Européennes 2024 : Les ruraux ne veulent pas de Shraen et Coste pour les représenter ! - Fondation Brigitte Bardot

N'achetez pas votre animal de compagnie, adoptez-le.

Actuellement les refuges de la Fondation Brigitte Bardot proposent 221 chiens et 459 chats à l'adoption.

SORA - 8 ans

Votre soutien financier permet à la Fondation de secourir les animaux en souffrance, les nourrir et les soigner en refuges.

Boutique

T-shirt femme Logo FBB

L'incontournable t-shirt au logo de la Fondation. Collection ...

19.9 €
Casquette FBB bleu royal

Notre casquette emblématique et son logo «Fondation Brigit ...

10 €
Retour

Européennes 2024 : Les ruraux ne veulent pas de Shraen et Coste pour les représenter !

La Fondation Brigitte Bardot révèle aujourd’hui le résultat d’un sondage européen exclusif réalisé par l’institut britannique Savanta en novembre 2023 auprès d’un échantillon de 10 000 habitants des zones rurales des Etats membres de 10 pays européens : Allemagne, France, Espagne, Pays-Bas, Italie, Belgique, Pologne, Danemark, Suède et Roumanie.

Réaction de Christophe Marie*, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot :

Avec leur liste fourre-tout, rassemblant ceux qui s’opposent à toute amélioration de la condition animale, le lobbyiste Thierry Coste et son acolyte Willy Schraen tentent une mainmise sur la ruralité. C’est malhonnête car c’est précisément en France que les ruraux se sentent les moins représentés par les groupes d’intérêt de la chasse, seulement 10 % des ruraux français contre 53 % qui, eux, ne se sentent pas représentés par les chasseurs. Les Dupond et Dupont de la chasse tentent une vaste escroquerie en laissant penser que les ruraux sont dénués de toute compassion envers un animal et se réjouissent même de leur souffrance puisqu’il y a de fervents défenseurs de la corrida dans cette liste qui est une insulte à la ruralité. Cette vaste hypocrisie c’est Thierry Coste qui en parle le mieux lorsqu’il déclarait en 2022 : « l’idée que défendre la chasse revient à défendre la ruralité dans son ensemble est une assimilation fallacieuse, mais que nous avons réussi à installer ».

* Co-auteur avec l’eurodéputé Pascal Durand de « l’Europe des Animaux – Utiliser le levier européen pour la cause animale »

X