La Fondation BB en chiffres - Fondation Brigitte Bardot

N'achetez pas votre animal de compagnie, adoptez-le.

Actuellement les refuges de la Fondation Brigitte Bardot proposent 223 chiens et 447 chats à l'adoption.

SOLO - 3 ans

Votre soutien financier permet à la Fondation de secourir les animaux en souffrance, les nourrir et les soigner en refuges.

Boutique

MINI STYLO

Un joli petit stylo que vous pourrez emmener partout ! Idéa ...

3 €
Flexipince

Grâce à son fil flexible enroulable, cette pince se pose o ...

3 €

L'organisation de la Fondation

Avec la création de sa Fondation en 1986, reconnue d'utilité publique en 1992, Brigitte Bardot s'est entourée d'une équipe et d'outils lui permettant de mener son combat pour la cause animale, en France et partout dans le monde.

Le combat d'une vie

Au début des années 1960, BB est déjà une icône du cinéma, connue du monde entier par ses seules initiales. En 1962, Brigitte Bardot a 28 ans et se fait pour la première fois l’ambassadrice des animaux en dénonçant publiquement la souffrance des bovins égorgés dans les abattoirs sans étourdissement. 

C’est à la télévision, dans la rubrique “Avocat d’un soir” de l’émission “Cinq colonnes à la une”. Son intervention aura une grande répercussion et entraînera une modification de la réglementation française et européenne.

Lire la vidéo

Cinq ans plus tard, Brigitte Bardot dit adieu au grand écran pour consacrer sa vie à la cause animale. Pionnière dans cet engagement trop souvent méprisé, elle sera la voix des sans-voix, les animaux.

En 1977, accompagnée de l’écologiste suisse Franz Weber, Brigitte Bardot brave le gouvernement canadien et les chasseurs de phoques et se fait déposer en hélicoptère sur la banquise de Blanc-Sablon. Ses photos avec un bébé phoque dans les bras auront un retentissement mondial.

Au-delà de ces actions percutantes, la création de la Fondation Brigitte Bardot en 1986 à Saint-Tropez, va lui permettre de s’entourer d’une équipe et de mener des actions sur tous les fronts pour protéger et sauver les animaux.

La Fondation est reconnue d’utilité publique en 1992 et le Dalaï Lama en devient membre d’honneur en 1995. 

Fondation Brigitte Bardot chasse phoque
Fondation Brigitte Bardot dalai lama
Fondation Brigitte Bardot protection animale

Notre conseil d'administration

La Fondation est administrée par un conseil d’administration qui compte trois ministères de tutelle (Intérieur, Environnement, Agriculture), garants de la bonne affectation des fonds. Les autres administrateurs sont nommés pour leur engagement et leurs compétences professionnelles mis au service de la cause animale. 

NOTRE ÉQUIPE

Notre équipe : près de 300 salariés et 600 délégués et enquêteurs répartis sur le territoire

>> Cliquez ici pour découvrir notre organigramme

Bilan financier 2023

Toutes les actions de protection animale réalisées par la Fondation ont été rendues possibles grâce aux ressources reçues, s’élevant à 39.2 M€, principalement issues de legs (35.2 M€). Cela témoigne de la grande confiance des testateurs envers l’utilisation des fonds et nos actions.

Les dépenses de l’année 2023 se sont élevées à 35 M€ :  86 % pour la protection animale directe (75 % France, 10% international et 1 % de fonds dédiés.), 4 % en frais de fonctionnement, 3 % d’actions de sensibilisation, 2 % d’actions juridiques contre la maltraitance, 5 % de frais de recherche de fonds

En 2022, la Fondation Brigitte Bardot s’est concentrée sur la recréation d’un réseau de députés « amis » pour soutenir et défendre nos combats, particulièrement durant les élections législatives. En 2023, ces efforts de plaidoyer politique commencent à porter leurs fruits avec plusieurs initiatives concrètes :

 

* Interdiction des colliers étrangleurs, électriques et à pointes : Une proposition de loi a été adoptée à l’Assemblée Nationale avec un soutien majoritaire. Bien que la loi n’ait pas encore été inscrite à l’ordre du jour du Sénat, elle est soutenue par une campagne digitale.

