Foire de Maurs : retour au foirail après le scandale ! - Fondation Brigitte Bardot

N'achetez pas votre animal de compagnie, adoptez-le.

Actuellement les refuges de la Fondation Brigitte Bardot proposent 225 chiens et 420 chats à l'adoption.

MAYA - 10 ans

Votre soutien financier permet à la Fondation de secourir les animaux en souffrance, les nourrir et les soigner en refuges.

Boutique

Larmes de combat

Le livre évènement.  « Si aujourd’hui j’accepte de par ...

16.9 €
SAC DE PLAGE TOILE RAYÉE

Un superbe sac qui rappelle la mer et les vacances ! Doublur ...

30 €
Retour

Foire de Maurs : retour au foirail après le scandale !

Après avoir mené une investigation à la foire d’automne (octobre 2022) qui a fait grand bruit, la Fondation Brigitte Bardot revient, le 4 mai, à Maurs pour la foire de Printemps accompagnée par le Sénateur Arnaud Bazin*.

Si le ministre de l’Agriculture reste muet et inactif face aux mauvais traitements révélés par la Fondation, mais aussi aux risques sanitaires engendrés par un défaut de contrôle des équidés provenant d’autres pays, le Conseil national de l’Ordre des vétérinaires de son côté précise par courrier qu’il « ne manquera pas de se constituer partie civile dans le cadre de la plainte portée par la Fondation Brigitte Bardot ».

Par ailleurs, la présidente de la chambre régionale de discipline (Auvergne ; Rhône-Alpes) a informé la Fondation, par courrier du 14 avril, de la désignation d’un rapporteur dans le cadre de la plainte engagée à l’encontre du vétérinaire sanitaire de la foire.

*Le sénateur Arnaud Bazin, qui préside notamment la section « Animal et Société » du groupe d’études élevage, sera présent le 4 mai à Maurs pour vérifier l’organisation de la foire, la manipulation des animaux, et pour s’entretenir avec son confrère le vétérinaire sanitaire (le sénateur étant lui-même vétérinaire).

Le 8 décembre 2022, après la diffusion de l’enquête menée par la Fondation, le sénateur diffusait un communiqué faisant état d’un échange avec le maire de Maurs et le vétérinaire sanitaire de la foire dont il ressortait (extrait) :

  • Une impossibilité de maîtriser le comportement des négociants reconnue par les organisateurs ;
  • Une impossibilité de contrôle vétérinaire efficace exposant à des risques sanitaires non négligeables et facilitant les transactions illégales ;
  • Des temps de transports longs, liés à la provenance et à la destination des équidés, responsables de maltraitance avec notamment des chevaux épuisés à l’arrivée ;
  • Des conditions de transport, notamment intercommunautaires, ne respectant pas la réglementation européenne et donc génératrices de souffrance ;
  • Des conditions de stockage, car c’est bien de cela dont il s’agit, sur le site de la foire privilégiant la simplicité technique sans généralisation de l’accès à l’eau ;
  • Une promiscuité et un mélange d’animaux générateurs de bagarres…

DERNIÈRE MINUTE

Le parquet d’Aurillac classe sans suite l’enquête ouverte après la diffusion d’une investigation menée par la Fondation Brigitte Bardot, le 27 octobre 2022, à la foire chevaline de Maurs…
Réaction de Christophe Marie, Porte-parole de la Fondation :
« Ce n’est pas une enquête mais un simulacre d’enquête, de l’entre-soi, le procureur n’a même pas pris la peine d’auditionner la Fondation qui dispose pourtant de toutes les preuves des maltraitances constatées dans cette foire. C’est choquant, malhonnête, et cela ne nous empêchera évidemment pas de poursuivre notre action, dès demain 4 mai à la foire de Maurs, puis vendredi au ministère de l’Agriculture avec le conseiller « filières animales, santé et bien-être animal » du ministre et la directrice de la Direction Générale de l’Alimentation ».

X