de 6 kg, il doit voyager dans un sac ou dans un panier (45x30x25cm maximum) et doit être placé sur vos genoux ou à vos pieds. Son billet coûte 7 €. Prévoyez-lui une petite couverture pour plus de confort !

    Au-delà de 6 kg, il doit être muselé durant toute la durée du trajet et voyagera à vos pieds. Attention la muselière ne devra pas être trop petite et devra lui permettre de respirer. Entraînez-le à la porter quelques jours avant le trajet en train, surtout si votre chien n’y est pas habitué. Son billet coûtera la moitié du prix d’un billet plein tarif.

    Il faut savoir qu’aucun espace dédié, service ou aménagement n’est prévu pour votre animal que ce soit à bord du train ou dans les gares ! Il est donc important que votre animal ait mangé son dernier repas environ 12 heures avant le départ. Il n’aura pas la nécessité de faire ses besoins pendant le voyage. Promenez-le avant d’entrer dans la gare afin qu’il puisse se dégourdir les pattes.

    Dans tous les cas, votre compagnon doit toujours être tenu en laisse ! Ainsi, vous gardez le contrôle en cas de situation imprévue !

    Et n’oubliez pas une gamelle d’eau de voyage très pratique et indispensable !

    Si vous voyagez en avion : 

    En cabine :

    Pour voyager en cabine, votre animal doit être placé dans une caisse ou un sac de transport pour chien ou chat d’une taille maximale de 40 cm x 24 cm x 20 cm et ne pesant pas plus de 8 kg. Veillez à ce qu’ils soient bien aérés afin de permettre à votre animal de bouger et de s’allonger. Chaque passager ne peut voyager qu’avec un seul animal.

    Il voyagera ainsi à vos pieds, placé sous le siège devant vous. Votre animal ne doit en aucun cas sortir de son sac pendant la durée du vol. Aussi, à  cause de la climatisation, il fait souvent frais dans les avions. En mettant une couverture placée de moitié sur la cage de transport, vous protégez votre chat ou petit chien des courants d’air.

    En soute : 

    Les animaux entre 8 et 75 kg doivent obligatoirement voyager en soute dans la limite de 3 animaux maximum par passager. 

    Il n’y a pas de risque particulier à faire voyager son chien en soute. En effet, les soutes d’avions sont climatisées et pressurisées, et les cages homologuées par les compagnies aériennes, ce qui crée des conditions très sûres pour l’animal. La température est généralement adaptée durant le voyage. Elle varie aux alentours de 20°C, donc pas de panique !

    Attention cependant aux chiens au nez retroussé qui peuvent souffrir de difficultés respiratoires en vol. Leur museau plat ne leur permet pas de faire circuler l’air normalement comme les autres chiens, ce qui est dangereux pour leur santé.

    Dans leur cage, veillez bien à lui fournir de l’eau pour le voyage mais attention, une simple gamelle risque, de se renverser pendant le vol. Opter pour une gourde bien fixée à la grille de la cage comme pour les rongeurs… Pensez aussi à mettre une alèse jetable où un tapis imperméable au fond de sa cage, car il ne pourra pas sortir faire ses besoins… Il faut notamment que le chien puisse se tenir debout à l’intérieur et puisse se retourner s’il le souhaite sans problème.

     

    Mettez-lui aussi quelques jouets qui lui permettront de s’occuper, surtout si le trajet dure longtemps. Un jouet canin creux que vous pourrez remplir de pâté ou  fromage à tartiner devrait l’occuper un petit moment ! Pensez également à mettre un coussin ou couverture confortable au fond de la cage pour que votre chien se sente à l’aise pendant le voyage. Ne laissez par contre ni laisse ni harnais ni collier ou muselière, rien qui puisse causer un accident par étranglement.

    Dernier conseil, pensez à coller un complément d’identification sur la cage de transport. Il y aura déjà une étiquette apposée par l’aéroport mais vous pourrez rajouter : votre nom et le nom de votre chien, le numéro de puce électronique ou de tatouage, votre numéro de téléphone et votre destination ( en n’oubliant pas de préciser les escales s’il y en a durant le vol).

    Quoi qu’il en soit, renseignez-vous avant de partir, demandez conseil auprès des compagnies aériennes ou ferroviaires et consultez votre vétérinaire.