* Débat parlementaire sur les foires et marchés de chiens et chats : À la suite d’une enquête avec des caméras cachées révélant de nombreuses infractions, un débat est en cours pour interdire ces événements.

 

La FBB reste engagée dans la mise en œuvre de la loi de novembre 2021 contre la maltraitance animale, collaborant avec la CNCFSC (Commission Nationale Consultative pour la Faune Sauvage Captive) et en investissant dans des structures d’accueil pour les animaux de cirque. La FBB participe aussi activement aux travaux de l’OCAD (Observatoire de la Protection des Animaux de Compagnie, via une saisine sur les chiens de type molossoïde et berger malinois.

 

Pour renforcer la loi de 2021 sur la gestion des animaux et la valorisation des initiatives municipales, la FBB a participé pour la première fois au Salon des maires, un événement crucial pour les décideurs politiques.

À la suite de l’enquête choc très médiatisée révélée en décembre 2022 sur les maltraitances à la Foire chevaline de Maurs, la FBB a maintenu sa pression, ce qui a permis de renforcer les contrôles et d’améliorer l’état des équidés. Cependant, l’objectif d’interdire cette foire, par laquelle transitent 2 000 chevaux par an d’Espagne vers l’Italie pour l’abattoir, n’est pas encore atteint.

 

En ce qui concerne la nécessité d’une action politique sur la question animale, une étude IFOP financée par la FBB révèle que 75 % des Français estiment que le gouvernement ne s’engage pas suffisamment et 82 % se déclarent favorables à une délégation interministérielle dédiée à la condition animale. Au cours de l’année, huit lettres ouvertes signées par la Présidente ont été publiées, dont quatre adressées au gouvernement, et 24 communiqués de presse ont été diffusés.

Enquêtes et Condamnations

Le service juridique de la Fondation a lancé 1600 enquêtes en 2023, aboutissant à la saisie de 1778 animaux , 470 CPC et à 57 condamnations pour maltraitance, avec 77 000 € de dommages et intérêts. Environ 30 000 signalements ont été traités, représentant 118 courriels et courriers par jour.

Sauvetages

Fin 2023, la Fondation comptait près de 11 000 animaux pris en charge, dont :

 

* 7316 animaux de ferme

* 1247 équidés

* 350 animaux sauvages

* 100 nacs

* 200 volailles

* 1830 animaux de compagnie

 

Parmi les sauvetages notables :

 

* 100 chihuahuas d’un élevage non déclaré.

* 450 bovins saisis chez un ancien candidat de “L’amour est dans le pré”.

* 300 moutons saisis sur des sites clandestins lors de sacrifices de l’Aïd el-Kébir.

* 2 tigresses sauvées des bombardements d’Ukraine, accueillies au refuge de l’Arche. Un évènement très médiatisé grâce à  la présence de  Raphaël Mezrahi qui a cofinancé le rapatriement.

Adoption Responsable

La FBB a facilité l’adoption de 232 chiens et 194 chats en 2023, dont 82 avec des pathologies lourdes ou handicapés. Les frais vétérinaires et d’alimentation pour plus de 1000 chiens et chats en familles d’accueil se sont élevés à plus de 450 000 €, couverts jusqu’à la fin de vie des animaux.

Lutte contre les Abandons : N’achetez pas, Adoptez !

Une campagne contre les abandons estivaux, relayée par 250 influenceurs, a généré 4 millions de vues et 80 000 likes et diffusée ensuite sur TF1, BFM TV et France 5.

 Des initiatives médiatiques ont eu un fort impact, comme celle des rugbymen du Stade Français qui ont présenté 20 chiens à l’adoption. Clément Beaune, alors ministre des Transports, s’est exprimé sur les abandons et l’importance de l’adoption. De plus, des messages incitant à l’adoption, diffusés par des personnalités influentes, ont atteint 1 305 791 vues et obtenu 49 507 likes.

