Les chiens et les chats bientôt interdits de consommation en Chine ?

Les chiens et les chats bientôt interdits de consommation en Chine ?

×
Envoyer

L'article a bien été envoyé, merci !

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux !

  • Pour la première fois, le gouvernement chinois propose que les chats et les chiens soient considérés comme des animaux de compagnie ! Consommer de la viande de chien et de chat pourrait-elle être interdite en Chine ?

    CHIENS ET CHATS EXCLUS DE LA LISTE OFFICIELLE DES ANIMAUX COMESTIBLES

    Alors que cette pratique ne concerne qu’une minorité de Chinois et rencontre une opposition croissante de la population, la consommation de viande de chien et de chat est légale en Chine. Environ 10 millions de chiens et 4 millions de chats sont tués chaque année en Chine pour leur viande, une majorité d’entre eux étant des animaux volés à leurs propriétaires ou des chiens errants capturés.

    Pourtant un espoir vient de naître pour toutes les organisations de protection animale qui, comme la Fondation Brigitte Bardot, se battent depuis des années pour mettre fin à cette pratique. 

    Le 8 avril 2020, les chiens et les chats ont été exclus pour la toute première fois d’une liste officielle des animaux comestibles. En annexe de cette liste, visible sur le site du ministère, il est ainsi écrit : « Avec les progrès de la civilisation humaine et la préoccupation du public pour la protection des animaux, les chiens sont passés du statut d’animaux domestiques traditionnels à celui d’animaux de compagnie. Les chiens ne sont pas considérés comme du bétail et de la volaille en général dans le monde et la Chine ne devrait pas les gérer comme tels.».

    Ce texte, soumis à consultation publique jusqu’au 8 mai, a déclenché l’opposition des propriétaires de négoces de viande de chiens, particulièrement dans la région autonome de Guangxi Zhuang, où des milliers de gens gagnent leur vie de ce commerce. Il n’est pour l’heure qu’une recommandation du ministère de l’Agriculture chinois, et doit faire l’objet d’une règlementation de Pékin. 

    Gageons que le gouvernement chinois aura à coeur de l’inscrire dans la législation, pour l’étendre à tout le pays, et surtout se donnera les moyens de la faire appliquer. À quand une loi sur la protection animale en Chine ?

    LA VILLE DE SHENZHEN A DÉJÀ FRANCHI LE PAS

    Le 2 avril 2020, la ville de Shenzhen, l’une des municipalités les plus riches de Chine (située au Sud, , face à Hong-Kong), qui est  et compte 13 millions d’habitants, a promulgué l’interdiction de la consommation de viande de chien et de chat à partir du 1er mai 2020.

    La FBB se réjouit de l’initiative de la ville de Shenzhen ! Même si, pour l’instant il n’y a que 12 millions de Chinois sur 1,3 milliards.

    Mise à jour du 15 avril 2020 :

    Pour appliquer la recommandation du ministère de l’Agriculture, la ville de Zhuhai, qui compte 1,5 millions d’habitants et se situe à la frontière avec Macao, vient d’interdire la consommation d’animaux sauvages et de viande de chats et de chiens à partir du 1er mai 2020. La FBB salue ce  nouveau pas en avant, même si il est infime par rapport à l’immensité de la Chine.

    L'HORREUR DU FESTIVAL DE LA VIANDE DE CHIEN

    fondation brigitte bardot interdiction viande de chien chine

    Le festival de Yulin sera-t-il interdit ce 21 juin 2020 ? Depuis des années, la Fondation Brigitte Bardot se bat contre la consommation de viande de chien en Asie et notamment les tortures immondes infligées à des centaines de milliers de chiens lors du Festival de la viande de chien de Yulin, qui se tient annuellement fin juin dans cette ville. Selon les croyances locales et la médecine chinoise, la viande de chien est très nutritive et protège des maladies communes en été.

    Cette tradition est surtout populaire dans les provinces de Guangxi, Zhejiang et des régions du Nord-Est du pays. 

    INTERDICTION DU COMMERCE ET DE LA CONSOMMATION D'ANIMAUX SAUVAGES

    En février 2020, en pleine tragédie d’épidémie de Covid-19, qui on le rappelle est une infection susceptible d’avoir été transmis à l’être humain par un animal sauvage, le commerce d’animaux sauvages avait également été interdit en Chine.

    Là encore, la décision était évidemment nécessaire mais seule son application compte. Or il apparaît que des marchés d’animaux sauvages vivants ont déjà repris dans ce pays.

    La Fondation Brigitte Bardot s’interroge sur les conditions de vie de ces animaux et leur bien-être, et aussi sur le fait que certaines espèces peuvent agir comme intermédiaires récepteurs pour des virus tel que le Covid19.

    Le 7 avril 2020, la Fondation Brigitte Bardot et 240 organisations ont signé une lettre ouverte à l’OMS demandant l’interdiction définitive des marchés d’animaux sauvages au niveau mondial, unique solution pour échapper à une nouvelle pandémie dévastatrice. 

    VOUS POUVEZ AGIR !

    Le poids de l’opinion publique internationale peut influer sur la décision du gouvernement chinois. Nous vous proposons d’envoyer un courrier postal ou un e-mail à l’Ambassade de Chine en France, pour exprimer votre souhait de voir interdire la consommation des chiens et des chats, ainsi que des espèces sauvages en Chine.

    Voici un exemple de message que vous pouvez adresser par courrier à :

    Ambassade de la République Populaire de Chine
    Monsieur l’Ambassadeur Lu Shaye 
    11, avenue George V
    75008 Paris

    Par courriel : chinaemb_fr@mfa.gov.cn 

    Monsieur l’Ambassadeur,

    Je soutiens la Fondation Brigitte Bardot dans sa demande adressée au gouvernement chinois d’interdire la consommation d’espèces sauvages et de chiens et de chats comme l’a fait la ville de Shenzhen dont nous saluons l’initiative. 

    Je soutiens également la Fondation dans sa demande d’interdiction du festival de Yulin en juin prochain.

    Avec toute ma considération,

    Prénom, Nom

    Signature

  • Fermer le menu
    X