Algérie : lettre de Brigitte Bardot au Président Abdelmadjid Tebboune pour dénoncer et demander l’arrêt des atroces électrocutions de chiens et chats et les tueries au fusil

Algérie : lettre de Brigitte Bardot au Président Abdelmadjid Tebboune pour dénoncer et demander l’arrêt des atroces électrocutions de chiens et chats et les tueries au fusil

×
Envoyer

L'article a bien été envoyé, merci !

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux !

  • Paris, le 30 juin 2021

    Monsieur le Président,

     

    Je suis effarée et révoltée par le sort réservé aux animaux mis à mort par la méthode dite « GALOUFA » !

    Vous êtes le nouveau responsable de ce pays et je vous en félicite, mais il est inadmissible que de telles horreurs soient encore largement pratiquées pour se débarrasser des animaux abandonnés, errants.

    #stop_galoufa_en_Algérie# est un mouvement citoyen appelant à l’arrêt de ces sinistres fourrières où les animaux –chats-chiens-chiennes gestantes, allaitantes, chatons et chiots- sont mélangés dans les cages (certains portant encore leur collier), arrosés puis électrocutés.

    Les Algériens ne se reconnaissent pas dans ces exécutions cruelles et nous demandent d’intervenir pour apporter notre expertise et des solutions humaines et responsables.

    Nous sommes des êtres humains, vous êtes un modèle pour les pays du Maghreb- vous ne pouvez pas accepter que de telles abominations soient pratiquées sur des animaux qui n’ont commis aucun délit sauf celui de naître.

    Il est inadmissible de leur faire subir de telles tortures et de les condamner à mort comme des criminels.

    Je vous en supplie Monsieur le Président, donnez un exemple en épargnant ces mises à mort terrifiantes et en engageant une campagne nationale de stérilisations beaucoup plus efficace, salubre et humaine.

    Ma Fondation, qui a une longue expérience réussie dans ce domaine, se tient à votre disposition pour vous apporter toute expertise nécessaire.

    Si vous saviez à quel point j’espère, Monsieur le Président, que ma lettre vous ait convaincu, ce serait pour moi la preuve que dans ce monde il existe encore de l’empathie.

    Je vous prie de croire à toute ma considération et à toute ma confiance. 

    Brigitte Bardot

  • X