Accueil des Animaux

Pour accueillir tous ces animaux, nos quatre sites sont constamment en travaux et s’agrandissent. En 2023, deux opportunités immobilières majeures ont été réalisées :

 

* Achat de la propriété contiguë au site de Bazoches (7000 m²)

* Achat de la propriété contiguë au site de la Mare Auzou (7 ha)

 

Nous avons élargi notre flotte automobile à 75 véhicules, incluant des acquisitions spécifiques pour le transport d’animaux (bétaillères, vans, tracteurs, etc.) et avons racheté 11 véhicules arrivés en fin de leasing.

Finances et Ressources Humaines

En 2023, la Fondation a maîtrisé ses emplois malgré la hausse des coûts de nourriture, frais vétérinaires et énergie. Avec 85 % des fonds utilisés pour la mission sociale et seulement 4 % pour les frais de fonctionnement, les principaux postes de dépense incluent les frais vétérinaires (6,8 M€), de pension pour accueillir et héberger près de 7500 animaux principalement de fermes et équidés (5,3 M€) et de nourriture (2,7 M€). La masse salariale brute est répartie entre 209 employés dévoués qui se relayent 7j/7 pour veiller sur tous nos rescapés.

Ressources

La Fondation bénéficie principalement de la confiance de ses légataires, avec 90 % des ressources provenant des legs, totalisant 35,2 M€ en 2023.

La FBB n’a pas de politique d’appel à dons, ce sont son travail et son éthique qui génèrent ses ressources et inspirent confiance. Seul un mailing auprès de nos 91 503 donateurs est réalisé en fin d’année, générant près de 455 000 €. Le total des dons de l’année a augmenté de 4 %, atteignant 2,7 millions d’euros.

Aides internationales

La FBB a opéré dans 34 pays sur 5 continents avec un budget de 3 M€. Elle soutient les associations locales, met en place des campagnes de stérilisation, et effectue du lobbying.

 

Elle a ainsi pu soigner et stériliser plus de 35 000 chiens et chats, et soigné ou relâché 2250 animaux sauvages de 150 espèces différentes avec un impact sur des centaines d’autres espèces.

Réseaux de Communication

La Fondation reste très active en ligne, avec 350 000 connexions sur son site ,123 000 visites sur son site adoption, et une forte présence sur Instagram (115.910 followers), Twitter (47.426), Facebook (349.134), YouTube (15.257), ainsi qu’à travers ses newsletters (115.000 abonnés) et publications (37.770 abonnés à l’info journal et 43.515 au juniors).

 

La FBB continue de se battre chaque jour pour la cause animale, grâce au soutien et à la générosité de ses donateurs et à l’engagement de ses équipes.

Partenaire institutionnel :

Crédit photos : © Fondation Brigitte Bardot

[Ne pas supprimer – support HTML]

Bilan Financier 2022

Toutes les actions de protection animale menées par la Fondation ont été possibles que grâce aux ressources reçues de 33.75 M€ issues principalement de legs (30 M€) ce qui confère la grande confiance des testateurs envers l’emploi des fonds et nos actions.
On constate aussi une augmentation des Assurances-vie +32%.

Le service successions a reçu 404 dossiers d’intentions de legs et ouvert 184 dossiers de legs.
2.6M€ de dons ont été reçus et 110K€ de subvention du ministère de l’Agriculture pour le plan « France relance ».

Les dépenses de l’année 2022 se sont élevées à 29.86 M€ :  84 % pour la protection animale directe (75 % France, 9 % international), 4 % en frais de fonctionnement, 4 % d’actions de sensibilisation, 3 % d’actions juridiques contre la maltraitance, 4 % de frais de recherche de fonds et 1 % de fonds dédiés.


 

FRANCE

 

L’arche de BB, c’est plus de 10.000 animaux (800 chiens, 1400 chats, 1170 équidés, 800 chèvres, 300 volailles, 1600 bovins, 280 cochons, 3500 moutons, 100 daims, biches, Cerfs, 200 lapins, 90 Nacs).
Au cours de l’année, la FBB a effectué 2400 sauvetages (env. 500 chats, 300 chiens, 700 moutons, 330 vaches, 250 volailles, 140 chevaux, 135 chèvres, 21 cochons etc…) plus de 60% issus de maltraitance dont 30 à 40% pour sévices graves. Comme chaque année aussi, près de 400 moutons ont été recueillis par la FBB avec les forces de l’ordre sur des sites d’abattages clandestins lors de l’Aïd El Kébir (notamment dans l’hérault et bouches du Rhône).

