JO 2024 : La FBB appelle Gérald Darmanin à protéger les chiens de sécurité - Fondation Brigitte Bardot

N'achetez pas votre animal de compagnie, adoptez-le.

Actuellement les refuges de la Fondation Brigitte Bardot proposent 221 chiens et 388 chats à l'adoption.

TINO - 10 ans

Votre soutien financier permet à la Fondation de secourir les animaux en souffrance, les nourrir et les soigner en refuges.

Boutique

Stylo LOVE ANIMALS

Léger et pratique, les petits et grands l'adorent !  Vendu ...

5.9 €
Autocollant Fondation Brigitte Bardot

Autocollant rond de 10 cm de diamètre, en blanc ou bleu ven ...

1 €
Retour

JO 2024 : La FBB appelle Gérald Darmanin à protéger les chiens de sécurité

À l’approche des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, la Fondation Brigitte Bardot est plus inquiète que jamais concernant le sort qui sera réservé aux chiens utilisés comme outil de travail pendant cette période exceptionnelle… Reproduction et vente illégale de chiens destinés à la sécurité, activités clandestines de dressage et de gardiennage, conditions de travail et de détention inadaptées et maltraitantes, abandon (ou pire) des chiens qui auront été utilisés par opportunité pour satisfaire une demande temporaire pour la surveillance des biens et des personnes… Les sujets de préoccupation sont nombreux, dans un contexte déjà critique concernant les bergers malinois, sur lesquels les actes de maltraitance sont en hausse depuis quelques années, et dont la Fondation Brigitte Bardot redoute une recrudescence encore plus forte ces prochains mois.

Le ministre de l’Intérieur l’a bien compris en mettant en place la nouvelle carte “Surveillance grands évènements”, ces événements sportifs sont autant d’opportunités pour les activités de gardiennage et de sécurité en France… Nul doute que nombreux sont ceux qui voient également dans ce contexte une occasion parfaite pour exploiter les chiens dits « de sécurité » sans se préoccuper de leur sort une fois l’effervescence retombée.

Pourtant, en mars dernier, la Fondation Brigitte Bardot alertait le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau, aux côtés d’autres organisations de protection animale, sur la situation alarmante des bergers malinois : victimes d’un effet de mode et/ou utilisés pour des activités plus ou moins légales de sécurité, ces chiens au physique athlétique figurent actuellement au rang des principales cibles des actes de maltraitance et des abandons.  Une situation déjà intenable pour les refuges animaliers et qui risque de s’aggraver dans les prochains mois, si rien n’est fait pour contrôler et encadrer strictement la reproduction de ces chiens et leur utilisation dans le cadre de la protection des biens et des personnes.

La FBB a donc tenu à alerter le ministre de l’Intérieur par courrier, l’appelant notamment à « prendre toutes les dispositions nécessaires afin de prévenir et de réprimer la prolifération d’activités clandestines de sécurité cynophile » et « à publier, en amont des JO 2024, un texte réglementaire encadrant précisément les conditions de travail mais également de détention » des chiens utilisés pour la surveillance – une exigence prévue par la loi depuis 2012, mais qui n’a jamais été mise en œuvre par le gouvernement… !

« La situation des chiens de type bergers malinois, communément utilisés pour les activités de gardiennage, est déjà alarmante et les associations de protection animale, qui reçoivent chaque jour des signalements de maltraitance les concernant, ont récemment tiré la sonnette d’alarme auprès du ministre de l’Agriculture à ce sujet. À l’approche des JO 2024, il est urgent que Gérald Darmanin, ministre sensible à la condition animale, mette en place des garde-fous efficaces pour éviter que ces chiens ne soient les outils et les victimes d’un business juteux, légal ou clandestin, développé par opportunité autour de cet événement sportif » déclare Christophe Marie, directeur adjoint et porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot.

X