 

Nos Refuges : La fondation compte 4 refuges, tous aménagés et pensés dans le seul but du bien-être des animaux recueillis. Dans tous nos refuges, les animaux disposent de bâtiments chauffés au sol, de jardins arborés, d’espaces de détente et de piscines l’été. Ils peuvent entrer et sortir à leur guise. Il n’y a ni boxe, ni cage pour nos protégés. Les frais de fonctionnement ont représenté 11 693 K€.

 

La force de la FBB est sa capacité logistique et d’accueil pour des sauvetages d’envergure :

Solidarité Ukraine : C’est ainsi qu’en début d’année, plusieurs équipes de salariés bénévoles, se sont relayées à la frontière ukrainienne pour porter assistance aux réfugiés fuyant la guerre avec leurs animaux dans leurs bras. Outre la gratuité des soins vétérinaires avec notre partenaire « vétérinaire pour tous », la FBB apportait dans ses camions, de la nourriture, des laisses et harnais et des caisses de transport adaptées aux types d’animaux et ainsi leur permettre de continuer leur chemin en toute sécurité.

 

La FBB a aussi mené une opération d’envergure en caméra cachée sur les dérives de la foire chevaline de Maurs qui a été diffusée dans une trentaine de médias et une exclusivité sur BFM TV et le PARISIEN. À l’issue, 2 plaintes ont été déposées.

 

432 Chiens/Chats ont été adoptés. Pour les animaux en situation d’échec d’adoption : pathologie médicale, fin de vie, handicape, fragile ou âgé, grâce à la prise en charge totale de tous les soins vétérinaires, 427 animaux à ce jour ont pu être placés en famille d’accueil définitive pour leur permettre de vivre des jours heureux au sein d’une famille aimante jusqu’à la fin de leur vie.

 

En 2022, La FBB a aussi aidé :

 

– 169 associations de protection animale (animaux domestiques) soutenues, en soins véto, aménagements et aides alimentaires pour 445 K€

– 2331 personnes démunies ont pu bénéficier d’aides vétérinaires pour des chirurgies lourdes, soins ou stérilisations, mais également d’aides alimentaires pour un montant total de 1.042 M€.

– Solidarité : 265 aides vétérinaires distribués pour les animaux de personnes sans abri, pour un total de K€., mais aussi des distributions de couvertures, de laisses ou colliers, leurs sont apportés tout au long de l’année…

– 14500 chats errants stérilisés en France, grâce à des campagnes de stérilisation et d’identification menées sur l’ensemble du territoire en partenariat avec les collectivités locales (plus de 500 mairies). Coût total 700 k€.

– 14 centres de soins faune sauvage soutenues pour des soins vétérinaires, alimentaires, ou financement pour des travaux de structures d’accueil pour un total de 532 k€

– 14 associations d’équidés et 53 propriétaires d’équidés aidés pour des soins vétérinaires ou alimentaires pour 158 k€

– En outremer, 31 000€ a été alloué aux associations locales.

 

Notre lutte contre la maltraitance :

 

  • – 24265 demandes
  • – 2200 enquêtes menées sur toute la France
  • – 135 audiences se sont tenues
    – 322 constitutions de partie civile déposées
  • – 1815 animaux saisies et sauvés de maltraitances, confiés à la Fondation, la plupart dans le cadre d’une réquisition judiciaire ou cédés à l’amiable suite à enquêtes
  • – 73 449 € de dommages et intérêts ont été recouvrés auprès des personnes condamnées pour maltraitance

 

Le Lobbying :

 

Après l’année 2021, fortement marquée par un lobbying auprès des élus, qui ont associé ouvertement le travail de la FBB à l’adoption de la loi de lutte contre la maltraitance animale.

 

Pour mémoire : Interdiction des élevages de visons et animaux à fourrure, des montreurs d’ours et loups sous 2 ans, de la vente des chiens et chats en animalerie à partir de janvier 2024, des spectacles de dauphins sous 5 ans, de l’exploitation des animaux sauvages dans les cirques, etc.

 

Les élections législatives ont obligé la FBB à se reconstituer un réseau politique au cours de l’année 2022. De nombreux entretiens à l’Assemblée et au Sénat ont eu lieu pour présenter les attentes et recommandations de la FBB pour cette nouvelle législature.

 

La FBB avait été missionné par le ministère de l’Agriculture sur un « audit de l’errance animale en Outremer » le rapport a été remis au Ministère et présente un état des lieux et recommandations pour gérer au mieux les populations animales. Il a aussi été remis à des parlementaires outremarins et Stéphane Séjourné, secrétaire général de Renaissance et président de Renew Europe.

 

Sur le plan médiatique, hormis 12 lettres ouvertes et 26 communiqués de presse, et une campagne contre l’expérimentation animale, la FBB a orienté son action sur les médias sociaux avec :

 

*   Une campagne digitale « colliers coercitifs » qui s’est transformée en soutien de la « PPL colliers » par Corinne Vignon à l’Assemblée nationale.
*   La création d’une série sur nos refuges « à la rencontre des hommes et des femmes de la FBB » présentée par Valérie Crousse (vétérinaire) et sa fille Hortense
*   Le site VEEPEE a encore été partenaire de la FBB pour la St-Valentin des animaux avec le tournage à Bazoches. Des milliers d’articles offerts à la FBB.
Stéphane Bern et Yori Bailleres ont tourné 5 vidéos d’appel à l’adoption de chiens, Caroline Margeridon de l’émission « Affaire conclue » a tourné 5 vidéos d’appel à l’adoption de chats, Jeanne mas a appelé au végétarisme en visitant nos pensions d’animaux de ferme.

 


 

INTERNATIONAL

 

 *   Pour la protection des animaux domestiques, la FBB est toujours très active en Asie centrale, avec l’adoption de la 1ère loi de protection animale en 2021 au Kazakhstan.
Elle a mis en place un vaste programme de stérilisation et soins au Kirghizistan auprès des autorités locales et avec des experts vétérinaires. Ce programme a déjà permis de stériliser 4000 chiens dont 1200 en 2022.

 

En Algérie, la Fondation a également initié un programme de gestion des chiens errants pour mettre fin aux abattages, et 1000 chiens ont pu être stérilisés en 2022.

 

Elle a aussi soutenu 38 associations dans 27 pays qui ont pu stériliser et vacciner plus de 50.000 chiens et chats. Coût 1.308k€

 

  *   Pour la faune sauvage : La FBB a aidé 29 organisations pour 904k€ et permis la réhabilitation et le relâché de 5000 animaux avec un impact sur des centaines d’autres. Plus de 150 espèces différentes ont été impactés au sein de 22 pays.

 

Réseaux internationaux :

 

  *   Participation en tant que membre à l’Eurogroup for Animals (Bruxelles) visant à l’amélioration du traitement des animaux dans l’ensemble de l’UE par le biais du lobbying auprès des instances européennes (Commission, Parlement) et de campagnes, l’organisation de groupes de travail… EFA représente également ses 91 ONG membres. La FBB est membre depuis 30 ans.

  *   Participation en tant que membre à World Federation for Animals fédération mondiale pour les animaux, constituée de 19 ONG, visant à l’amélioration et la stricte application de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et flore menacées d’extinction (CITES). La FBB est membre depuis 2013.

  *   Robin des bois : statut d’observateur à la CITES ; publie le bulletin trimestriel « a la trace » outil mondial, qui traque au niveau international le braconnage et contrebande d’espèces menacées avec le soutien de la FBB, de la fondation Franz Weber et du ministère de la Transition écologique.

  *   Du 14 au 25 novembre 2022, la Fondation participait à la CITES, au Panama pour défendre une meilleure préservation des espèces sauvages. Mais aussi faire du lobbying, rencontrer ses partenaires internationaux sur des programmes de protection et conservation des animaux sauvages, comme le sanctuaire éléphants au Portugal, PANGEA

 


L’effectif pour mener à bien toutes ces actions est de 191 salariés et 109 CDD recrutés au cours de l’année, essentiellement des animaliers pour renfort et remplacements.


Pour terminer, on ne peut pas faire le bilan de l’année 2022 de la FBB sans remercier toutes les équipes salariées.
L’année a été difficile pour tous les services.

X